Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

28 janvier 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

« Nous avons tout pour être une destination de calibre international »

Conférence de la ministre Caroline Proulx

Caroline Proulx

©Photo Élise Brouillette - L'Action

La ministre du Tourisme Caroline Proulx lors de son passage au Château Joliette.

C’est la ministre du Tourisme et députée de Berthier, Caroline Proulx, qui était la conférencière, le 27 janvier, au Château Joliette, lors d’un dîner organisé par l’Alliance des Chambres de commerce de Lanaudière.

Dignitaires, élus municipaux, représentants d’organisations diverses, ils étaient nombreux à être venus entendre la ministre, qui a passé son enfance à Saint-Jean-de-Matha.

Lors de son allocution, Caroline Proulx a pris le temps de revenir sur la tragédie survenue au Lac-Saint-Jean, offrant à nouveau ses sympathies aux familles. « Ces circonstances si tragiques nous ont tous ébranlés et nous ont amenés à réagir comme jamais avec rigueur, cœur et solidarité. »

Mme Proulx a réitéré le fait que les entreprises d’aventure et d’écotourisme devront dorénavant être certifiées qualité et sécurité sans quoi elles n’obtiendront plus de subventions. « Toute personne assise derrière un VHR, un quad, une motoneige, que ce soit un guide ou un touriste, devra aussi obligatoirement avoir une formation. »

Un portefeuille extrêmement important

Mme Proulx s’est dit plus convaincue que jamais de l’importance du tourisme au Québec. « Le tourisme représente 12 % de toutes les entreprises québécoises, c’est 32 000 PME et 400 000 emplois. »

La ministre a affirmé que le tourisme international est le deuxième produit d’exportation le plus important pour le Québec après l’aéronautique. « Le tourisme international est en croissance. Le Mexique choisit de plus en plus le Québec, notamment pour l’expérience hivernale. L’Allemagne aussi. Le Québec est une destination de calibre mondial. »

Mme Proulx a ainsi ajouté qu’il fallait de notre côté s’assurer de répondre à la demande.

Lors d’une vaste consultation, la ministre du Tourisme a visité les 22 régions touristiques du Québec dans le but d’élaborer une stratégie pour la croissance de l’industrie touristique pour les années 2020-2025. Mme Proulx a abordé les différents enjeux qui en ont émergé, dont la modernisation des haltes routières. « Il faut revoir tout le concept des haltes routières, qu’elles deviennent un endroit où il y a des bornes électriques, où on peut louer un vélo, acheter des billets pour le Musée d’art de Joliette ou pour des spectacles à l’Amphithéâtre! Il faut que les haltes se tournent vers l’ère moderne. »

La ministre a de plus abordé les enjeux liés à la main-d’œuvre. « Le gouvernement a présenté deux premières mesures d’allègement fiscal pour ramener les travailleurs expérimentés de 60 ans et plus sur le marché du travail. Il y aura également une campagne dans le but de mettre en valeur les métiers de l’industrie touristique. L’immigration est aussi une solution afin de répondre aux enjeux de main-d’œuvre. »

La conférencière a souligné que concernant la main-d’œuvre, une partie du travail devra être réalisée par l’industrie qui devra revoir ses manières de faire : « On me parle beaucoup des milléniaux…mais ils sont là et ils sont intéressés par notre industrie. Il faut trouver de nouvelles façons de faire. »

Mme Proulx a finalement rappelé l’importance du déploiement d’internet haute vitesse pour garder les entreprises et les familles en région et l’importance de rendre les régions accessibles. « Il faut rendre les régions éloignées et très éloignées faciles d’accès et à faible coût. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média