Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

27 novembre 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Jonathan Maheu vise les Jeux olympiques

Champion des Gants Dorés

Jonathan Maheu

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Jonathan Maheu et son entraîneur Tommy Houle.

Le boxeur du club Spartan Lanaudière, Jonathan Maheu, est revenu champion des Gants Dorés dans sa catégorie (114 lb). Il se prépare maintenant pour les sélections nationales afin de devenir champion canadien et de pouvoir participer aux Jeux olympiques de Tokyo. 

 

«On prend ça un combat à la fois, mais on a des buts bien précis et c’est là qu’on s’en va. On a un plan, Jonathan est sérieux, il est prêt et il commence à vraiment se faire un nom dans le milieu », a commenté son entraîneur Tommy Houle.  

Les Gants Dorés est un tournoi réservé aux boxeurs de classe ouverte qui ont effectué dix combats et plus. Cette année, la compétition se tenait du 25 au 27 octobre à Chicoutimi. « Tu peux arriver là avec 12 combats et te battre contre un gars qui en a fait 100, alors tu dois être prêt, tu ne peux pas arriver là désorganisé », a ajouté l’entraîneur.  

Comme les boxeurs sont plus rares dans la catégorie de Jonathan, seulement quatre combattants étaient inscrits, mais l’un s’est désisté. L’athlète de 26 ans a remporté la demi-finale contre Elias Siaci. « Jonathan a dominé son adversaire, il a bien travaillé ses feintes, sa stratégie et sa force. Il est tellement fort pour son poids que nous utilisons cela, au bon moment, pour déstabiliser l’opposant. » 

Il devait ensuite affronter Éric Auclair en finale, mais ce dernier a déclaré forfait. « Il ne voulait pas se battre contre nous, alors c’était un gain psychologique, mais notre grosse victoire c’était vraiment la demi-finale. »    

Il s’agissait de la première fois que le Lanaudois remportait les gants dorés. L’an dernier, il avait gagné la médaille d’argent après une finale serrée contre l’actuel champion canadien, Philip Matombo. « On le connaît très bien et on se prépare en fonction de son style depuis un moment, car on sait qu’on va le retrouver sur notre chemin.» 

Championnats canadiens 

L’an dernier, Jonathan était revenu des championnats canadiens, qui se tenaient à Vancouver, avec une médaille de bronze et il est confiant que cette année il puisse aller chercher l’or. « Nous sommes revenus plus forts de notre expérience. Nous connaissons le niveau national, le style des boxeurs et nous avons tout pris cela en considération. Jonathan c’est un tueur pour son poids, on le surnomme la fourmi atomique et il commence à être très redouté. » 

Sa prochaine compétition sera les sélections en décembre et ensuite, les championnats canadiens en mai. D’ici là, il continuera de repousser ses limites lors de tous ses entraînements en travaillant sa force, sa vitesse, sa technique et les situations de combats.   

« J’aime ça l’entraînement, ça me garde à l’ordre, sur le droit chemin. Ça me rend plus heureux, plus fier de moi. Peu importe si je gagne ou si je perds, je suis juste content d’où je me suis rendu en peu de temps », a déclaré le boxeur.  

Toujours prêt à faire des sacrifices et dédié à son entraînement, Tommy Houle le décrit comme le boxeur que tous les entraîneurs rêveraient d’avoir. « Présentement, on travaille sur le contrôle, le timing, l’exécution, l’anticipation, les attaques et la défensive. » 

Pendant un mois avant les Gants Dorés, Jonathan a aussi travaillé avec intensité sur le renforcissement du corps. Tommy Houle a terminé en mentionnant que Jonathan est bien entouré et que cela fait aussi une grande différence. « Nous sommes allés à Chicoutimi en équipe. Il y avait Josiane Castonguay qui agissait comme massothérapeute et Samuel Sirois qui est spécialisé en préparation physique, c’est important de souligner leur travail, il ne pouvait pas être mieux encadré et c’est comme ça avec chacun de nos combattants. » 

Pour lui, tous ceux qui fréquentent le gym forment une grande famille. « Nous avons tous des objectifs différents, mais nous prenons tous le même chemin, qui est le travail acharné, pour y arriver. »  

boxe

©(Photo gracieuseté)

boxe

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média