Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

09 octobre 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

La Ville de Joliette, un employeur prisé des travailleurs

Ville de Joliette

©(Photo L'Action - Archives)

La Ville de Joliette se distingue dans la communauté comme un employeur de choix, réputée pour ses conditions de travail, sa flexibilité ainsi que sa capacité d’adaptation.

FORMATION. Par ses conditions de travail, sa flexibilité ainsi que sa capacité d’adaptation, la Ville de Joliette est devenue une destination prisée pour les travailleurs à la recherche d’un emploi. Portrait d’une institution municipale qui joue dans la cour des grands en se frottant aux entreprises de la région.

Aux yeux de sa directrice du capital humain, Susan Dubé, la Ville de Joliette n’a pas de difficulté à recruter de la main-d’œuvre. Même qu’elle réussit à pourvoir ses postes en ayant entre ses mains une banque de choix considérable. 

Pas moins de 160 employés y travaillent. Cela comprend également 27 pompiers à temps partiel, qui sont en poste depuis plus d’une quinzaine d’années. Durant la période estivale, plus d’une centaine d’étudiants se greffent au bassin d’employés. 

« Même durant l’hiver, une cinquantaine de jeunes sont à l’emploi de la Ville, ajoute-t-elle. La plupart se retrouvent à la piscine du Cégep ou dans les plateaux sportifs. L’été, le camp de jour, la cour municipale et les travaux publics sont les secteurs où les étudiants sont appelés à travailler. » 

De plus, la Ville engage de nombreux stagiaires dans la majorité de ses services. Certains sont rémunérés et d’autres sont dans l’optique d’aider les futurs diplômés à terminer leur formation scolaire. 

Un endroit attrayant 

Certes, les avantages d’œuvrer au sein d’une institution municipale sont nombreux. La liste est longue, à commencer par les conditions de travail. 

Le maire Alain Beaudry affirme que la Ville est un endroit attrayant pour les chercheurs d’emploi, notamment lorsque des postes permanents sont à l’affiche. « Lorsqu’il y a des ouvertures de postes, les curriculums vitae affluent. Pour ceux qui désirent faire carrière, le fonds de pension est attirant. Ce n’est pas tous les employeurs qui offrent ce genre de plus-value », lance-t-il. 

Quant à Mme Dubé, la formation est une des forces de son employeur. « Il y a deux volets bien distincts; le premier a rapport à la santé et sécurité au travail. Les travailleurs se doivent d’être bien formés à ce sujet, surtout les pompiers. Le second se rattache au programme de rétroaction avec le gestionnaire et l’employé. Cela permet de se maintenir à jour, en plus d’atteindre les objectifs liés à l’emploi », explique-t-elle. 

Par ailleurs, comme le mentionne le directeur général de la Ville Gaétan Béchard, l’administration joliettaine se doit de dépenser 1% de son budget à la formation de ses employés. « Nous dépensons davantage que le pourcentage demandé. C’est surtout au niveau des pompiers, puisqu’ils ont besoin de qualifications pour effectuer certaines interventions », indique-t-il. 

Flexible et adaptatrice  

La Ville de Joliette se veut également flexible envers ses employés. La conciliation travail-famille, les impondérables de la vie, les rendez-vous chez le médecin, tout peut être géré de manière adéquate… à une seule condition. 

« Nous avons tout de même un service citoyen à donner, laisse entendre Susan Dubé. En revanche, nous avons une certaine souplesse dans les demandes. Si par exemple un employé s’inscrit dans un programme d’études pour parfaire ses connaissances et progresser, nous payons 50% de la formation. Cependant, il doit décrocher un diplôme. » 

Cette souplesse se transpose par la même occasion dans sa capacité d’adaptation, notamment avec la nouvelle génération de main-d’œuvre qui cogne à la porte de l’hôtel de ville. Considérée comme étant libre, à la recherche d’aventures et d’accomplissements personnels, elle diffère des moutures précédentes. 

« Les plus anciens ont la Ville tatouée sur le cœur, estime le magistrat Alain Beaudry. J’en connais plusieurs qui sont retraités maintenant, mais qui regardent encore passer la déneigeuse pour voir si tout est en règle. Il en fallait beaucoup pour qu’ils manquent une journée de travail. Aujourd’hui, les gens ont besoin de défis. » 

Même si une importante vague de départs à la retraite est survenue il y a peu de temps, comblée par l’arrivée de jeunes travailleurs, le taux de roulement à la Ville demeure dans un pourcentage sain, soit 5%.  

« La retraite, les assurances collectives, ils voient tout ça de loin. Ils désirent une qualité de vie et les attentes qui viennent avec. C’est la nouvelle réalité », ajoute le DG Gaétan Béchard. 

Dans cette optique, la Ville a chamboulé ses méthodes. Elle a tenté de comprendre son fonctionnement et s’est ajustée. « Nous organisons des activités pour eux, qui sont formatrices. Nous travaillons d’arrache-pied à faire leur reconnaissance grâce à notre volet répertoriant les diplômes obtenus et ceux en voie de complétion. Par la suite, nous en faisons la promotion à l’interne », souligne Mme Dubé. 

Dans un même souffle, elle raconte l’histoire d’un col bleu qui, après avoir réussi ses études, est devenu col blanc. « Les promotions sont permises, tant que cela ne diminue pas les exigences », renchérit-elle. 

Toutefois, malgré les écarts d’âge, d’opinions et de générations, tous les interlocuteurs étaient d’accord sur un point; la Ville de Joliette représente une grande famille préconisant des valeurs telles que la satisfaction du client, le respect, l’honnêteté et la transparence ainsi que l’esprit d’équipe. 

Quelques statistiques 

Nombre de postes pourvus en 2018 (excluant les étudiants) : 27 

Nombre de candidatures reçues en 2018 (excluant les candidatures étudiantes) : 1207 

Âge moyen des travailleurs : 42 ans (cadres), 40 (cols blancs) 42 (cols bleus), 40 (pompiers à temps plein) 

Masse salariale totale de la Ville (incluant les élus) : 12 326 269 $ 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média