Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

03 octobre 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Des nouveautés au Cégep à Joliette

Administration, informatique et horticulture

Horticole

©(Photo gracieuseté)

Le Cégep souhaite entamer le programme révisé, Technologie de la production horticole agroenvironnementale, dès l’automne prochain.

Le Cégep à Joliette, qui fêtait ses 50 ans l’an dernier, tâche de se renouveler chaque année afin d’offrir des programmes variés et de permettre aux jeunes lanaudois de poursuivre leurs aspirations dans leur région. Cette année, le Cégep présente trois nouveautés, dont un profil exclusif au Québec. 

En effet, le Cégep à Joliette a ajouté, depuis cet automne, le profil en administration publique au cœur du programme de Techniques de comptabilité et de gestion. L’enseignante de ce programme, Martine Haché, a expliqué qu’avant la venue de ce profil, les étudiants étaient formés pour répondre aux besoins des entreprises privées qui sont davantage orientés vers le bénéfice.  

« En administration publique, ce n’est pas ça du tout. La mission, l’éthique, la philosophie, la gestion des subventions, ce sont tous des éléments complètement différents. » Les étudiants qui choisiront ce profil seront désormais formés spécifiquement pour obtenir des postes dans des secteurs gouvernementaux, au sein de différents ministères, dans des hôpitaux, des CLSC, des commissions scolaires, des cégeps, des universités, pour des municipalités ou pour la Sûreté du Québec par exemple.    

Lors des deux premières années, l’étudiant explorera l’entreprise privée et s’initiera aux réalités de l’administration publique. C’est à la cinquième session qu’il devra faire un choix entre le profil traditionnel ou le profil administration publique. Quatre nouveaux cours, totalisant 195 heures de formation spécialisée, ont été ajoutés à la formation.   

L’objectif du Cégep est de devenir un partenaire majeur dans le développement d’une main-d’œuvre technique spécialisée en comptabilité pour toutes les institutions gouvernementales et paragouvernementales, ce qui représentait 114 500 emplois au Québec en 2016.  

Introduction à la programmation de jeux vidéo 

De son côté, le programme Techniques de l’informatique a été revu et les compétences ont été actualisées. Un nouveau cours d’introduction à la programmation de jeux vidéo sera notamment offert lors de la troisième année.  

« C’est un domaine super complexe et souvent, les élèves veulent continuer vers ce volet. Ce nouveau cours pourra donc leur donner un aperçu et ils seront plus en mesure de voir s’ils veulent poursuivre dans cette branche», a mentionné le coordonnateur du département d'informatique, Jean-François Benny. 

Ce cours sera une introduction à la conception et au développement d'un moteur de jeux vidéo dans un environnement à trois dimensions. Par un projet d'équipe, il vise à faire le lien entre les mathématiques et la programmation, ainsi qu’à préparer les étudiants à collaborer efficacement sur un même projet.  

De plus, un cours de programmation pour appareils mobiles sera ajouté, passant ainsi d’un à deux. Les laboratoires ont aussi été rénovés et les étudiants pourront apprendre avec du matériel neuf comme des ordinateurs plus puissants et des écrans 27 pouces de grande qualité. « C’est très intéressant et motivant pour les étudiants de travailler dans une atmosphère comme cela. »   

Rappelons que les métiers principaux visés par le programme sont programmeur-analyste, concepteur et développeur de sites et d'applications Web,  concepteur et développeur d'applications mobiles. « Le gouvernement prévoit une pénurie dans ces domaines pour les prochaines années et c'est même déjà commencé.» 

Informatique

©Gracieuseté

Un nouveau cours d’introduction à la programmation de jeux vidéo sera offert.

Technologie de la production horticole agroenvironnementale 

Finalement, le programme Technologie de la production horticole et de l’environnement a été revu et est devenu Technologie de la production horticole agroenvironnementale. 

Le ministère laisse aux collèges jusqu'à la session d'automne 2021 pour démarrer le nouveau programme, mais Joliette vise l’automne prochain. « Avant, chaque collège avait des voies de spécialisation et comme ça ne sera plus cas, ça va nous ouvrir des portes sur des productions que nous ne pouvions pas enseigner. Nous allons pouvoir aborder plus facilement la production maraîchère et fruitière», a expliqué l’enseignant au programme, Simon Perreault.   

Le nouveau programme compte 24 compétences qui sont toutes prescriptives et 1950 heures de formation spécifique. Il tiendra compte des réalités du milieu de travail et fera un bon dans le nouveau siècle en tenant compte des plus récentes technologies.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média