Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

« Je sens que je vais être heureux ici » - Mgr Corriveau

Mgr Corriveau

©Photo gracieuseté

Mgr Corriveau au Calvaire Harnois au mois d’août.

DIOCÈSE. Certains diocésains ont peut-être eu la chance de lui serrer la main au cours des dernières semaines, Mgr Louis Corriveau, septième évêque du Diocèse de Joliette, entame une première année de découvertes et de rencontres qui s’annonce riche et chargée.

Le nouvel évêque de Joliette était récemment de passage dans les bureaux de L’Action.

Natif de Sainte-Marie-de-Beauce, il connaissait tout de même la région. Il a notamment confié avoir un cousin qui réside à Sainte-Marcelline-de-Kildare et il est venu à quelques reprises à l’Abbaye Val Notre-Dame alors qu’il formait des prêtres.

Louis Corriveau a été ordonné prêtre de l’archidiocèse de Québec le 16 juin 1990. Il a été prêtre à Saint-Raymond de Portneuf jusqu’en 2016.

La date du 11 octobre 2016 restera à jamais gravée dans sa mémoire. C’est la journée où il a reçu un appel du nonce apostolique (représentant du pape) à Ottawa. On le nommait évêque auxiliaire de l’archidiocèse de Québec. L’annonce officielle a eu lieu le 25 octobre. « Le 1er janvier 2017, j’ai quitté la paroisse de Saint-Raymond. Je savais que je quittais aussi une certaine forme de vie et qu’éventuellement, je quitterais le Diocèse de Québec. Mais j’ai toujours fait confiance à dieu et je n’ai jamais été déçu. »

C’est ensuite le 14 mai dernier qu’il a su qu’il allait être nommé évêque de Joliette. « Je le savais, j’avais une prémonition, j’avais l’intuition que ça pouvait être moi. » L’annonce officielle a eu lieu le 21 mai et la cérémonie d’installation le 28 juin. Mgr Corriveau a célébré sa première messe dominicale le 7 juillet à la Cathédrale.

« J’ai reçu un accueil remarquable. Les gens ici sont vraiment chaleureux. J’ai le feeling que je vais être heureux ici, en fait je le suis déjà. J’aime tout le côté nature qui m’a beaucoup manqué à Québec. »

Mgr Corriveau est réellement installé depuis le 12 août et il a commencé à rencontrer divers représentants de la région. « Les gens veulent voir le nouvel évêque! », commente-t-il. Il a célébré une messe à Sainte-Julienne, sera à Lavaltrie le 15 septembre et continuera de visiter les différentes paroisses, répondant aux invitations.

Au niveau des défis qui l’attendent, le nouvel évêque confirme que « ce qui est vrai à Joliette est aussi vrai ailleurs ». L’une des questions majeures demeure : quoi faire avec tout le parc immobilier. « On ne peut pas tout entretenir et on ne peut pas tout raser. Il faut une collaboration des municipalités et des conseils de fabrique. Il faut utiliser notre imagination, mais ça passe par une vocation multifonctionnelle. C’est le partage qui permettra de conserver les églises. Et les gens sont plus ouverts qu’avant à ce niveau-là. Ils voient toutes les expériences positives »

Un autre enjeu est, selon Mgr Corriveau, la pastorale. « On est conscient depuis quelques décennies qu’on doit s’ajuster à la réalité. C’est un gros défi. Il faut qu’en allant à l’église, les gens retrouvent la chaleur de la communauté chrétienne qui se rassemble. »

L’évêque se dit également bien conscient qu’il est important de ne pas dévitaliser les paroisses, tout en rassemblant les gens. « On ne pourra pas réussir si on se disperse. C’est un gros défi de tenir les deux pôles. »

Les journées dans la vie d’un évêque se suivent, mais ne se ressemblent pas. Avec Joliette, Mgr Corriveau a trouvé un diocèse à taille humaine. Il aimerait bien avoir du temps pour reprendre certaines activités, telles que la marche, la raquette et le ski de fond. C’est aussi un fan inconditionnel du Canadien, de baseball et de football.

Les diocésains ne le savent peut-être pas tous, mais leur évêque a un autre talent caché. Il est membre du groupe Mario Pelchat et Les Prêtres, qui a lancé trois albums au cours des dernières années.

Mario Pelchat, qui cherchait des prêtres pour son projet, avait lancé un appel sur les réseaux sociaux, qui a retenti jusqu’à Louis Corriveau par le biais de l’abbé Julien Guillot.

« J’avais des réticences au départ, faire des disques au Québec, je trouvais qu’on s’exposait au sarcasme. Mais finalement, les commentaires sont élogieux, c’est venu rappeler des souvenirs aux gens et ça leur fait du bien de voir des prêtres qui chantent et qui sourient. On entend parler des prêtres autrement. »

Toutefois, en raison de l’exigence du projet, dans le futur, Mario Pelchat et Les Prêtres projettent de donner des spectacles de manière plus ponctuelle, dans des églises par exemple.

Est-ce qu’un spectacle dans Lanaudière mettant en vedette l’évêque du diocèse ne relève que du rêve? « C’est sûr que c’est une possibilité », conclut Mgr Corriveau.

 

©Photo gracieuseté - L'Action

Mgr Corriveau alors qu'il rencontrait des élus de la région.

©Photo gracieuseté - L'Action

Mgr Corriveau et sa mère lors de la cérémonie d'installation.

Mgr Corriveau et le vicaire général Claude Ritchie.

©Photo gracieuseté - L'Action

Mgr Corriveau et l'équipe du diocèse.

©Photo gracieuseté - L'Action

Le nonce, l'archevêque, le cardinal, Mgr Corriveau et son prédécesseur Mgr Poisson.

©Photo gracieuseté - L'Action

L'entrée officielle de Mgr Corriveau dans la Cathédrale lors de la cérémonie d'installation.

©Photo gracieuseté - L'Action

La cérémonie du 28 juin.

Commentaires

10 septembre 2019

Jean Lafrance

Mes prières Mgr. Corriveau, que le Seigneur vous accompagne sur cette route.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média