Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

26 juin 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

L’heure est au bilan pour Gabriel Ste-Marie

Gabriel Ste-Marie

©Photo gracieuseté - L'Action

Gabriel Ste-Marie et le chef bloquiste Yves-François Blanchet.

FÉDÉRAL. L’heure est au bilan de fin de session pour le député de Joliette Gabriel Ste-Marie puisque les travaux parlementaires se sont terminés le 20 juin dernier, à la Chambre des communes.

« Bientôt, les libéraux se vanteront d’avoir baissé les impôts de la classe moyenne. C’est faux, c’est une baisse pour les riches. Il faut avoir un revenu de 70 000 $ brut pour sauver 1 $ par semaine d’impôts. Si vous gagnez moins de 66 000$, vous n’avez pas droit à la baisse d’impôts. Qui en a profité dans la circonscription de Joliette ? Seulement 12 % des contribuables », a déclaré d’entrée de jeu Gabriel Ste-Marie, député du Bloc Québécois dans Joliette, à propos de la baisse d’impôts des libéraux.

Selon M. Ste-Marie, le gouvernement de Justin Trudeau a raté de nombreuses occasions de travailler pour la classe moyenne, notamment en votant contre la motion M-42 qu’il a personnellement déposée à l’automne 2016. Cette motion demandait au gouvernement de mettre un terme à l’évitement fiscal dans les paradis fiscaux; les libéraux et les conservateurs ont voté contre. « Le gouvernement a préféré légaliser trois nouveaux paradis fiscaux dans son mandat. »

La loi 21

Le député de Joliette affirme qu’à Ottawa, le Bloc Québécois est le seul parti à défendre les intérêts des Québécoises et des Québécois tout le temps. « Il est également le seul à respecter la volonté de l’Assemblée nationale à Québec, notamment en matière de laïcité. En mai dernier, la formation politique a déposé son rapport sur le projet de loi 21 (désormais la loi 21) visant à interdire le port de signes religieux aux employés de la fonction publique du Québec en position d’autorité. Le Bloc a décidé de lancer un message à l’ensemble des Canadiens pour leur rappeler que le Québec peut décider lui-même de son avenir. Seul le Bloc Québécois appuie la nouvelle loi québécoise à Ottawa. »

Le bilan des libéraux en matière de commerce en ligne n’impressionne pas M. Ste-Marie. « Au lieu de protéger nos emplois et nos commerçants, le gouvernement de Justin Trudeau préfère donner un avantage indu aux géants du web en ne leur demandant pas de percevoir les taxes. Un immense avantage sur nos commerces locaux. Ce n’est pas Amazon qui crée des emplois à Joliette ou dans nos municipalités. Ce n’est pas Netflix qui crée des emplois dans notre secteur culturel. Il n’y a aucune raison pour que des compagnies multimilliardaires américaines aient des passe-droits que les créateurs d’ici n’ont pas », a fait valoir le député fédéral de Joliette.

Gabriel Ste-Marie rappelle aussi que le Bloc Québécois est le premier à s’être levé pour défendre les producteurs agricoles qui ont subi d’importantes pertes liées aux accords de libre-échange. M. Ste-Marie a déposé une motion adoptée à l’unanimité l’automne dernier pour compenser intégralement les producteurs d’oeufs, de volaille et de lait parce qu’ils ont servi de monnaie d’échange dans les trois derniers accords de libre-échange.

Malheureusement, les producteurs ne recevront pas d’indemnisation avant les élections. Les libéraux annoncent des sommes, mais ils n’ont rien budgété parce qu’ils n’ont ni entente ni échéancier. Le directeur parlementaire du budget confirme que Justin Trudeau a pris un engagement creux dans son budget.

La pénurie de main-d’oeuvre

Le député dénonce que les libéraux n’ont pris aucune mesure pour contrer la pénurie de la main-d’oeuvre. Le 15 avril dernier, M. Ste-Marie a interpellé les acteurs de la MRC de Joliette concernés par le sujet pour discuter de cet enjeu. Les acteurs présents ont conclu qu’ils devaient travailler ensemble afin de développer des connaissances locales en matière de recrutement à l’international, lorsque nécessaire.

Tandis que les Québécois affirment leurs préoccupations concernant l’environnement, Ottawa continue de subventionner les énergies fossiles comme si les changements climatiques n’existaient pas, déclare le député. « Les libéraux font preuve d’un rare cynisme en donnant le feu vert au pipeline Trans Mountain moins de 24 h après avoir voté en Chambre pour reconnaître l’urgence climatique. Au cours de la dernière année, les libéraux ont annoncé pas moins de 19 milliards en soutien à l’industrie du pétrole. Ils n’ont aucune crédibilité en matière d’environnement. »

Au terme de la session, M. Ste-Marie a constaté que lorsqu’il s’agit d’enjeux touchant le Québec, le Bloc est seul à défendre les consensus de l’Assemblée nationale.

Quel est votre lien avec Opération Nez rouge ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

26 juin 2019

Yanick Dumulong

Bilan : trahison des indépendantistes et trahison de la Patriote Martine Ouelette.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média