Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

19 juin 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Un statut d’aire protégée pour la Forêt Ouareau?

Amis de la Forêt Ouareau

©Photo gracieuseté - L'Action

CONSERVATION. Situé en partie sur le territoire de Chertsey, le Parc régional de la Forêt Ouareau est un attrait récréotouristique évident, avec son massif montagneux, ses lacs et rivières qui permettent la pratique d’activités nombreuses, autant l’été que l’hiver. Le groupe les Amis de la Forêt Ouareau s’est formé pour défendre l’intégrité de ce territoire de grande nature, accessible à une heure quinze de Montréal.

C’est en 2016 que l’alarme a sonné pour de nombreux citoyens alors qu’on a annoncé qu’il y aurait des coupes forestières dans la forêt Ouareau. Les coupes ont été suspendues depuis, mais pourraient reprendre à tout moment puisqu’elles s’intègrent dans un plan 2018-2023.

Les coprésidentes des Amis de la forêt Ouareau, Sylvie Lavoie et Margit Reimer, considèrent que c’est la vocation récréotouristique et de conservation du parc qui doit primer sur l’exploitation forestière. Selon elles, la Matawinie compte suffisamment de terres forestières (7300 km carrés), pour qu’on épargne la forêt Ouareau.

« On a une culture qui est très ancrée dans la foresterie. C’est plus difficile d’implanter une mentalité récréotouristique », déplore Margit Reimer.

Jusqu’à ce jour, environ 22 % de la superficie du parc a fait l’objet de coupes forestières. Pourtant, les municipalités qui bordent le parc et la MRC de la Matawinie ont réalisé des investissements importants pour développer le potentiel récréotouristique de ce territoire. On y trouve 120 kilomètres de sentiers multifonctionnels, de nombreux refuges et sites de camping rustique.

L’avenir: le comité des aires protégées

On sait que le Québec s’est donné des cibles à atteindre en matière de désignation d’aires protégées, particulièrement à la fin de 2020. Des comités existent dans chaque région pour évaluer le potentiel de certains sites à devenir des aires protégées.

Dans Lanaudière c’est l’organisme ECKO (Éco-Corridors Kaaikop Ouareau) qui siège au comité régional des aires protégées et qui milite pour une protection complète de la forêt Ouareau des coupes forestières. ECKO vise la protection d’un éco-corridor entre la MRC des Laurentides et la MRC de la Matawinie, dont les zones principales sont en Matawinie.

Les discussions avancent mais rien n’est encore acquis quant à la conservation complète de la forêt, car il subsiste de grandes portions de forêts matures dans le parc, intéressantes pour l’industrie forestière. On craint en ce moment une protection partielle qui se limiterait aux zones déjà buchées ou moins rentables, peut-on lire dans un communiqué émis par ECKO en début d’année 2019.

En attendant les décisions, les Amis de la forêt Ouareau travaillent sur l’autre volet de leur mission, soit faire découvrir les richesses et le potentiel de ce joyau naturel. Ainsi, on tiendra un atelier sur les plantes forestières comestibles avec Yvan Perreault le 29 juin. Des randonnées de découverte sont aussi organisées les 7 juillet et 11 août. Pour plus de renseignements, on visite la page Facebook « Amis de la forêt Ouareau ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média