Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 juin 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Une multitude de fruits frais pour les élèves

Une cour nourricière à l’école primaire de l’Ami-Soleil

©(Photo gracieuseté)

Un total de 84 arbres et arbustes fruitiers ont été plantés.

AMÉNAGEMENT. Plus de 80 arbres et arbustes fruitiers ont été plantés dans la cour de l’école primaire de l’Ami-Soleil de Sainte-Émélie-de l’Énergie. Tous les groupes, aidés par de nombreux bénévoles, ont contribué à cet aménagement qui s’est fait sur trois jours. Ces arbres et arbustes produiront, environ six mois par année, une belle variété de fruits pour les élèves et toute la population.

Pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, abricotiers, bleuetiers, amélanchiers, sureaux, vignes, arbres à kiwi, framboisiers, mûriers, cassissiers, camérisiers, groseillers et gadeliers, tous ont été soigneusement sélectionnés pour leur rusticité et afin d’offrir des aliments en continu dès le mois de mai jusqu’au mois d’octobre.  

Le projet vise à rapprocher les gens de l’alimentation, à offrir un accès équitable à des aliments sains, frais, locaux et cultivés selon les principes biologiques, mais aussi à embellir la cour d’école tout en offrant des zones ombragées lors des journées chaudes.  

« Nous sommes heureux de l’engagement des citoyens et des partenaires dans ce projet s’inscrivant dans le cadre d’actions concrètes liées au Plan d’agriculture urbaine (PAU) que nous sommes en train de finaliser. Ce projet contribue à l’embellissement de notre village tout en créant de l’ombre et en produisant des aliments sains et diversifiés », affirme le maire de Sainte-Émélie-de-l’Énergie, Martin Héroux.   

Le projet comporte également un volet éducatif, puisque plusieurs ateliers seront réalisés avec les élèves sur la provenance des aliments, les semis, la plantation et les soins aux arbres, la transformation alimentaire et le compostage domestique.  

« Nous sommes une école qui souhaite vivre en harmonie avec son milieu et où l’on travaille au bien-être de tous, alors ce projet est tout à fait à notre image », commente la directrice de l’école primaire, Johane Aumont. Elle ajoute que les enseignantes n’ont pas hésité à s’engager dans ce projet, afin d’offrir à leurs élèves des activités communautaires à caractère scientifique.  

L’aire de jeux de la cour d’école est aussi accessible à l’ensemble de la communauté, le soir et la fin de semaine. Toute la communauté pourra donc bénéficier de ces arbres comestibles plantés dans le cadre du programme Verdissement des terrains d’écoles. Le projet, fait en partenariat avec la Municipalité et Mélanie Langlois (maman de deux élèves), a d’ailleurs reçu une subvention de 3500$ d’Arbres Canada.  

Les instigateurs tiennent aussi à remercier EBI Environnement, Qui sème récolte, ainsi que tous les bénévoles et collaborateurs ayant appuyé le projet, notamment le Gît’Enfants, l’Escouade gourmande, les pompiers, Les Ami(e)s d’Émélie et le Club Optimiste de Sainte-Émélie. 

 

La fête de l’environnement 

La Municipalité organise, en collaboration avec un comité de citoyens, la Fête de l’environnement du 7 au 9 juin. La thématique de ce rassemblement sera « Les Arbres fruitiers et l’autonomie alimentaire » et une série de conférences et d’activités en lien avec cette thématique seront offertes gratuitement. Le 8 juin, à 13 h, se tiendra d’ailleurs dans la cour d’école l’événement de reconnaissance des commanditaires, des partenaires et des bénévoles du projet de la cour nourricière. 

Angéla Guentert, chargée de projets en environnement, Lorraine Boury de l’Escouade gourmande, Raymond Homier bénévole et Mélanie Langlois avec une classe de maternelle.

Que ferez-vous le soir de l'Halloween ?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média