Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

04 avril 2019

Étudiant Cégep de Joliette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Interdiction bénéfique des cellulaires dans les écoles

LETTRE OUVERTE. Les téléphones cellulaires dans les écoles sont désormais interdits en France ainsi qu’en Ontario. Le Québec devrait suivre cette initiative qui serait plus qu’avantageuse pour ces étudiants.

En supprimant les appareils électroniques des écoles, les étudiants n’auraient pas constamment accès aux nouvelles notifications sur leur téléphone qui ne cessent de les distraire. Évidemment, ces distractions réduisent, voire, détruisent toute concentration. De cette façon, l’environnement deviendrait plus propice à l’apprentissage et les étudiants cesseraient de se faire croire qu’ils arrivent à se concentrer sur deux choses en même temps.

La plupart d’entre eux sont même capables de reconnaître ne pas être capables de s’en passer pendant les heures de cours. En plus de manquer de respect envers les enseignants, la plupart d’entre eux n’arrivent pas à s’en servir de façon modérée. Un coup de pouce serait donc nécessaire pour favoriser leur réussite.

En plus d’être favorable pour la concentration des étudiants, cette interdiction ne peut qu’être bénéfique quant aux relations de ceux-ci. Les étudiants ont de plus en plus tendance à s’isoler et à préférer davantage pianoter et faire défiler leur fil d’actualité aux dix minutes plutôt que d’échanger entre eux. Sans accès au virtuel, les étudiants retourneraient à l’essence même de la communication et auraient plus d’interactions réelles entre eux. Interactions qui seraient plus complètes et ainsi donc, beaucoup plus enrichissantes.

En tenant compte de la situation actuelle quant à la dévotion des jeunes face à leurs appareils électroniques, cette interdiction est plus que nécessaire et même si une bonne moyenne d’étudiants risque d’être contre celle-ci sur le moment, la plupart en seraient bien reconnaissants plus tard.

Samy-Kim Bertrand

Étudiante en littérature au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

                                                                                                                

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média