Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

18 février 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Les Sportifs plus motivés que jamais

La série est à égalité

©(Photo Guillaume Morin)

Le troisième match sera disputé vendredi soir à Plessisville.

HOCKEY. La série quart de finale entre les Sportifs de Joliette et le Métal Pless de Plessisville est égale 1-1 puisque chacune des équipes a remporté son match à domicile ce week-end. Les Sportifs ont d’abord subi une défaite crève-cœur vendredi. Puis, ils ont disputé ce que plusieurs partisans ont qualifié du meilleur match depuis longtemps le lendemain au centre Marcel-Bonin. Ils ont signé une victoire de 3 à 1 à laquelle Frédéric Piché a grandement contribué.

« Hier soir, le dernier but était faible pour moi et ça m’a pris du temps à m’endormir. Ce soir, je voulais revenir avec une grosse game et j’ai donné tout ce que je pouvais», a commenté Piché après le deuxième match. Il faut dire que les deux gardiens se sont livré tout un duel au cours de la fin de semaine, mais samedi soir, Piché a eu le dessus et a été désigné comme l’étoile du match.   

La deuxième étoile a été décernée à Jean-Philippe Caron qui a marqué deux buts en troisième période, le but égalisateur et le but de la victoire. « Hier, nous ne sommes pas sortis avec l’émotion d’une game de séries et nous en avons tiré une leçon. Ce soir, nous avons mis le tempo dans le fond, nous avons mis de la pression et avons frappé».

En effet, les Sportifs ont joué en équipe et ont fait preuve de beaucoup de caractère. Des joueurs comme Tommy Wilson, Charles-Olivier Black, Nicholas Pelletier, Joel Roch et Jean-Philippe Côté ont démontré qu’ils ne s’en laisseraient pas imposer devant leurs partisans avec de bonnes mises en échec. « On a travaillé, on était investi, on a démontré qu’on voulait gagner, c’était parfait et on va être encore meilleurs vendredi», a ajouté l’entraîneur-chef André Lachance.

«Les trois prochaines games sont à nous, les Sportifs sont là.»  - Frédéric Piché

©(Photo Guillaume Morin)

Résumé du match

Dès le début de la partie, les équipes ont démontré leur robustesse et les gardiens ont prouvé qu’ils étaient prêts en réalisant de bons arrêts. Les Sportifs ont ensuite dû composer avec un homme en moins, mais de retour en 5 contre 5, ils ont soutenu une grande pression en territoire ennemi. C’est toutefois le Métal Pless qui a brisé la glace après 12 minutes de jeu avec le but d’Alexandre Comtois.

En deuxième période, les Sportifs ont connu de bonnes chances et Black a enchaîné les mises en échec, personne ne lui échappait, avant de livrer un combat contre Raphaël Gervais. Après un avantage numérique infructueux, Joliette a été puni à son tour en fin de période. Les Sportifs s’en sont bien sortis, notamment grâce au travail de Piché.

Dès les premières secondes de la troisième période, le ton était lancé. L’émotion allait être à son maximum et les Sportifs étaient bien déterminés à revenir de l’arrière. C’est après 6min 30s que Jean-Philippe Caron a créé l’égalité avec l’aide de Tommy Wilson et de Nicolas Larocque-Marcoux.

Quelques minutes plus tard, Caron a répliqué et a donné l’avance aux siens, cette fois aidé de David Roch. « J’ai juste soulevé le bâton, j’ai réussi à partir en échappée et j’ai envoyé la rondelle dans le haut de la cage».

Le Métal Pless s’est montré très menaçant dans les dernières minutes et Piché a une fois de plus effectué un travail exemplaire. Plessisville a retiré son gardien à 1min 30s de la fin et Régimbald a marqué dans un filet désert aidé par Larocque-Marcoux et Dany Roch.

En toute fin de match, Tommy Bolduc a été expulsé et, alors qu’il retournait au vestiaire, il s’en est pris à Frédéric Piché en lui donnant quelques coups. La mêlée a alors éclaté sur la glace. Piché se dirigeait vers Vincent Lamontagne quand le deuxième gardien de Plessisville, Michaël Mercier, est embarqué sur la glace pour s’en prendre à Piché. Mercier a ainsi été désigné comme étant le premier joueur à avoir quitté le banc.

« Je m’y attendais un peu de la part de Bolduc, c’est un gars qui n’a pas de respect pour la game. Ils n’ont pas aimé perdre et l’ont montré de la mauvaise façon, mais ça me donne juste une motivation supplémentaire pour les prochains matchs, a commenté Piché. On vient de les «shaker» et les trois prochaines games sont à nous, les Sportifs sont là.»

©(Photo Guillaume Morin)

Défaite à Plessisville

La veille, les Sportifs étaient sur la route pour le premier match de cette série. Les joueurs de Joliette ont connu un départ lent. « Au début on les regardait patiner et nous étions souvent deuxièmes sur la rondelle. Ils étaient plus vite que nous», a déclaré Gaby Roch qui agissait comme entraîneur-chef en raison d’une suspension à André Lachance.

Alors que Joliette venait de surmonter deux pénalités consécutives, le Métal Pless a ouvert le pointage avec un but d’Olivier Bélanger après onze minutes de jeu. 

En deuxième période, les Sportifs ont rapidement été punis et le Métal Pless en a aussitôt profité pour faire de la marque 2 à 0. Après ce second but, Plessisville a effectué une constante dominance et les Sportifs semblaient manquer d’émotion en plus d’avoir de la difficulté avec leurs passes. Piché a su conserver son équipe dans le match et à 30 sec de la fin de la période, Dany Roch a effectué un puissant tir qui a déjoué Lamontagne.

Pour entamer la troisième période, Gaby Roch a envoyé Olivier Beaudoin et Guillaume Coudé-Tremblay qui ont jeté les gants contre Luc Leclair et Keven Pellerin. « Je voulais donner du momentum aux gars et ç’a marché, car on les a complètement dominés après.»

Les Sportifs sont revenus combatifs et se sont bien installés en zone adverse. Après 14 minutes de jeu, Lafontaine a créé l’égalité aidé par Régimbald et David Fortier. « Ce trio a de loin été notre meilleur, je crois que le Métal Pless n’est jamais venu dans notre zone pendant qu’ils étaient sur la glace», a ajouté Roch.  

À environ trois minutes de la fin du match, les Sportifs ont eu la chance d’évoluer en avantage numérique, une occasion de rêve pour terminer leur remontée, mais cela n’a pas fonctionné. Puis, le Métal Pless a marqué alors qu’il restait 25 secondes au match. Un but que Piché aimerait revoir.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média