Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 novembre 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

VTT à Chertsey : le Club Paradis du Quad Ouareau réagit

VTT

©Photo gracieuseté - L'Action

Les agents patrouilleurs à l’œuvre.

VTT. Selon Stéphane Bourgoin, président du Club Paradis du Quad Ouareau, le prolongement du sentier de VTT de Grande-Vallée vers le village de Chertsey n’est aucunement un projet controversé.

En entrevue avec L’Action, il raconte que le club a reçu de nombreuses lettres d’appui. Il a personnellement effectué du porte-à-porte sur les rues visées et il affirme que 95 % des citoyens étaient en faveur du projet.

« Les citoyens qui critiquent le projet sont mal informés. Je n’ai pas l’impression du tout que ça divise la communauté, je n’ai reçu aucun mauvais commentaire. Chertsey, c’est une place de quad. »

Tel que le mentionnait le maire de Chertsey François Quenneville dans un article paru dans L’Action le 21 novembre, Stéphane Bourgoin précise que le projet pilote se veut une période d’essai avant la tenue d’une consultation cet été pour la suite des choses.

« Il faut laisser la chance au coureur. C’est notre chance de faire valoir les impacts positifs du projet. »

Selon le président, le prolongement du sentier dans le village permet aux VTT et aux quads qui partent de Saint-Côme ou de Saint-Michel-des-Saints de venir se restaurer ou faire le plein d’essence dans le village de Chertsey sans faire un détour important par Notre-Dame-de-la-Merci.

Il permet aussi de rejoindre le sentier du club quad Motoman qui longe la route 125 et de faire une boucle, soit la Route Quad #4.

Le nouveau tronçon permet d’atteindre le nouveau pont multifonctionnel Ouareau.

Stéphane Bourgoin affirme avoir pris connaissance de la pétition et dénonce que la plupart des signataires résident à l’extérieur des tronçons visés et même de Chertsey.

Le président du Club Paradis du Quad Ouareau explique que les mentalités ont bien changé depuis le temps et que souvent, les comportements moins civilisés proviennent de résidents locaux qui circulent dans les rues et non des membres du club qui connaissent les enjeux et qui sillonnent les sentiers.

« On n’ira pas rouler 120 km/h sur la rue de l’Église…on n’a pas intérêt à faire ça! »

Il poursuit que le Club est doté 28 agents patrouilleurs qui se promènent et font de la prévention.

Stéphane Bourgoin est ouvert à rencontrer les citoyens inquiets, mais insiste sur le fait qu’il n’y a eu aucun manque de transparence dans ce dossier.

« On travaille avec la Municipalité depuis le mois d’avril et les élus en parlaient au conseil et personne ne s’objectait. Le projet pilote a été adopté à majorité. »

Le président souligne que prolonger un sentier existant sur des chemins publics est aussi avantageux par rapport à créer un nouveau sentier dans le bois par exemple. « On n’irait pas briser la nature. »

Il explique que les critiques qui disent qu’il est de connivence avec le maire le font parce qu’il s’est présenté aux élections municipales comme indépendant aux côtés de François Quenneville. Il affirme, par contre, que le projet pilote n’a rien à voir avec les élections et qu’il était sur la table depuis 6-7 ans.

Finalement, le président précise que les VTT d’aujourd’hui sont beaucoup moins polluants et bruyants et qu’ils sont régis par des normes environnementales.

« Les moteurs 4 temps qui équipent les véhicules quad depuis une quinzaine d’années sont beaucoup moins polluants qu’à une autre époque où les moteurs 2 temps qui carburaient avec un mélange d’huile et d’essence étaient le mode de fonctionnement de tous les véhicules dans l’industrie du véhicule hors route (VHR).  Aujourd’hui un véhicule quad n’est pas plus polluant qu’une moto ou une automobile. »

« Les délinquants, il y en a toujours. Ce n’est pas en interdisant le VTT que ça va se régler. Il vaut mieux l’encadrer et sensibiliser les gens », conclut-il.

Les quadistes qui circulent sur le nouveau tronçon qui traverse le village doivent respecter la limite de vitesse et la signalisation en vigueur ainsi que le code de la sécurité routière incluant la loi sur les véhicules Hors-Route.

Comptez-vous faire du bénévolat pendant la crise du coronavirus?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

27 novembre 2018

Jacques Pronovoast

Je ne suis pas un citoyen de Chertsey mais mon fils oui, et je fais du VTT dans votre coin et j’appuie à 100% pour 100% cette décision. Bravo

28 novembre 2018

Guillaume Petit

En fait vous abordez vous même le principal problème que pose ce projet. Vous saviez très bien que vous vouliez le réaliser avant les élections puisque vous en parliez depuis 6-7 ans. Si j'avais su que M. Quenneville voulait réaliser ce projet je n'aurais pas voté pour lui. Surtout qu'il avait bien précisé qu'il consulterait les citoyens avant de réaliser des projets importants pour qu'il n'y ait plus de chicane à Chertsey. Le fait qu'il s'agit d'un projet VTT est un autre sujet. D'après ce que je comprends des lois (et je me suis renseigné) il y a des règles à suivre pour modifier à ce point la vie d'un village: information, consultation, études environnementales, etc. Vous comprendrez que j'estime avoir été trahi par des promesses qui n'ont pas été tenues et que j'ai le droit de me plaindre.

28 novembre 2018

Isabelle Brodeur

Cet article ne reflète pas du tout l'opinion d'une majorité de citoyens de Chertsey, au contraire. Parce que : -Les quad sont très bruyants et dégagent des odeurs d'essence sur leur passage. -La question de la sécurité est très inquiétante pour nos enfants qui circulent au village de Chertsey à pied. -On voit beaucoup de quad mais pas de patrouilleurs. -Un quad n'a pas la même stabilité qu'une voiture. Aux freinages et aux accélérations on constate très bien leur tempéremment instable et non adapté pour les routes au coeur d'un village. -Pour les amateurs, il y a déjà des sentiers de Quad dans le parc de la forêt Ouareau. -Ce n'est pas un projet porteur de sens, en 2018, que de permettre des quad sur les routes du centre d'un village ou circulent beaucoup d'autobus scolaires et beaucoup d'enfants.

28 novembre 2018

Serge Clément

M. Bourgoin, Si votre projet était sur la table depuis 6-7 ans, il est évident que vous attendiez qu'une administration favorable (dont vous avez tenté de faire partie) soit au pouvoir à Chertsey. Le doute d'agenda caché plane au dessus de vos têtes, j'ai nommé le club Quad et son président et le maire. Le maire était au courant de vos attentes mais n'en a jamais parlé avant. De l'aveux même de la mairie, le maire savait que cela allait créer des remous et des insatisfactions. Plus, de source sure, si ce projet était à nouveau présenté au conseil, il ne passerait pas. Et je ne sais pas quelle conception vous avez de la transparence. Vous dites que ce projet était discuté depuis avril. Ce n'est qu'en juin que la mairie a discrètement glissé un avis de motion et présenté un règlement pour autoriser le passage des vtt sur 14 km de route du village. En juillet, toujours lors d'une séance du conseil municipal, le règlement a été adopté. Il faut savoir que les séances du conseil municipal de Chertsey sont suivies par moins de 20 citoyens, sans plus. S'il y avait eu souci de transparence, la mairie aurait dû minimalement faire en sorte de mieux renseigner les citoyens. Un tout petit encart dans le Communicateur ne suffit pas, surtout que celui-ci est publié après le fait. De plus, j'ai appris de source sûre (quand je parle de source sûre, je parle d'une ou de personnes directement impliquées à la mairie) que le maire n'avait aucune intention de publiciser davantage ce changement de vocation des chemins publiques. En effet, il m'a été dit, à la municipalité, que la municipalité avait le droit de passer ce règlement sans consulter la population. Vous parlez de transparence? C'est l'hiver, nos vitres sont fermées. Cependant, je peux vous dire que ce sera une toute histoire quand le printemps et l'été seront là. Question bruit, j'en ai déjà eu un aperçu. La quiétude de vie des citoyens me semble un droit inaliénable, mais ça, vous vous en foutez bien. Pourtant, c'est moi qui paie des taxes à Chertsey, pas celui qui vient d'ailleurs pour faire du vtt. Vous parlez des retombées économiques: Les stationnements de Marco, Provigo et Ultramar sont plein à craquer la fin de semaine. C'est la folie furieuse sur la 125, à tel point que la circulation y devient plus à risque. Quel autre commerce justifiera ce projet? Question pétition: Soit vous êtes mal renseigné soit vous ne dites pas l'entière vérité. Il y a 2 pétitions. Une sur Internet (et vous n'avez pas accès au coordonnées des signataires) et la pétition papier. Vous avez sans doute eu un accès privilégié à cette pétition car elle est déposée à la mairie. Il est facile d'y constater que, contrairement à ce que vous dites, beaucoup de citoyens dont la maison est sur le tracé ont signé cette pétition. Je ne l'ai pas montrée au journal car les coordonnées me semble une information devant rester confidentielle. Dans sa façon "d'imposer" ce projet, la municipalité a dérogé à une régle écrite en matière de consultation et participation citoyennes. Jugez par vous même: https://www.mamh.gouv.qc.ca/amenagement-du-territoire/guide-la-prise-de-decision-en-urbanisme/acteurs-et-processus/mecanismes-de-participation-publique-en-matiere-damenagement-du-territoire-et-durbanisme/ Selon ce que j'en comprends, ce projet est illégitime. Merci d'avoir pris le temps de tout lire.

28 novembre 2018

Serge Clément

«Chertsey, c'est une place de Quad» a dit M. Bourgoin. Qui a décidé cela et quand? Il y a une quantité appréciable de citoyens qui oeuvre pour faire de Chertsey une place verte, où l'écologie prime et non pas la consommation d'hydrocarbures (sachant tout ce qu'on sait sur le réchauffement climatique!!!). Le Quad a déjà son sentier le long de la 125. Pourquoi faudrait-il qu'il s'impose là où il en sent le besoin, peu importe ce qu'en pensent les citoyens directement concernés? Ce que club Paradis du quad Ouareau veut, Dieu le veut?

29 novembre 2018

Diane Cossette

Ce projet est au contraire très controversé parce que de plus en plus de Chertsois sont informés des problèmes de santé graves pour le développement des enfants et qui sont causés par la pollution sonore (Voir dossier Bruit et santé de l'Actualité médicale du 8 septembre 2010). Le quad devient de plus en plus un gros pollueur sonore parce que l'industrie encourage énormément ce loisir et a des moyens de promotion immense comparé à ceux de la population. C'est pour ça que le gouvernement du Québec exige depuis le 31 décembre 2011* que les sentiers passent à au moins 100m des habitations, mais les municipalités peuvent, si elle le veulent, à cause d'un ancien règlement, ouvrir la voie publique aux VTT. Les utilisateurs ont des casques protecteur, pas les résidents. Inacceptable! *Voir le point 12 de la Loi, aux 2 derniers paragraphes dans : http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/V-1.2

29 novembre 2018

Robert Lacombe

Mon frère demeure a Chertsey et de permettre de circuler en VTT pour rejoindre un sentier fédéré de la région est génial, le respect de la vitesse et des lois en vigueurs serons toujours pris au sérieux par les BON quadistes alors bravo a cette initiative et j'approuve a 100%

30 novembre 2018

Serge Clément

M. Lacombe, Je vous comprends fort bien d'apprécier pouvoir rejoindre un sentier fédéré. Cependant, mettez-vous à ma place quand les mois de beaux temps (5 mois) environ seront de retour: mes fenêtres ouvertes, ma maison est à 60 pieds du chemin. Les vtt, quand ils sont plusieurs, font beaucoup de bruit, encore plus sur l'asphalte où les pneus ne sont pas conçu pour ça. Mettez-vous à ma place quand j'ai appris que ma maison perdait de sa valeur à cause de ce sentier qui passe devant chez moi. Ça peut aller jusquà 30%. Mettez-vous à ma place quand je vous dis que le maire ne nous a pas consulté. Mettez-vous à ma place si je vous dis que le maire a refusé de considérer d'autres alternatives possibles, le lobbéysme du club Paradis du Quad a travaillé fort. Alors, quand vous passerez devant chez moi l'été, pensez à tout ça Merci

1 décembre 2018

Claire Brisson

mon frère, ma soeur et moi habitons Chertsey et nous n'avons pas de vtt, ainsi que toutes mes connaissances dans cet immense territoire qu'est notre beau village. Dans la forest c'est d'une beauté totale, allez faire de la raquette, de la marche, un bonhomme de neige, du ski et respirez l'air pur et le silence. Au plaisir

6 décembre 2018

Serge Vachon

Je suis résident de Chertsey et je suis favorable au développement économique récréatif de notre Région. Le fait de permettre le partage de nos routes avec les VTT entre le village et Grande-Vallée La sécurité et la signalisation routière devront être accrue . Beau projet et bonne continuité

16 décembre 2018

Guy Monet

Je suis aussi favorable au développement économique de Chertsey, mais pas au détriment des citoyens qui y vivent. Il nous dit qu'il «va tirer la plug» (ce sont ses mots) si les gens sont contre ce projet. Pourtant il y a eu plusieurs plaintes et demandes de consutation publique, mais le Maire Quenneville fait la sourde oreille. La majorité des citoyens que l'on rencontre sont contre ce tracé sur la voie publique. Il y a d'autre alternative qui ont été présenté au maire, mais il refuse de les considérer. Il ne faut pas oubliez que le président du Paradis du Quad Ouareau, Monsieur Bourgoin, c'est présenté, au dernière élection, comme député indépendant faisant équipe avec le Maire Quenneville...

1 janvier 2019

Henri Lapointe

Bonjour, Comme mentionnait notre ancien Maire Surprenant qu'il y avait déjà un sentier de VTT qui communiquait avec la 125 et Grande-Vallée , le sentier numéro 257 ,hier 31 janvier le panneau de signalisation jaune sur la 125 indiquant le sentier de VTT et moto-neige était bien présent à la hauteur de la Rue du Domaine des Chutes Donc , si les VTT ont déjà accès au village par ce sentier ,on ne parles plus de promouvoir l'économie locale par le tracé du Projet Pilote Nous retrouvons bien le tracé sur la carte du Club Quad de la Ouareau Henri Lapointe

19 août 2019

MICHEL ERIC

Je demeure a chertsey en plein centre du village sur de leglise et je suis tres partant des vehicule hors route vtt roule sur nos chemin.Tres daccord de circuler sur nos route car je suis a mille pied de da la trail un jai acheter ma maison pour une de ces raison faire du vtt bravo et de plus legonomie fait roule notre village desert et notre nouveau centre de location de vtt ces tres plaisant merci un grand pas ,

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média