Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 novembre 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Des citoyens demandent la révision d’un projet de sentier de VTT

Sentier VTT

©Photo L'Action - Élise Brouillette - L'Action

Le sentier de VTT traverse le village.

CHERTSEY. Des citoyens de Chertsey espèrent que la Municipalité révisera le tracé de son projet pilote de sentier de VTT reliant le secteur de Grande-Vallée à la route 125.

Serge Clément est l’un d’entre eux. Il est directement touché par le projet puisqu’il réside sur l’une des rues concernées. Le sentier de 14 kilomètres traverse notamment les rues Principale, de l’Église, Rochon et le chemin Grande-Vallée.

Le Comité des citoyennes et des citoyens de Chertsey s’est aussi mobilisé dans ce dossier. Il a d’ailleurs demandé par écrit à la Municipalité de suspendre la mise en œuvre de ce projet-pilote, réalisé en collaboration avec le club Paradis du Quad Ouareau, afin de tenir une séance publique d’information et de consultation.

Sylvie Latendresse et Guillaume Petit, du comité, dénoncent que le projet de sentier sur les chemins publics ait été adopté au cours de la saison estivale et annoncé dans le bulletin municipal le Communicateur de juillet-août 2018. Ils ajoutent que le maire François Quenneville n’a pas du tout parlé de ce projet lors de sa campagne électorale et qu’il avait promis de consulter les citoyens en amont.

Selon le comité, l’opposition citoyenne à ce projet s’est fait ressentir dès la fin de l’été.

Serge Clément a de son côté lancé une pétition qui a réuni jusqu’à maintenant quelque 150 signatures. Le citoyen clame que le projet pilote contrevient à la qualité de vie recherchée par les résidents de la municipalité et freine le développement immobilier.

La pollution sonore et atmosphérique et la sécurité sont d’autres éléments qui inquiètent les citoyens rencontrés. Selon le comité, près de 200 résidences seraient touchées.

« La rue de l’Église c’est un chemin tortueux et il n’y a aucun accotement. Il y a tout un enjeu de sécurité dans le village avec cette densification de la circulation », explique Sylvie Latendresse.

Elle ajoute que le manque de transparence entourant ce projet entraîne malheureusement des spéculations : « Ce que le comité de citoyens demande, c’est une rencontre afin de travailler en collaboration dans cette situation qui divise la communauté. »

Elle insiste sur le fait que l’objectif n’est pas d’être en guerre contre la Municipalité, mais d’être imaginatifs afin de trouver des solutions gagnantes pour tout le monde comme des trajets alternatifs.

Du côté de la Municipalité

En entrevue avec L’Action, le maire de Chertsey, François Quenneville, explique que cette demande pour le sentier est venue de la Fédération des clubs quad et du club Paradis du Quad Oureau. « L’objectif est de rejoindre le secteur de Grande-Vallée. »

Il poursuit que le projet pilote vise à récolter des données au niveau des impacts environnementaux, sur la qualité de vie et économiques.

« C’est un projet pilote. Ensuite, nous irons en consultation avec des faits et des données tangibles et nous pourrons prendre une décision éclairée. »

M. Quenneville affirme que l’intérêt de la Municipalité dans ce dossier est l’apport qu’il peut entraîner au niveau économique. Saint-Côme, Saint-Donat et Notre-Dame-de-la-Merci auraient toutes trois donné l’aval à la circulation de VTT sur des chemins publics et le maire de Chertsey souligne que les retombées ont été au rendez-vous.

M. Quenneville précise que des trajets alternatifs sont déjà sur la table et confirme que la consultation devrait se tenir au cours de l’été.

Comptez-vous faire du bénévolat pendant la crise du coronavirus?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

20 novembre 2018

Normand Quintin

go go go on bloque tout , on aide a l'économie locale , on essaye pas de trouver des solutions rentable, et pourquoi pas interdire les camions et les autos ??? , ca aiderait le village a survivre ou la transférée en village fantôme apres ca plus de bruit pantoute go go go on va de l'avant en reculant !!

20 novembre 2018

denis lapointe

je suis tout a fait en accord avec se droit de circuler pour les vtt de chertsey a grande-vallée, et je crois que toutes les municipalité devraient le faire aussi comme l'ontario, il y aura toujours 2 ou 3 personnes qui seront contre tout sans réfléchir, contre les lignes d'hydro, contre les pipelines, contres les dépotoires mais leur poubelles sont pleines, et plaide pour leur qualité de vie alors que de toutes façons ils n'en ont pas tout simplement, leurs seule raison est de contester tout se qui pourrait être un plus pour une région,

20 novembre 2018

Robert Sgambati

Mr Clement doit pas sortir souvent les fds, Le vtt est aussi du développement économique. Il n'a qu'à déménager à St Sauveur ou Mt Tremblant. J'adore Chertsey tel quel!!

21 novembre 2018

Guillaume Petit

Je connais M. Clément et je le comprends de ne pas être content: sa fenêtre est à 15 mètres de la piste et sa maison ne vaut plus rien. Avant de commenter il vaudrait mieux comprendre la situation et lire ce qui est dit dans le texte.Pour un projet comme ça il faut faire des études avant de le réaliser pas après, ça permet aux gens concernés de s'exprimer et de chercher des alternatives tous ensemble.

21 novembre 2018

Michel Surprenant

Les vtt peuvent déjà rejoindre Grande Vallée du village via leur trail le long de la 125, la Forêt Ouareau et le chemin Grande Vallée. Il y aurait une querelle entre deux clubs de vtt qui veulent chacun leur trail. La pollution d'un vtt égale 30 automobiles et on ajoute le bruit et la sécurité. Innacceptable.

21 novembre 2018

Guy Monet

Qu'est-ce que ça apportera à l'économie locale au juste? Il n'y a aucune étude là-dessus qui prouve que le sentier sur le chemin de l'église va faire du développement économique local. 2 ou 3 propriétaires de commerce vont peut-être s'enrichir­ et l'industrie du VTT aussi. Mais M. et Mme de Chertsey, ne va pas s'enrichir. Auront-ils plus de jobs, d'argent? J'en doute. Une meilleure qualité de vie? Certainement pas, au contraire.

21 novembre 2018

Diane Cossette

La pétition, c'est déjà plus que 150 personnes en désaccord, pas 2-3 irréfléchis. J'invite ceux qui sont POUR ou CONTRE, à aller voir les raisons des personnes qui ont signé la pétition électronique (la majorité ont signé sur papier) Voir : https://www.petitions24.net/non_au_sentier_quad_reliant_grande_vallee_a_la_route_125_a_chertse/

21 novembre 2018

Diane Cossette

Désolée, voici le lien corrigé : https://www.petitions24.net/non_au_sentier_quad_reliant_grande_vallee_a_la_route_125_a_chertse

21 novembre 2018

Françoise Marceau

Quelle est notre vision de Chertsey? Pour moi, aucun doute, c'est la nature, la tranquillité et une collaboration pour que mon lieu de vie soit agréable, vivant, dynamique et écologique. Je respecte les personnes qui veulent faire du VTT mais il me semble que cela ne doit pas se faire au détriment des autres citoyens et, surtout, de la sécurité sur la route. Parlons nous et cherchons ensemble des solutions innovatrices pour répondre aux différents besoins.

21 novembre 2018

Serge Clément

Bonjour, Face aux commentaires un peu virulents des pro-sentier, je tiens à rappeler que la contestation ne se bat pas contre les quads, elle exprime le besoin de revoir le projet pour l'adapter différemment à la réalité de Chertsey. Je remercie M. Robert Sgambati de sa proposition concernant mon déménagement à St-Sauveur, la valeur de ma maison étant dévaluée suite à ce sentier, je pourrai difficilement m'en acheter une à St-Sauveur, sachant le prix des résidences (qui ne diminue pas dans ce village, contrairement Chertsey). De plus, je tiens à préciser que M. Sgambati dit vrai, je ne sors pas souvent les fins de semaine, c'est en partie pour cela que je suis contre le sentier devant ma maison car je tiens à profiter le plus possible de la quiétude des lieux. À Messieurs Sgambati, Quintin et Lapointe: Votre résidence se situe t-elle à 60 pieds du sentier. Si oui, vous serez à même de constater l'augmentation de la circulation des vtt, surtout avec les fenêtres ouverte, au printemps et durant l'été (environ 5-6 mois). Relisez le mot de Diane Cossette qui a mis le lien de la pétition dans son message et vous comprendrez mieux les enjeux en plus de comprendre que nous cherchons un compromis et non pas la guerre. Je vous salue poliment. S. Clément

23 novembre 2018

Marie

À mon avis, ce village à grandement besoin de ce sentier de motoneige pour faire fructuer les commerçants locaux. Ce qui va engendrer à long terme de nouveaux emploi et service essentielle ou nécessaire au roulement quotidien des habitants. C'est une bonne nouvelle espèrons que ça va marcher. J'imagine que les restaurants pourront ouvrir 7 jours, que le les auberges et chalets vont pouvoir tenir la croûte grace à ces passants. Et pour ce qui est des inconvénients, Monsieur le grincheux ne faite vous pas des activités d'hiver ou d'été vous. Tomder vous votre gazon, nettoyez vous les branches mortes avec un appareil tels qu'une tronçonneuse à l'occasion. Ou voyez-vous encore pourquoi ne pas sortir un terrain qui n'est pas proche d'une rue passante si c'est un réelle problème non? Je me demande tellement si vous avez des enfants ou des neveus qui pratique des sport et si ces sport son bruyant voudriez-vous leurs en empêcher ?. Il y a toujours une solution selon moi et même plusieurs. Pourquoi n'avez vous juste pas fait une demande de plantation d'arbre entre le sentier et votre demeure par exemple (bruit).Ou encore d'avoir une réduction sur vos taxes. Ou encore de avoir un RABAIS sur un passe de sentier hahaha! Allon voyez donc plus loin pour votre village si pauvre. Ne voulez vous pas aider votre voisin à avoir sa propre compagnie à chertsey ou encourager les enfants de st-théodore à avoir futurement un engoument pour quelque chose se de récréatif et saine au lieu de trainer dans les villages et dépérire et revenir à la municipalité 20 ans plus tard sans abris et mettre les gens en danger pcq vous n'avez pas su vous divertir autrefois dans ce village ou la pauvreté en est inquiétante et le manque de ressources pour s'accomplir. Bon je vous lance plusieurs chose mais prenez donc le temps de réfléchir une seconde fois S.V.P pour le bien de tous mon beau monsieurs ! Marie

26 novembre 2018

SErge Clément

Madame, Votre commentaire est intéressant jusqu'à ce que vous tombiez dans la condescendance, ce que je sais très bien faire également. Cependant, j'ai un minimum de respect pour autrui, en l’occurrence vous, pour ne pas tomber dans ce genre de propos mesquin. Pour échanger un peu avec vous, pourriez-vous me dire quel commerce profitera d'un sentier vtt sur de l'Église, Michel, Rochon? Il n'y en a pas! Croyez-vous que le CLSC va de nouveau avoir un ou des médecins parce qu'un sentier vtt passe dans le village. Croyez vous que le bar va ouvrir de nouveau, que le resto près de la poste va ouvrir de nouveau? Les vtt, quand ils passent sur le nouveau sentier, ont déjà fait le plein d'essence, de provisions, etc... Marco, Ultramar,, , Provogo, etc. ,profitent déjà de ce sport, les stationnements ne suffisent plus en période de pointe vtt. Si vous tenez tant à défendre ce projet de sentier, venez nous rencontrer au Comité des Citoyens et Cotoyennes de Chertsey, vous trouverez leur site sur Internet. Je vous donne l'adresse Internet, au cas où vous seriez ouverte à considérer d'autres points de vue que le votre. https://gensdechertsey.org/ Je vous salue. Serge "mon bon monsieur" Clément

29 novembre 2018

Serge Clément

Pour Marie, Je ne vous connais pas mais cette façon de se réfugier lâchement derrière votre prénom ne milite pas en votre faveur. Quand vous voulez insulter quelqu'un, ayez au moins le courage d'afficher votre nom au complet sinon taisez-vous, dans votre cas le silence sera d'or.

9 décembre 2018

michel frappier

michel frappier je conseille au riverain du sentier quad de rester dans leur maison les fin de semaine le risque est grand de se faire frapper par ces véhicules ,pourquoi ne pas exproprier les riverains pour laisser tout la place au quad.

15 décembre 2018

Serge Clément

En fait, c'est un peu comme ça que je me sens. Moi, résident riverain d'un sentier, qui paie mes taxes municipales, je pense à déménager. Le problème, c'est la dévaluation de ma maison suite à la mise en place du sentier vtt. Déjà difficile à vendre à Chertsey à cause d'une injustifiée mauvaise réputation, elle devient encore plus invendable du fait de ce sentier. Le maire a de plus dit que même si l'évaluation baissait (au fins de vendre), l'évaluation foncière ne baisserait pas!

16 décembre 2018

Henri Lapointe

J'ai l'impression que les conducteurs de VTT avec leurs commentaires , n'auront pas d'autre alternative que d'arrêter de pratiquer leurs sport ,si le Projet Pilote ne s'avère pas positif.Avec la Grandeur de stationnement que nous avons à la station d'essence pour des trailers le monde peuvent venir de partout.Concernant l'augmentation de la vie économique du village ,Sérieusement de favoriser intelligemment a construction résidentielle et de villégiature de moyennes à haute Gamme , Ça ça favorise l'économie d'un village ,de part des taxes et ses achats ,son épicerie ,la pharmacie,le poste d'essence et la patate à Marco à l'occasion.Moi j'en dépense en chien de l'argent à Chertsey, je serais pas gêné de comparer avec un VTT.En passant pour ceux qui proposent de déménager à St-Sauveur, Vraiment commentaire d'ado!!

3 janvier 2019

Serge Clément

Le projet pilote de sentier vtt à Chertsey est en place et, tel qu'appréhendé, les comportements non civilisés sont légion, ils dépassent même les comportements corrects. Et pour ajouter à la désinvolture, les engins sont de plus en plus gros (4 places sport), de plus en plus puissants. À quoi fallait-il s'attendre de quadistes qui ont besoin de plus de cylindrée pour leur gros égo, sinon à aller plus vite et faire plus de bruit?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média