Sections

Une expérience en cinéma avec une actrice d'ici

Jeunes recherchés


Publié le 14 avril 2017

L'actrice Dominique Laniel.

©(Photo gracieuseté)

CULTURE. La comédienne Dominique Laniel, que l'on a pu voir dans les séries jeunesse MED et Subito Texto, ainsi que dans les séries Mémoires vives et Ruptures, lance un appel aux jeunes. Nouvellement lanaudoise, elle souhaite offrir aux adolescents de la région de vivre une expérience de tournage dans le cadre d'une formation en cinéma.

« Je veux rejoindre les jeunes de partout dans Lanaudière, que ce soit Mascouche ou Joliette. Je veux aussi rejoindre leurs parents. »

En effet, Dominique Laniel se part à son compte et veut offrir aux jeunes de tous les âges de vivre une formation de jeu caméra.

« L'idée est de monter un scénario d'un film de 15 minutes et d'ensuite tourner le film et donc de vivre l'expérience d'un plateau de tournage et de voir le résultat final. »

« Il y a plusieurs possibilités de métiers devant et derrière la caméra », ajoute-t-elle.

La comédienne raconte qu'elle avait personnellement deux parents comptables et qu'elle ne venait pas du tout du milieu du cinéma. « Je me sentais interpellée par le métier, mais je ne pensais pas que c'était un choix de carrière possible. Ensuite, mes amis sont allés au cégep et à l'université, mais je ne me voyais pas là-dedans. Je suis allée à l'école de théâtre et ça a fonctionné pour moi. »

En tant que comédienne professionnelle, Dominique confie qu'elle peut donner l'heure juste aux jeunes par rapport au fonctionnement du milieu. « C'est un métier très difficile. Mais je veux faire comprendre aux jeunes que c'est possible aussi. Je pourrai leur dire quoi faire et quoi ne pas faire. »

Dominique parle du milieu des agences d'artistes et incite les adolescents et les parents à faire preuve de prudence.

« Les jeunes et leurs parents sont prêts à tout pour réaliser leurs rêves. Si quelqu'un te garantit à 100 % que tu vas travailler et que tu vas faire de l'argent, c'est louche. La plupart des jeunes comédiens qui commencent crèvent de faim dans leur appart. Ils font 350 000 auditions dans l'année pour en décrocher une. »

En cas de doutes, l'union des artistes et l'Association québécoise des agents d'artistes (AQAA) sont des ressources fiables.

« Tu ne devrais pas dépenser une fortune pour faire partie d'une agence, c'est toi qui leur fais faire de l'argent à chaque contrat », précise la comédienne.

De son côté, dès qu'elle aura suffisamment d'inscriptions, elle est prête à démarrer ses formations.

Professionnellement, on pourra continuer de la voir dans MED et dans Ruptures.

Pour inscriptions et informations : www.domlaniel.wixsite.com/ecole.