Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

01 janvier 2023

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Un partenariat renouvelé pour le recyclage des poussières de la cimenterie

Agro-100 et Ciment Ash Grove

Renouvellement d'entente

©Photo gracieuseté - L'Action

Éric Bouchard, directeur général de l’usine Ash Grove, Yannick Munger et Stéphane Beaucage.

C’est dans l’enthousiasme qu’Agro-100 et la Cimenterie Ash Grove ont procédé au renouvellement de leur partenariat des dernières années. Celui-ci permettra d’assurer une sécurité d’approvisionnement en poussière de cimenterie comme un fertilisant écologique idéal. Cette matière fertilisante ou amendement calcique est d’ailleurs mieux connue sous l’appellation proKa.

« Nous sommes heureux de pouvoir rassurer notre clientèle quant à la disponibilité du produit pour la prochaine saison 2023 en plus d’assurer le maintien d’un bilan environnemental remarquable », ont déclaré le président d’Agro-100, Stéphane Beaucage, et le directeur Valorisation et Économie circulaire de Ciment Ash Grove, Yannick Munger.

Plusieurs centaines de milliers de tonnes métriques de cette matière ont été revalorisées par Agro-100 pour en faire des fertilisants minéraux nobles et certifiés, sur les terres agricoles du Québec et de l’Ontario. Pour M. Beaucage, proKa se révèle être l’une des chaux fertilisantes novatrices de la gamme de produits qui est non seulement riche en calcium (Ca), en potassium (K), en soufre (S), en magnésium (Mg), ainsi qu’en micronutriments : manganèse (Mn), zinc (Zn), sélénium (Se) et cuivre (Cu).

« Les résultats de recherche indiquent clairement que les applications de proKa améliorent la santé du sol en y ajoutant ces précieux nutriments facilement absorbés par les plantes », a précisé Stéphane Beaucage. Ce dernier a renchéri en soutenant que proKa fournit au sol à la fois de la chaux et des nutriments, et ce, en une seule application, ce qui contribue à faire économiser temps et argent aux producteurs agricoles.

Pour le président de l’entreprise, l’usage du proKa, par-delà ses vertus agronomiques, participe à la croissance du bilan environnemental de l’industrie agricole, par l’exemple qu’il illustre en termes d’économie circulaire, en plus d’engendrer des économies pouvant dépasser les 35 % sur les coûts de fertilisation calcique et potassique pour les exploitations agricoles.

Croyez-vous que les cliniques d’IPS sont une bonne solution aux problèmes d’accès à des soins de santé?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média