Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 novembre 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Oaks Above dévoile son premier album en français

Inspiré du confinement

Oaks Above

©Photo gracieuseté - L'Action

Frédéric Rivest, Marc-Antoine Dauphin, Gabriel Whiting, Olivier Dauphinais et Charles Tremblay.

Quelques semaines après le lancement du premier single, Le grand amour, une chanson romantique et énergique, Oaks Above dévoile Recommencer, son nouvel album, un tout premier en français.

En entrevue avec L’Action, Frédéric Rivest, de Saint-Charles-Borromée, qui fait partie de la formation aux côtés de Charles Tremblay, Marc-Antoine Dauphin, Olivier Dauphinais et Gabriel Whiting, confie que l’idée de proposer un album en français avait germé depuis quelque temps déjà.

Pour ce nouveau projet, le groupe rock montréalo-lanaudois, qui a vu le jour en 2014, a eu envie de se rapprocher de ses racines et de s’adresser à son public du Québec.

« C’est surtout Gabriel [le chanteur] qui écrit les textes. Au départ, écrire en français représentait un certain défi parce que l’inspiration lui venait naturellement en anglais. Il y a de super belles plumes au Québec, ça peut être intimidant, mais après cinq ou six chansons, c’est devenu de plus en plus facile. »

Ce nouvel album francophone pourra assurément ouvrir des portes au groupe et interpeller un nouveau public.

Recommencer puise son inspiration en plein cœur du confinement. Les musiciens ont profité de ce moment particulier de la pandémie pour faire le plein d’anecdotes. 

« Quand la pandémie est arrivée, on a décidé de se retrousser les manches et de faire quelque chose. C’est une situation qui était complètement nouvelle pour tout le monde. À l’été 2020, nous sommes allés recueillir des témoignages auprès de gens dans les CHSLD ou de jeunes dans les camps de jour. On voulait entendre ce qu’ils avaient à dire. On voulait aussi parler à plusieurs groupes d’âge dans différentes sphères de la société. »

Le guitariste et pianiste souligne que les thèmes de la solitude, de la remise en question, des relations de couple, du désir de se recentrer sur soi-même et du rêve ont été omniprésents et ont été à la source des dix pièces de l’album.

La chanson titre, Recommencer, est d’ailleurs une chanson explosive manifestant le besoin de s’évader. Elle exprime l’impression de recommencer éternellement la même journée, encore et encore.

Plusieurs styles musicaux sont effleurés dans les mélodies accrocheuses et aux histoires touchantes. Bien que les membres d’Oaks Above se décrivent comme une formation pop rock, on retrouve dans Recommencer des sonorités folk, blues et même « rock garage » ainsi que des arrangements inusités, mettant en vedette une instrumentation particulière. 

« Nous nous sommes permis quelques trips de musiciens, comme nous aimons les appeler, sur cet album. La chanson Le Pêcheur, notre favorite, a une résonance pesante, aux sonorités du Bayou, tandis que Madonna ou Porcelaine sont nées de longues explorations musicales et nous ont permis de nous laisser aller ! », déclare Frédéric Rivest.  

Du côté du groupe, la pandémie a surtout entraîné des défis en raison de l’impossibilité de pouvoir se réunir pour composer ensemble.

« On a toujours composé à 5. On devait s’envoyer des choses en ligne. Ce fut un dur coup, il fallait voir comment on pouvait travailler et avancer quand même. »

Au mois de mai dernier, Oaks Above a eu la chance de réaliser un spectacle-pilote de son nouvel album dans le cadre d’une résidence artistique au Carrefour culturel de Notre-Dame-des-Prairies. Le tout a été filmé. Un documentaire mettant de l’avant les dessous de ce projet a été tourné et sera mis en ligne sous peu. Il permettra de voir les membres du groupe en pleine interprétation de leur nouveau matériel.

Le groupe lancera officiellement son album le jeudi 2 décembre à la Brasserie artisanale Albion à Joliette.

Par la suite, les musiciens retourneront en studio et en mode composition. « De pouvoir le faire, après un an et demi de pause, ça fait du bien et on en profite encore plus. » Soulignons qu’ils réalisent et produisent tout leur matériel dans leur studio de Notre-Dames-des-Prairies.
 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média