Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 septembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Le Ministère se dit ouvert à rencontrer les intervenants en tout temps

Coupes forestières en Matawinie

PAFIO

©(Photo l'Action - archives)

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) souhaite préciser certains éléments à la suite des revendications portées sur la place publique par le regroupement Mobilisation Matawinie depuis le début de l’été concernant les travaux d’aménagement forestier dans Lanaudière.

Yanick Ouellet, ingénieur forestier et adjoint au directeur général à la Direction régionale du secteur sud-ouest, dévoile que le 15 juin, à la suite d’un courriel reçu de Jennifer Raphaëlle, co porte-parole de Mobilisation Matawinie, un représentant du Ministère lui a offert de la rencontrer rapidement. « Le MFFP est en attente d’un retour de sa part », a écrit M. Ouellet dans un courriel acheminé à L’Action.    

Le Ministère rappelle qu’en février 2020, il a tenu une consultation publique concernant le Plan d’aménagement forestier intégré opérationnel (PAFIO) d’une partie de la forêt publique de Lanaudière située dans les MRC de Matawinie et de D’Autray. « Par cette consultation, le MFFP souhaitait connaître les préoccupations des gens à l’égard de sa planification forestière portant sur les secteurs d’intervention potentiels, des chemins et autres infrastructures à construire ou à améliorer sur le territoire public. Ces travaux forestiers prévus peuvent être, entre autres, la coupe de bois, la préparation de terrain en vue d’un reboisement ou l’entretien de plantations existantes. Les personnes et les organismes étaient invités à consulter le PAFIO et à nous partager leurs préoccupations. Le site comportait une carte interactive permettant de localiser les secteurs concernés et un formulaire pour nous soumettre les préoccupations. La consultation publique a pris fin le 28 février 2020. »  

Le MFFP publiera prochainement le rapport de cette consultation. Les personnes et les organismes qui auront émis une préoccupation et qui auront indiqué leurs coordonnées seront informés de la mise en ligne du document. Ce rapport précisera, entre autres, les moyens prévus pour prendre en compte les préoccupations énoncées.  

Processus de consultation-harmonisation Laurentides-Lanaudière 

M. Ouellet précise que la décision de rendre disponible un secteur à la récolte est celle du MFFP et non pas celle de l’industrie. « C’est le Ministère qui autorise annuellement la récolte des chantiers. Le fait que des secteurs aient été présentés en consultation publique ne les autorise donc pas automatiquement pour la récolte par les bénéficiaires de garantie d’approvisionnement. Le processus d’harmonisation se déroule en plusieurs étapes et les utilisateurs du territoire public sont interpellés à chacune de celles-ci. » 

L'ingénieur forestier explique qu’à la suite de la consultation publique, les secteurs sont présentés aux municipalités, tables de concertation locales, associations de lacs, clubs de VHR, parcs régionaux, groupes de randonnée, etc. « Les objectifs de cette démarche du MFFP sont de recueillir leurs préoccupations et de convenir de mesures d’harmonisation permettant la cohabitation de la villégiature et les activités forestières. Ce processus, qui est spécifique aux régions de Lanaudière et des Laurentides, permet ainsi d’identifier des actions d’harmonisation plus précises et adaptées aux utilisateurs en place. Les secteurs sont également harmonisés avec les communautés autochtones concernées par un processus distinct et spécifique à ces communautés. » 

Les secteurs concernés et les mesures d’harmonisation convenues sont présentés à la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (TGIRT) qui s’assure que toutes les préoccupations ont été prises en compte dans la planification. À la suite de l’approbation, la TGIRT émet des recommandations au Ministère des Forêts qui émet les autorisations annuellement en tenant compte de ces recommandations. 

« Le Ministère reconnaît la vocation récréotouristique de la région et est conscient de la sensibilité de la cohabitation entre la villégiature et l’aménagement forestier sur le territoire lanaudois. Le MFFP estime que ces activités économiques peuvent cohabiter dans la région et même être complémentaires. Les forêts de Lanaudière représentent une importante proportion des forêts mixtes et feuillues sur les terres publiques du Québec. Ces forêts sont majoritairement situées dans les zones les plus au sud (et les plus habitées) de la province. Les bois sont majoritairement récoltés et transformés par des industries locales contribuant significativement à l’économie régionale », mentionne M. Ouellet. 

Ce dernier ajoute que bien que la cohabitation représente un défi pour l’ensemble des acteurs du milieu, les efforts déployés visent le développement de l’ensemble des ressources présentes sur le territoire de Lanaudière pour le bénéfice de tous ses citoyens. 

Yanick Ouellet mentionne que l’aménagement écosystémique fait partie intégrante du régime forestier actuel et de la stratégie forestière déployée dans la région. « Parmi les enjeux écosystémiques pris en compte, notons la structure d’âge des forêts, les essences en raréfaction, la composition végétale, la structure interne, les milieux humides, etc.  Le tout étant défini au Plan d’aménagement forestier intégré tactique (PAFI-T). L’ensemble du territoire de la région de Lanaudière a reçu la certification FSC, qui ajoute des éléments d’aménagement durable des ressources forestières. Cette certification est une démarche sous la responsabilité des industriels forestiers et des audits sont effectués régulièrement. » 

Le MFFP se dit toujours ouvert à la réception des préoccupations en lien avec l’aménagement des forêts et l’harmonisation des usages. 

Concernant les aires protégées, le Ministère explique qu’un comité régional, coordonné par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC), a travaillé à l’évaluation de futures aires protégées dans Lanaudière. « Une proposition de secteurs à protéger a fait l’objet d’un consensus régional et a été recommandé au MELCC. Les acteurs de la région sont en attente des décisions de ce ministère sur cette proposition. Comme les consultations publiques sur les travaux forestiers portent sur plusieurs années, les secteurs déjà planifiés ont été maintenus et seront retirés en fonction des décisions qui seront prises par le MELCC, en concertation avec les autres ministères concernés, notamment le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et le MFFP. » 

L’ingénieur forestier du MFFP a abordé la question du chantier Capitaine. « Pour le chantier Capitaine, les consultations les plus récentes ont eu lieu du 4 au 28 février 2020. Les mesures d’harmonisation demandées ont été entérinées par la Table de gestion intégrée des ressources et du territoire de Lanaudière le 21 mai 2020. Mis à part un enjeu de paysage, où des mesures d’harmonisation ont été convenues, les mesures entendues sont des mesures génériques à tous les chantiers. » 

L’autorisation par le MFFP aux industriels à procéder aux travaux de récolte et de transport des bois se fait une fois la planification et l’harmonisation complétées. 

Yanick Ouellet relate que l’ensemble des activités forestières sont encadrées par la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier ainsi que par le Règlement sur l’aménagement durable des forêts du domaine de l’État. « Le MFFP s’assure que les travaux forestiers respectent ces lois et règlements en procédant régulièrement à des visites terrains et à divers suivis. En cas d’infractions, des correctifs peuvent être demandés et des amendes peuvent être imposées selon les cas. Une fois les travaux de récolte complétés, des équipes s’assurent de valider l’état de la régénération des forêts et elles interviennent au besoin par des travaux de plantation ou de dégagement de la régénération naturelle. En tout temps, le MFFP est ouvert à recevoir des signalements si des personnes constatent des situations qu’elles considèrent suspectes. » 

Comptez-vous assister aux matchs des Prédateurs?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média