Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

03 décembre 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

La famille Benny ouvre la porte aux franchisés

Benny

©(Photo gracieuseté)

Yves Benny a mentionné que la chaîne familiale Benny&Co ouvrira ses portes aux franchisés.

AFFAIRES. Désormais, les franchisés intéressés à opérer un restaurant Benny&Co peuvent appliquer alors que la célèbre famille lanaudoise ouvre les portes de sa chaîne de restaurants dans un mouvement d’expansion à l’échelle provinciale.

Le vice-président du développement chez Benny&Co, Yves Benny, a mentionné qu’une première phase avait eu lieu en 2010. Elle consistait à sonder la famille à l’idée d’ouvrir des restaurants dans de nouveaux marchés. Grâce à cet exercice, le total de franchises est passé à 60 (deux en construction) et a réuni pas moins de 30 membres de la 2e et 3e génération.  

« On sentait toutefois que la deuxième phase s’en venait, car des marchés ne seraient pas desservis par la famille, explique-t-il lors d’un entretien téléphonique. En raison de gens qui appellent depuis 10 ans en démontrant un vif intérêt pour notre entreprise, nous avons décidé d’aller de l’avant et de mettre la plateforme sur pied. » 

Déjà, quelques régions sont ciblées, dont le Saguenay, la Beauce et l’Ontario, où un troisième restaurant est en construction. Selon le flot de demandes, M. Benny prévoit ouvrir entre 8 et 10 franchises par année, mais n’exclut pas la possibilité d’en ouvrir davantage selon leur rythme de croisière.  

D’ailleurs, c’est par l’entremise de leur site web que les futurs franchiseurs pourront tenter d’obtenir leur succursale. « La section franchise permet à une personne donnée de comprendre mieux notre histoire et nos origines, au fond ce qu’est le concept Benny. Elle peut remplir une demande en y insérant le secteur dans lequel elle aimerait opérer une franchise. Avec ces informations, un comité décidera si on poursuit ou non les démarches », a complété le directeur au développement des marchés pour Benny&Co, Jean-Christophe Benny.  

Sans s’être penchée sur la question de manière concrète, l’entreprise familiale demande un minimum d’expérience en gestion ainsi qu’en restauration, en plus d’une mise de fonds de 250 000 $ pour ce qui a trait aux critères de sélection. 

Pas de dénaturalisation de la marque 

Autoriser l’ouverture de nouvelles succursales n’appartenant pas à la famille Benny dénaturalisera-t-elle sa marque de commerce? Pas aux yeux de son vice-président du développement.  

« Nous allons choisir nos candidats à l’image de notre famille, c’est-à-dire des gens partageant notre passion pour la restauration ainsi que nos valeurs d’esprit d’équipe, de respect et d’excellence. En ce sens, nous sommes assez convaincus que nous allons dénicher des candidats prêts à relever le défi de devenir franchisé », affirme Yves Benny. 

Il assure que les franchises, dont les premières accueilleront leur clientèle dès 2020, auront le même sceau de qualité que celles détenues par la famille Benny. Tout l’héritage transmis de génération en génération, notamment leur standard élevé en matière d’approvisionnement en poulet ainsi que leur méthode de cuisson lente, qui fait la renommée de l’entreprise, se retrouvera dans chaque assiette.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média