Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 janvier 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Un compte de taxes équilibré à Notre-Dame-des-Prairies

©(Photo– Mélissa Blouin)

Le conseil municipal de Notre-Dame-des-Prairies.

BUDGET. La Ville de Notre-Dame-des-Prairies a annoncé lors de l'adoption de son budget 2019 une hausse de 0,023 $ de la taxe foncière résidentielle. Toutefois, une nouvelle baisse de la compensation pour la gestion des matières résiduelles résidentielles vient équilibrer le compte de taxes.

Pour une résidence moyenne dont l’évaluation est de 200 000$, le compte de taxes subira une augmentation de 59$ par année si la propriété est desservie par les réseaux d’eau potable et d’égout et de 32$ si la propriété est non desservie.

«La Ville de Notre-Dame-des-Prairies entreprend la prochaine année avec un budget «responsable», élaboré dans le souci d’apporter une amélioration constante à la qualité de vie des citoyennes et citoyens tout en respectant leur capacité de payer», a mentionné la mairesse Suzanne Dauphin lors de l’adoption du budget le 19 décembre.

La taxe foncière résidentielle est passée de 0,576$ du 100 $ d’évaluation en 2018 à 0,599$ en 2019. Du côté des immeubles de six logements, de 0,669$ en 2018 à 0,704$ en 2019 et pour les immeubles non résidentiels, de 1,240$ en 2018 à 1,338$ en 2019.

« Les augmentations budgétaires au-delà de l’inflation sont particulièrement reliées au chapitre de la sécurité publique en raison de la facture que nous devons payer pour les services de la Sûreté du Québec ainsi que pour le renouvellement de l’entente avec la Ville de Joliette pour la fourniture du service de prévention incendie, laquelle arrivait à son terme. L’année 2019 nous oblige à tenir compte de nos obligations financières qui se reflètent nécessairement sur certains taux de taxes», a ajouté Mme Dauphin.

Les taux pour l’administration des réseaux d’aqueduc et égout (0,073$) et les taux reliés au fonds spécial pour le maintien des infrastructures (0,70 $) demeurent inchangés. Les montants pour les services municipaux augmentent de 116 $ pour l'aqueduc à 120$ et de 85$ pour une compensation d’égout résidentiel à 105$.

Toutefois, le taux de compensation relié à la gestion des matières résiduelles a de nouveau diminué. Ce dernier avait déjà subi une baisse de 20$ l’an dernier et cette année, il chute encore de 11$, l’établissant à 140$ pour le domaine résidentiel.

«Le conseil est fier d’annoncer que le virage entrepris depuis quelques années au niveau de la gestion des matières résiduelles, nous permet encore cette année d’alléger de façon significative le montant de cette compensation et nous en profitons pour remercier la population d’avoir adhéré à ce geste environnemental de façon quasi unanime.»

Prévisions budgétaires

Le conseil a aussi adopté des prévisions budgétaires qui présentent des dépenses de fonctionnement de l'ordre de 10 687 000 $ en excluant l'amortissement des immobilisations. Rappelons que le budget 2018 était de 10 328 700 $.

Les dépenses se répartissent comme suit; administration générale (1 955 700 $), sécurité publique (1 705 200 $), transport (1 958 300 $), hygiène du milieu (1 561 000 $), santé et bien-être (19 000 $), aménagement, urbanisme et développement (445 000 $), loisirs et culture (2 274 200 $) et frais de financement (768 600 $).

La Ville reconduit tous les programmes de subventions. Que ce soit pour l'utilisation des couches lavables, le remplacement ou le retrait des appareils de chauffage au bois, l'acquisition de récupérateurs d'eau de pluie ou le remplacement des toilettes standards.

Le conseil maintient également le prélèvement des taxes municipales en quatre

versements, mais les services municipaux travaillent actuellement à améliorer des outils qui permettraient d’offrir de nouvelles méthodes adaptées aux nouvelles technologies.

Enfin, le conseil municipal a décidé de se doter d’une Politique de gestion de la dette à long terme pour établir un cadre permettant de maintenir un niveau d’endettement compatible avec une saine gestion financière.

Mme Dauphin a tenu à remercier toutes les personnes qui ont participé à la préparation du budget 2019. « Le travail de concertation, la rigueur et la vision dans la démarche nous ont encore une fois permis de réaliser avec succès ce processus budgétaire.»

Projets à venir

Pour 2019, la Ville prévoit des travaux de rénovation du bâtiment des organismes. Ceux-ci permettront de soutenir les bénévoles qui occupent cet espace, mais aussi d’assurer leur confort et leur sécurité. Les travaux bénéficient d’une subvention de 65% des coûts admissibles en plus d’assurer la récupération d’une partie de la dette en raison du volet éco énergétique du projet. La gestion des eaux de débordement est aussi un enjeu de développement économique auquel la Ville sera confrontée en 2019. Un mandat sera d’ailleurs accordé à une firme spécialisée pour la guider dans ses démarches auprès du ministère de l’environnement afin de trouver des solutions à cette problématique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média