Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

04 septembre 2019

La Commission scolaire des Samares en huit questions et réponses

CSSamares

©Photo gracieuseté - L'Action

Centre administratif de la CS des Samares vu de la rue principale.

Par Pierre Lussier.  ÉDUCATION. Vivre à Saint-Félix-de-Valois, c’est passer régulièrement devant un immeuble qui bourdonne d’activités en pleine rue Principale. Ce centre qui n’est pas une école chapeaute 69 écoles de niveau primaire, sans oublier 10 écoles secondaires et deux écoles plus spécialisées.

C’est en constatant la chance incroyable pour Saint-Félix d’avoir un tel centre administratif, qui créé de l’emploi et qui investit dans la région, qu’on ne pouvait pas ignorer son existence. Rentrée scolaire oblige, nous avons choisi le mode d’entrevue questions-réponses qui perturberait moins le temps si précieux pour régler les derniers préparatifs de la rentrée.

R :Pourquoi le centre administratif de la Commission scolaire des Samares est-il à Saint-Félix-de-Valois ?

CS:Saint-Félix est géographiquement le point central du territoire qu’occupe la Commission scolaire des Samares.

R: La C.S. des Samares a combien d’employés à Saint-Félix?

CS: Le centre administratif compte 141 employés. Les écoles primaires Des Moulins et l’école secondaire de l’Érablière, à Saint-Félix-de-Valois, comptent au total 171 employés.

R: Quel est le budget annuel?

CS: Le budget pour l’année scolaire 2019-2020 a été adopté au conseil des commissaires du 17 juin dernier. Nous prévoyons un budget de 326 428 010 $.

R: Et la portion nécessaire au fonctionnement du siège social?

CS: En moyenne, pour les deux dernières années, 3,36 % du budget annuel est alloué au fonctionnement du centre administratif.

R: Les prévisions de croissance de la clientèle jeune / adulte sur le territoire de la Commission scolaire dans Lanaudière, et à l’échelle du secteur de Saint-Félix-de-Valois ?

CS: Pour l’année scolaire 2019-2020, la Commission scolaire des Samares compte dans ses rangs 23 165 élèves, de la maternelle au 5e secondaire. Nous prévoyons pour l’horizon 2021-2022, un nombre de 23 743 élèves.

Pour le secteur de Saint-Félix-de-Valois, la commission compte, pour l’année scolaire 2019-2020, 1516 élèves et prévoit un nombre de 1653 élèves pour l’année scolaire 2021-2022.

R: Des projets d’agrandissement du siège social, oui / non ?

CS: Aucun projet d’agrandissement est prévu.

R: En quoi la Commission scolaire des Samares se distingue-t-elle des autres commissions scolaires, par l’innovation, les clientèles particulières comme les autochtones ou l’immensité du territoire?

CS: Ce qui nous habite, c’est la vision qu’on s’est donnée dans notre Plan d’engagement vers la réussite axé sur le développement d’une organisation apprenante. Au sein de notre commission scolaire, tout le monde est un apprenant en formation continue et constitue un modèle les uns pour les autres et pour nos élèves.

Par exemple, nous avons réalisé les rencontres Les Belvédères, tenues à l’école de l’Érablière, à Saint-Félix-de-Valois. Ces rencontres se veulent un moment de partage pédagogique. Elles rendent visibles nos démarches et favorisent la collaboration et le questionnement de nos pratiques que l’on veut innovantes et ayant le meilleur impact sur la réussite de tous les élèves.

On valorise également l’accompagnement de notre personnel. Par exemple, nous développons un programme d’insertion professionnelle avec le mentorat et l’organisation de journées d’accueil par le nouveau personnel.

R: Avez-vous une politique d’achat local dans Lanaudière pour les biens et services dont la Commission scolaire a besoin ?

CS:Non. Toutefois, nous encourageons l’achat local dans notre politique d’approvisionnement: pour les contrats dont le montant total de la dépense est inférieur au seuil d’appel d’offres publics; pour recourir aux fournisseurs, aux prestataires de services et aux entrepreneurs de la région, et ce, en autant qu’il y ait une concurrence régionale suffisante pour le secteur visé par la démarche, dans le respect des accords intergouvernementaux applicables.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média