Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 juillet 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Rawdon abandonne son projet de règlement

Hausse du nombre maximal d’étages permis

Conseil municipal Rawdon

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le conseil municipal a abandonné le projet de règlement.

MUNICIPAL. Lors de la séance du 10 juillet, le maire de Rawdon, Bruno Guilbault, a annoncé que le second projet de règlement numéro 1015-1 relatif aux usages conditionnels qui aurait fait passer le nombre maximal d’étages des bâtiments principaux permis dans certaines zones de trois à huit est abandonné.

Soulignons qu’à la suite de l’adoption du second projet de règlement, le 12 juin, la Municipalité a reçu une requête d’une soixantaine de signatures de citoyens qui s’inquiétaient des démarches entreprises par le conseil municipal.

Lors de la séance de juin, le maire avait expliqué qu’un promoteur nourrissait notamment un projet pour la Résidence Sainte-Anne, qui est vieillissante et désuète, s’il pouvait aller au-delà de trois étages. Un autre promoteur aurait aussi un projet de construction de logements pour aînés. M. Guilbault avait mentionné qu’aucun plan n’avait été soumis à ce jour, que les promoteurs n’iraient peut-être pas jusqu’à huit étages et que le conseil municipal pourrait de toute manière exiger des modifications au projet.

En effet, le règlement relatif aux usages conditionnels est un outil réglementaire permettant de régir et d’autoriser certains projets spécifiques, selon les usages et les critères qui y sont nommés, le tout applicable dans les zones établies. Le conseil municipal peut ainsi demander des modifications aux projets.

Toutefois, lors des dernières séances, certains citoyens ont partagé leurs réticences face à cette manière de faire, alléguant que même si le conseil actuel a cette vision, ce ne serait peut-être pas le cas des futurs élus.

Le 10 juillet, le maire a précisé que des gens étaient en faveur, d’autres non et qu’il ne souhaitait pas faire une guerre « de pour et de contre ». Il a aussi ajouté que même si, selon lui, le règlement relatif aux usages conditionnels est le plus bel outil s’il est bien utilisé, il avait entendu leurs craintes.

« Il y a deux promoteurs qui ont des projets, avec les usages conditionnels, quand le projet est présenté, si la population n’en veut pas, on peut le refuser. Je ne défendrai jamais un projet dont la population ne veut pas », a affirmé le maire.

Le 10 juillet, le conseil municipal a voté la création d’un comité ad hoc dont le principal mandat sera de présenter des suggestions et des solutions concrètes à court, moyen et long terme en matière d’offre de logement pour les aînés de Rawdon.

« On reprend du début, le comité aura à se demander ce qui serait acceptable au niveau de l’habitation pour les aînés de Rawdon et ce dont on a besoin », a souligné le maire.

La résolution prévoit que le comité sera composé de sept personnes de la communauté et qu’il sera soutenu par une expertise professionnelle externe. Les recommandations du comité devront à la fois refléter le rythme de croissance de la municipalité et prendre en compte le nombre important d’aînés actuels dont les besoins ne pourront pas être éventuellement comblés par le milieu. Le comité devra déposer un rapport afin d’orienter le conseil municipal dans sa prise de décision au plus tard le 31 décembre 2019.

 

Conseil municipal Rawdon

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Les citoyens se sont à nouveau longuement exprimé sur ce dossier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média