Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 juin 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Une erreur médicale aurait coûté la vie à sa sœur

CHSLD Piedmont

©(Photo L'Action - Archives)

Sylvie Cusson a laissé entendre que la mort de sa sœur, Danielle, serait due à une erreur médicale au CHSLD Le Piedmont de Saint-Jean-de-Matha.

SANTÉ. Le mercredi 29 mai dernier, la vie de Sylvie Cusson a été chamboulée; sa sœur, Danielle, atteinte de trisomie 21, est décédée au Centre hospitalier de soins longue durée où elle résidait, le Piedmont à Saint-Jean-de-Matha. Sylvie Cusson affirme que ce décès résulte d’une erreur médicale.

Après 25 ans dans une maison d’accueil à Saint-Gabriel-de-Brandon et ensuite à Lanoraie, elle a été contrainte de déménager à quelques reprises, dont au CHSLD Alphonse-Rondeau de Lanoraie, en février dernier, en raison de son incontinence. Elle y est restée jusqu’au début du mois de mai. 

Depuis le 10 mai, elle avait élu domicile au CHSLD le Piedmont. « J’étais très contente. Cela me rapprochait d’elle. J’allais la voir tous les jours pour la faire dîner et je restais avec elle pendant environ 2 h 30 », raconte la résidente de Saint-Damien. 

Toutefois, deux semaines après son arrivée, soit le 24 mai, elle aurait reçu un appel téléphonique l’informant qu’une infirmière s’était trompée dans la médicamentation de sa sœur. Elle lui aurait administré un médicament contenant de la méthadone qui ne lui était pas destiné. Il était plutôt réservé à un autre patient de l’établissement.  

Danielle Cusson a été transportée d’urgence au Centre hospitalier régional de Lanaudière, puisqu’elle était en situation de désaturation. Le lendemain, elle obtenait son congé d’hôpital et retournait à son domicile. 

Les jours qui ont suivi l’incident se sont avérés mieux, mais le mercredi 29 mai, un téléphone du CHSLD lui a indiqué que sa sœur était décédée dans la matinée. « Oui, elle était trisomique, mais elle n’était pas sur le point de mourir », a-t-elle souligné avec émotion. 

Sous enquête 

Joint par l’Action, le chef des services à la clientèle du CHSLD Le Piedmont, Émilien Cotton, n’a pas voulu commenter. Il a plutôt dirigé le journal vers les communications du Centre intégré de santé et des services sociaux de Lanaudière. 

Dans une réponse écrite, le CISSS a mentionné que le « dossier est en évaluation » au sein de l’organisation et qu’à cet effet, « une enquête est en cours sur la nature de cette erreur de médicamentation ».  

Également, le CISSS a fait valoir qu’« on ne peut confirmer » si celle-ci « a causé le décès ». Il a terminé en énonçant que « des actions seront entreprises lorsque l’enquête sera terminée pour éviter qu’une telle situation survienne à nouveau ».  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média