Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 mai 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Congrès CSN : Francine Ranger quitte sereine

Congrès CSN

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

Francine Ranger et Jacques Létourneau ont lancé, le 14 mai, le 65e Congrès de la CSN.

SYNDICAT. Le 65e Congrès du Conseil central de Lanaudière s’est ouvert sur le discours de bienvenue de sa présidente, Francine Ranger, qui a d’ailleurs annoncé qu’elle quittait ses fonctions pour prendre sa retraite.

C’est en 1988 que Francine Ranger a commencé à militer pour un syndicat en s’impliquant au Centre hospitalier de soins longue durée Alphonse-Rondeau de Lanoraie. Elle remplissait des fiches lors de la grève de 1989 sur la loi 160, concernant le maintien des services essentiels dans le secteur de la santé et des services sociaux. 

« C’est à ce moment que ma fibre s’est développée. Je me souviens de ma première réunion syndicale; je ne comprenais rien! Cependant, je me suis mise à poser des questions. Le syndicat m’a demandé si je ne désirais pas aller en formation et c’est là que j’ai compris à quel point la CSN, par ses revendications, a changé le monde du travail », a-t-elle expliqué. 

Impliquée à la CSN depuis 2006 à titre de vice-présidente, elle a gravi les échelons jusqu’à devenir présidente du Conseil central de Lanaudière en 2011. À ses yeux, il est vital de défendre les droits. 

« Quand je suis née, j’ai revendiqué d’avoir le droit à de l’air, ensuite d’avoir du lait. J’ai toujours revendiqué pour avoir plus, plus pour aider les gens. C’est vraiment dans mon ADN », a-t-elle fait savoir. 

Une femme pragmatique et engagée 

Assis à ses côtés lors du lancement officiel du Congrès en compagnie des membres des médias, le président de la CSN, Jacques Létourneau, a tenu à saluer le travail de Francine Ranger.  

« Elle a commencé à militer en même temps que moi. C’est une femme très pragmatique et engagée. Elle n’est pas dans la théorie. Elle va nous manquer », a-t-il souligné. 

Souhaitant solliciter un autre mandat aux Fêtes, Francine Ranger a décidé de se retirer à 60 ans. Elle quittera son poste le 27 juin prochain. Malgré le fait qu’elle aurait poursuivi l’aventure, elle a fait un choix. 

« Je me suis choisie. Je vais commencer par prendre soin de moi, de ma santé, pour ensuite rebondir. Vous allez me revoir quelque part cet automne. Au fond de moi, je serai toujours militante », a-t-elle conclu. 

En effet, Mme Ranger a accepté la présidence du Réseau des femmes élues de Lanaudière. Dans son parcours, elle a également occupé ce même poste au sein des conseils d’administration de la FADOQ de Lanaudière et du Cégep régional de Lanaudière. 

Un Congrès sur le thème de la fierté 

Plus d’une centaine de délégués des syndicats affiliés à la CSN des quatre coins de Lanaudière ont convergé du 14 au 17 mai au Château Joliette pour le 65e Congrès du Conseil central de Lanaudière. 

Sous le thème « Être syndiqué, notre fierté », plusieurs sujets ont été abordés, notamment les enjeux de la pénurie de main-d’œuvre, le défi de rapatrier les jeunes exilés en région ainsi que le transport en commun. 

Tout au long de ces quatre jours, de nombreux conférenciers ont foulé les planches. Dany Dubé, Roger Valois, Carol Allain, Jean Lortie et Jean-Noël Grenier se sont entretenus sur divers thèmes, tels que la conciliation travail-famille, le travail en équipe ainsi que sur le syndicalisme.

Francine Ranger

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

Francine Ranger

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média