Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

01 mai 2019

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Des exemples de participation citoyenne

Centre de prévention du suicide de Lanaudière

CPSL

©(Photo gracieuseté)

Joyce Lawles, directrice du CPSL, est en compagnie de Stéphanie Martel et Roger Cesare, du Rock Fest pour la santé mentale.

COMMUNAUTAIRE. Chaque année, des citoyens remuent mer et monde pour soutenir et faire connaître la cause de la prévention du suicide. Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) souhaite souligner la générosité de Lanaudois qui ont relevé leurs manches, rassemblé des personnes touchées de près ou de loin par le suicide et mis sur pied des événements qui, en plus de donner un coup de pouce fort apprécié à l’organisme, ont aidé à vaincre les tabous.

En septembre dernier, l’entreprise SRA Motocross, située à Saint-Roch-de-l’Achigan, organisait un week-end de course à la mémoire de Joey Paul. Plus de 500 personnes, membres de la famille du jeune homme, amis et amateurs de motocross, ont assisté à l’événement qui a permis à son instigateur, Yves Hamel, président de l’entreprise, de remettre au CPSL un chèque de 2 215 $. 

Durant la dernière Semaine nationale de la prévention du suicide, Stéphanie Martel et Roger Cesare, du Rock Fest pour la santé mentale, ont remis au CPSL la somme de 1 000 $. Fondé en 2014, le Rock Fest pour la santé mentale est un organisme à but non lucratif qui organise différents événements ayant pour but de briser les tabous, de sortir de l’isolement les personnes atteintes de trouble de santé mentale et soutenir les organismes qui œuvrent auprès de celles-ci. 

« Nous sommes toujours touchés par la générosité des gens qui contribuent de la sorte à la réalisation de la mission du CPSL. Grâce à leurs dons, nous pouvons repousser sans cesse nos limites et continuer d’offrir des services diversifiés aux personnes qui vivent une problématique liée au suicide. Au-delà des sommes amassées, ces initiatives citoyennes permettent de faire parler de la cause et de rappeler à la population que le CPSL est là, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Cet apport est tout aussi important et nous les en remercions du fond du coeur » a affirmé Joyce Lawless, directrice du CPSL.

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média