Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 avril 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Inondations : Lanaudière sur un pied d’alerte

Prévention inondations

©(Photo l'Action - archives) - L'Action

INONDATIONS. La forte accumulation de pluie ainsi que le mercure à la hausse lors du weekend pascal laissent présager le pire pour certains secteurs de Lanaudière.

Au sud, la rivière L’Assomption sera à surveiller dans le secteur de la municipalité de Saint-Charles-Borromée et de la Ville de Notre-Dame-des-Prairies. Dans un souci de prévention, la première a mis à la disposition de ses citoyens des sacs de sable. 

Deux quartiers sont sensibles à la crue printanière. Il s’agit des rues Sainte-Adèle et Louis-Bazinet. Depuis 8 h le jeudi 18 avril, des sacs ont été déposés au terrain vague à côté du 175 ainsi qu’au 379 Sainte-Adèle. 

Pour ce qui est de la seconde, elle demeurera en alerte avec la Ville de Joliette, qui partage le même service incendie. D’ailleurs, la directrice des communications Sonia Hénault a laissé entendre que la Ville prêtera main-forte en cas d’urgence.  

Publicité

Défiler pour continuer

Également, elle surveille de son côté le parc Louis-Querbes, le Cégep de Joliette, le secteur des Moulins, l’usine de filtration ainsi que la Salle Rolland-Brunelle, qui avait bénéficié d’une digue l’an dernier.  

Selon le bulletin météorologique d’Hydro-Météo, des quantités de pluie variant entre 40 et 70 mm sont attendues sur le bassin versant de la rivière L’Assomption. La fonte jumelée à cette pluie provoquera un ruissellement intense et augmentera le niveau d’eau rapidement. 

De plus, le débit sera rapide en aval, soit à Repentigny et L’Assomption. Avec la combinaison des rivières Ouareau, L’Assomption et L’Achigan, Hydro-Météo a fait savoir que les résidents riverains doivent s’attendre à des niveaux d’eau très élevés dans les 72 prochaines heures. 

Du côté de la Sûreté du Québec, l’agente d’information Hélène Nepton assure que les effectifs effectuent de la vigie sur tout le territoire, leur objectif étant l’évacuation, la sécurité et la réintégration des résidents des endroits névralgiques. 

Situation critique dans de D’Autray 

Dans le secteur de D’Autray, le préfet de la MRC, Gaétan Gravel, assure que toutes les municipalités de son territoire sont sur un pied d’alerte. « Tout le monde est mobilisé : la sécurité publique, les communications, les directeurs généraux ainsi que Daniel Brazeau, notre directeur des incendies », a-t-il confié. 

Le lac Maskinongé, Mandeville et les Îles Dupas, notamment, sont les endroits où il apporte une attention particulière. À ses yeux, il croit que la situation sera pire que par le passé.  

« Avec des éléments comme la neige abondante que nous avons reçue et qui fond, les températures douces ainsi que les précipitations prévues pour cette fin de semaine, nous espérons que ça ne déborde pas, mais nous pensons le contraire », a-t-il laissé entendre, ajoutant que le fleuve Saint-Laurent est à un niveau critique. 

Du même souffle, il mentionne que plusieurs municipalités offrent des sacs de sable à leurs citoyens et que des numéros d’urgence ont été mis en place. Bien que pour l’instant la situation semble au calme plat, il n’en reste pas moins qu’elle est préoccupante à ses yeux.

Quelques conseils du CISSS 

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSS) a profité de l’occasion pour prodiguer quelques conseils en vue des prochains jours. Dans son communiqué, le CISSS rappelle de communiquer avec votre fournisseur d’électricité et de couper le courant en cas d’inondations. 

Les aliments qui n’ont pu rester au froid ou qui ont touché l’eau d’inondation peuvent être contaminés et causer des intoxications alimentaires et des gastroentérites. Tout aliment présentant des signes d’altération doit être jeté. 

Suivez les directives de la municipalité ou de l’exploitant si vous êtes desservi par un aqueduc. Si l’eau provient de votre puits, celle-ci a pu être contaminée lors de la crue des eaux et devrait être considérée comme non potable jusqu’à preuve du contraire. Pour plus d’informations, consultez le site d’Urgence Québec. 

L’eau d’inondation peut transporter divers microbes et contaminants chimiques qui peuvent nuire à la santé. Il est donc important de bien nettoyer et de désinfecter en utilisant les bons produits. Il est également recommandé d’éviter les mélanges de produits nettoyants. 

L’humidité restera même présente lorsque l’inondation sera terminée. Des problèmes de moisissures pourraient se développer si l’assèchement, le nettoyage et la désinfection des surfaces sont inadéquats. Il est donc important d’agir dans les 48 premières heures afin de prévenir la moisissure. 

Commentaires

21 avril 2019

Ginette Labbe

Comment se porte le rang mastigouche y a y-il inondations

21 avril 2019

Ginette Labbe

Il y a une maison à vendre et je surveille un débordement potentiel de la rivière.

10 mai 2019

marjolaine de Carufel

Il y a plusieurs maisons à vendre sur la rue de la Valinière, y-a-t'il un grand risque d'inondation dans ce secteur? Merci.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média