Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 avril 2019

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

L’ancienne Académie Saint-Viateur sera démolie

École St-Viateur

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

L’immeuble aujourd’hui.

PATRIMOINE. Le bâtiment abritant auparavant l’ancienne Académie Saint-Viateur sur la rue Sainte-Angélique Sud serait sur le point d’être détruit, comme en fait foi l’avis de démolition émis par la Ville de Joliette le 4 mars dernier et publié dans l’édition du 13 mars du journal L’Action.

L’Académie Saint-Viateur a été fondée en 1846. Nommée sous plusieurs appellations, elle a déménagé à de nombreuses reprises. En 1860, elle se situait sur la rue Manseau, avant de se retrouver, l’année suivante, sur la rue De Lanaudière. En 1862, elle retourne sur la rue Manseau. 

C’est à partir de 1867 que l’Académie connaît des années de stabilité. La commission scolaire achète un terrain sur la rue Notre-Dame, où une bâtisse de deux étages est construite.  

Le trop grand nombre d’élèves à l’Académie amena les Clercs Saint-Viateur à utiliser cette maison de la rue Sainte-Angélique comme local de classe pendant plusieurs années entre 1867 et 1897. D’ailleurs, en novembre 1891, 189 étudiants s’inscrivent au cours du soir. 

L’édifice de la rue Notre-Dame se heurta à un mur cependant en 1895, lors de la visite du surintendant de l’instruction publique, l’honorable Boucher de la Bruyère. Après une inspection des lieux, il condamna l’Académie « petite et insalubre ». 

Deux ans plus tard, les commissaires font bâtir une nouvelle école, cette fois-ci haute de trois étages et en briques. Elle est inaugurée en septembre 1897 avec entre ses murs 270 élèves, mettant fin aux activités de l’établissement scolaire de la rue Sainte-Angélique Sud. 

Un projet derrière sa démolition? 

Le propriétaire du terrain, Immeubles Ratelle et Ratelle (Info-Logement), a été avare de commentaires. Son directeur général, Pierre Sasseville, a confié qu’il y avait bel et bien un plan derrière sa démolition, mais ne s’est pas plus avancé. « Le projet est sur la glace pour l’instant, mais nous sommes proches du concret », s’est-il contenté de dire. 

Au moment d’écrire ces lignes, la nature de ce projet demeure inconnue. M. Sasseville a laissé savoir qu’il en ferait l’annonce en temps et lieu.

École St-Viateur

©(Photo gracieuseté - Jean Chevrette)

L’Académie St-Viateur en 1890.

Commentaires

9 avril 2019

Jacques Bouvier

Si vous regarde sur google map tout le carrer apartiens au Ratelle y vont toute démolir pour construire un nouvel immeuble

10 avril 2019

Alain Chaput

Des souvenirs partiront avec la démolition de cet immeuble. J'y ai vécu jusqu'à mes 14 ans au 129, Ste Angélique. Elle a appartenu à mon grand-père Jérémie, par la suite à mon oncle Denis. Mon père en a fait l'acquisition de ce dernier, pour finalement transformer ce quadruplex en petits appartments de 2 1/2, le plus souvent loués à des étdiants, du Cegep. Mon fils l'a acquis de mon père, il y a environ 20 ans . Il a du s'en départir. Je me souviens que mon père avait creusé la cave de service pour faire une chambre pour les 5 garçons. Il y a également installé un système de chauffage à l'huile centrale. Ma mère allait à la boucherie Ratelle sur la rue de Lanaudière, père des nouveaux propriétaires. Les mofdifications apportés à cet edifice au fil des ans, elle n'a plus la même architecture que lors de son érection. Je serais curieux de voir si la bâtisse avait été bâtit pièce sur pièce. J'aimerais savoir quand la démolition aura lieu afin de m'y présenter et voir mes souvenirs d'enfance s'envoler. Peut-être que M. Sasseville pourrait m'en faire part.

12 avril 2019

Bob Aubin

Et moi j'y suis né...il faut se rappeller qu 'a l'epoque il n'y avait pas assurance maladie...et les gens devaient payer pour se faire soigner ,aller accoucher ....ect..meme si j'etais le premier enfant pour ma mère, le risque n'etait pas tres grand puisque l'hôpital etait a moins de cent metres de cette ancienne académie...Jeremie etait aussi mon grand pere....vous devinerez que je suis le cousin de celui qui a ecrit le premier commentaire...salut cousin

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média