Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

19 mars 2019

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Journée de grève des employés du Couvoir Ramsay

Saint-Félix-de-Valois

Couvoir Ramsay

©(Photo gracieuseté)

Des employés en grève devant le Couvoir Ramsay à Saint-Félix-de-Valois.

ACTUALITÉ. Le 18 mars dernier, les employés du Couvoir Ramsay et de la Ferme Ramsay, propriétés de l’entreprise Poirier-Bérard, ont procédé à une journée de grève afin de protester contre les dernières offres de l’employeur. Les employés des deux entreprises sont sans contrat de travail depuis respectivement le 31 décembre 2017 et le 30 septembre 2018.  

Vers 7H30, les employés ont cessé le travail et sont sortis manifester devant les locaux de l’entreprise. Selon Francine Ranger de la CSN, cette action a pour objectif d’appuyer le comité de négociation et de démontrer le mécontentement des employés face aux offres reçus. Les employés ont ainsi exercé leur mandat de grève voté il y a quelques mois. Des rencontres de négociation ont eu lieu en janvier et février et Mme Ranger reconnaît que les deux parties ne sont pas loin de s’entendre, cependant les dernières offres de la partie patronale se sont avérées décevantes souligne-t-elle.  

Selon le syndicat, les points en litige demeurent pour le moment d’ordre monétaire. Du côté des employés du couvoir, on estime que les offres patronales ne respectent pas ce qui est offert généralement dans ce domaine d’entreprise. Pour ce qui est de la Ferme, le syndicat estime que les offres déposées impliquent des reculs salariaux importants pour les employés.  

Inquiétude face à l’avenir de l’entreprise 

Le syndicat manifeste également des inquiétudes pour la sécurité d’emploi des employés. Mme Ranger souligne que l’entreprise avait des projets d’agrandissement depuis quelques années, or il n’en est plus question depuis cet hiver. Elle soutient également que l’usine a d’importants besoins de modernisation, mais rien n’est prévu à cet effet, ce qui suscite la crainte des employés pour l’avenir de l’entreprise à Saint-Félix-de-Valois. « Pour l’instant, on ne sait pas du tout ce qu’ils vont faire, vont-ils agrandir ou déménager? On ne le sait pas » indique-t-elle. 

Les négociations se poursuivent actuellement et une rencontre entre les deux parties est d’ailleurs prévue le 19 mars.  

Note : Au moment de mettre en ligne, il n’a toujours pas été possible pour l’Action de discuter du dossier avec l’entreprise Poirier-Bérard.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média