Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

27 février 2019

Le Centre de femmes Marie-Dupuis rayonne dans toute la région

Centre de femmes Marie-Dupuis

©Photo Pierre Lussier - L'Action

De g. à dr. Renée Lessard présidente, Roxane Pelletier agente de vie communautaire et Marie-Christine Laroche coordonnatrice et fondatrice du Centre de femmes Marie-Dupuis.

Par Pierre Lussier. COMMUNAUTÉ. La cuisine du Centre de femmes Marie-Dupuis bourdonnait d’activités alors qu’on préparait le dîner de la Saint-Valentin qui a réuni près d’une cinquantaine de membres de cet organisme lors de notre passage.

Nous avons rencontré la coordonnatrice Marie-Christine Laroche qui nous a parlé de l’histoire de l’organisme, de sa présence dans la ville de Notre-Dame-des-Prairies et des projets en chantier.

Fondé il y a 27 ans par Mme Laroche et parrainé par le Centre Inter-Femmes de Repentigny, le Centre a d’abord élu domicile dans un petit local de l’Académie populaire à Joliette. En 1996, le Centre a déménagé rue Gauthier Nord dans la ville de Notre-Dame-des-Prairies. Par la suite, en 2001, l’organisme s’est installé dans un ancien restaurant avant de pendre la crémaillère sur le site actuel.

De fil en aiguille

Publicité

Défiler pour continuer

« Un jour, nous avons demandé l’aide de la Ville pour acheter une table à pique-nique en bois»,  explique la fondatrice. Au conseil municipal, « les élus ont trouvé la demande si modeste qu’ils sont revenus en nous offrant gratuitement un terrain ». Une vaste collecte de fonds a été lancée afin de financer la construction d’un immeuble conforme aux besoins du centre. « On parle ici d’un projet de plus de 475 000 $ », rappelle Mme Laroche.

Les nouveaux locaux situés au 241, boulevard Antonio-Barrette, ont été inaugurés le 1er octobre 2002. L’immeuble se trouve à deux pas du Centre des arts et des loisirs Alain Larue, nommé ainsi en l’honneur de l’ancien maire dont le dévouement à la cause des femmes lui a valu un prix du Conseil du statut de la femme.

Activités locales

Parmi  les projets innovateurs figure la création d’un comité mixte. Pour faire avancer l’égalité entre les hommes et les femmes et susciter le dialogue, on veut créer un comité paritaire réunissant trois hommes et trois femmes selon une formule dite de « compagnons de route ». Ces personnes doivent signer une déclaration commune et un contrat d’engagement. Les membres du comité interviendront pour contrecarrer l’antiféminisme et donner une voix à un discours de respect mutuel.

Pourquoi les femmes viennent-elles au Centre?  Elles se déplacent pour participer aux cafés-rencontres et aux dîners, s’inscrire à des cours et des ateliers d’apprentissage ou assister à des projections de films. Toutes ces activités contribuent à briser l’isolement, favoriser l’épanouissement, l’entraide et la mobilisation.

Dans le rapport annuel 2017-2018 du Centre, on note d’ailleurs qu’il y a eu 2543 participations aux activités reliées à l’action collective.

De Marie Dupuis à Marie-Christine Laroche

Originaire de Saint-Jacques-de-l’Achigan, Marie Dupuis a fait toute sa vie la promotion des femmes en milieu rural.  Active au sein de l’Union catholique des femmes (UCF), Marie Dupuis occupera un poste de responsable de l’enseignement ménager à Joliette, puis elle poursuivra comme conférencière ses efforts pour inciter les femmes à s’engager socialement.

Affichant fièrement le nom de Marie Dupuis, le Centre compte plus de 600 membres qui habitent en majorité dans la MRC de Joliette soit 80,94 %. 32,34 % des membres sont de Joliette, 28,74 % de Notre-Dame-des-Prairies et 21,76 % de Saint-Charles-Borromée. Plus de 15 % des membres viennent d’un peu partout dans Lanaudière. Le CDF publie un bulletin trimestriel appelé « La Tribune Lanaudoise».

Le Centre compte deux employées à temps plein: soit la coordonnatrice Marie-Christine Laroche et l’agente de vie communautaire Roxane Pelletier. Au moins cinq autres femmes sont impliquées notamment France Chevrette pour l’entretien et Paulette Beaudry comme registraire des membres et donateurs. Marie-Christine Laroche poursuit la mission de celle qui fut un modèle pour toutes les femmes de Lanaudière. Outre son engagement au Centre, Mme Laroche est conseillère municipale de Notre-Dame-des-Prairies depuis 2011.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média