Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

12 février 2019

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Un jeune Charlois impliqué auprès de la Fondation du CHU Sainte-Justine

Mois des câlins de l’Hôpital pour enfants Sainte-Justine

Gabriel Gaudreault et sa famille

©(Photo l'Action - Christian Belhumeur-Gross) - L'Action

Gabriel Gaudreault avec ses parents, Martin Gaudreault et Caroline Lévesque.

COMMUNAUTAIRE. Victime d’un accident de motoneige en janvier 2017, Gabriel Gaudreault, âgé de 16 ans et originaire de Saint-Charles-Borromée, s’est donné pour objectif de donner au suivant et de soutenir ceux qui lui ont sauvé la vie et l’ont aidé dans le long chemin de la réadaptation. L’Action s’est entretenu avec Gabriel et sa famille. 

C’est en janvier 2017, lors d’une promenade en motoneige sur un lac gelé de Sainte-Béatrix, que la vie de Gabriel, alors âgé de 14 ans, a basculé. Après avoir percuté un quai, le jeune homme fut projeté contre un arbre. Rapidement secouru, il fut conduit vers le centre hospitalier de Lanaudière à Joliette et par la suite vers Sainte-Justine. Victime de nombreuses fractures et d’un important traumatisme crânien, Gabriel est plongé dans un coma qui dure plusieurs jours. Sorti du coma, c’est le long processus de la réhabilitation qui s’amorce alors.  

Une longue et dure épreuve 

Transféré de Sainte-Justine vers le Centre de réadaptation Marie Enfant à Montréal après avoir été traité en traumatologie, une période longue et difficile s’amorce pour Gabriel, celle de la réadaptation. Adolescent actif et sportif, Il doit alors réapprendre la base, c’est-à-dire à parler, bouger, manger et marcher. «C’est comme s’il était redevenu un bébé et qu’il a grandi en accéléré durant un an» souligne son père, Martin Gaudreault. Après cinq mois et de nombreux efforts, Gabriel quitte finalement le Centre de réadaptation et rentre à la maison. « Il est parti de loin, ce n’est pas facile de voir son enfant repartir à zéro et tout réapprendre, mais il a du cœur cet enfant-là» mentionne avec émotion M. Gaudreault, rappelant alors les efforts de son fils durant ces cinq mois.  

Bien que ce fut une période difficile, Gabriel et sa famille conservent un souvenir positif de leur encadrement par le personnel autant à Sainte-Justine qu’au Centre de réadaptation Marie enfant. «Tout au long des soins à Sainte-Justine, le personnel s’est occupé de nous et l’équipe médicale nous tenait informés, chaque jour, de l’évolution de la situation» souligne la maman de Gabriel, Caroline Lévesque. Les parents ont également reçu de soutien psychologique via une travailleuse sociale du centre hospitalier.  

Redonner à ceux qui l’ont sauvé  

Suite à sa réadaptation, Gabriel est retourné à l’école à l’automne 2017. Étudiant au Collège Esther-Blondin, il s’est impliqué avec son école dans le Défi jeunesse Sainte-Justine afin d’amasser des fonds pour la fondation de cet hôpital. Au terme de cette campagne, son école a amassé plus de 27 000$. Gabriel et son jeune frère ont, à eux deux, amassé près de 16 000$. « C’était important pour moi, je voulais redonner à ceux qui se sont occupés de moi et qui m’ont sauvé » confie Gabriel. Au terme de cette campagne, le jeune homme, qui complète cette année sa quatrième année du secondaire, fut nommé ambassadeur du Défi jeunesse Sainte-Justine.  

Gabriel poursuit aujourd’hui sa réadaptation. Sa situation s’améliore de jour, mais il conserve certaines limitations physiques. L’adolescent souhaite poursuivre l’école et éventuellement débuter des études en marketing et en administration afin de joindre un jour l’entreprise familiale. Son plus grand souhait pour le moment est celui de retrouver une vie normale. 

Gabriel et sa famille ont accepté de partager leur histoire avec L’Action afin de sensibiliser les gens à l’importance de soutenir un organisme comme la Fondation du CHU Sainte-Justine qui vient en aide aux patients et à leurs familles.  

Dans le cadre de sa 13e édition du Mois des câlins, la Fondation du CHU Sainte-Justine et son partenaire, Jean-Coutu, mettent en vente des Embellisseurs Lèvres Rose Câlins dont les profits seront dédiés au Centre de réadaptation Marie Enfants de Montréal. 

Pour plus d’information sur le Mois des câlins :  https://www.fondationstejustine.org/fr/evenements/le-mois-des-calins-de-sainte-justine

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média