Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

30 janvier 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Une tradition bien de chez-nous offerte partout

Service de beignes en caravane

Beignes d'Antan

©Photo Roger Deslauriers - L'Action

Le franchisé de Beignes d’Antan, Sylvain Payette et la conseillère aux entreprises de la SADC Achigan-Montcalm, Édith Courchesne-Trudel, sont fiers des avancements de l’entrepreneur.

ENTREPRISE. Pour Sylvain Payette, le moment est toujours idéal pour déguster un bon beigne chaud et frais. L’entrepreneur qui réside à Sainte-Julienne a toujours craqué pour les pâtisseries. Il allait donc de soi de plonger dans cet univers par l’entremise de Délices D’Antan.  

Sylvain Payette a travaillé pour Dunkin’Donuts durant une dizaine d’années. Passant de la pâtisserie à la gestion, il a touché à divers volets pour la compagnie. Puis, par un concours de circonstances, il rencontre une personne de la famille Harnois, celle qui a lancé le concept des Beignes d’Antan, à Berthierville. Celui qui indique avoir eu un coup de foudre professionnel pour Steve Harnois, le président, se demande alors pourquoi les beignes ne sont pas vendus partout.  

En 2013 il met donc de l’avant un tout nouveau concept; une caravane qui se déplace pour vendre des beignes chauds. Devenu franchisé, il fait différents tests et fait venir une caravane des États-Unis qu’il adapte. « On a vraiment commencé l’aventure dans les épiceries et en faisant cuire les beignes », raconte-t-il.  

Puis, le nombre de caravanes augmente à trois en 2015 et le créneau des beignes s’élargit. Des franchises sont vendues et c’est la famille Harnois qui voit à cette gestion. 

Caravane Beigne d'Antan

©Photo tirée de Facebook - Beignes d'Antan

Le beigne est servi chaud et frais. Les caravanes sont présentes dans divers secteur au Québec.

Deux caravanes à son actif

Présentement, M. Payette possède deux caravanes dont une qui a pu être financée grâce à l’aide de la SADC Achigan-Montcalm. Il a ouvert un kiosque où se situent les outlets à Mirabel et s’est fait faire une caravane Beignes d’Antan. Dès le départ, le passionné des beignes était conscient de l’expansion qu’allait connaître le produit. « Honnêtement, je savais qu’on avait une mine d’or. C’est un beigne artisanal fait avec le tiers de la pâte fraîche de pommes de terre. C’est un beigne très long à faire qui demande plusieurs étapes. »Croyant au beigne chaud, il partageait vouloir se concentrer sur la cuisson et sur la fraîcheur.  

Du côté de Berthierville, une nouvelle usine d’environ 30 000 pieds carrés a ouvert récemment permettant de produire des beignes pour le Canada et en perspective l’Amérique du Nord. Pour hausser leur visibilité, Beignes d’Antan est présent sur divers évènements et des festivités.  

Beignes d'Antan

©Photo tirée de Facebook - Beignes d'Antan - L'Action

De plus en plus, les beignes se font connaître et sont offerts dans les dépanneurs, épiceries et dans des évènements. 

Soutien financier 

Pour réussir à obtenir une nouvelle caravane, la SADC Achigan-Montcalm a appuyé l’entrepreneur qui demeure dans Montcalm. La SADC l’a aidé à développer la franchise de Lanaudière et l’achat d’une caravane dans ce secteur. Conseillère aux entreprises pour la SADC Achigan-Montcalm, Édith Courchesne-Trudel raconte que le concept mobile a été mis de l’avant par M. Payette.

« C’est un produit financier nouveau qui est offert à la SADC. 100% du montant de remboursement de prêt est déductible dans son entreprise, contrairement à un prêt traditionnel où il y a seulement l’intérêt qui va être déductible. C’est intéressant pour l’entrepreneur, car il y a une déduction additionnelle », poursuit-elle. « Ça l’a été un beau projet de partenariat régional et de partage de risque avec la MRC de Montcalm qui a aussi fait partie du projet pour le financement », ajoute-elle.  

Une belle fierté québécoise  

Le président de Délices d’Antan, Steve Harnois est fier des progrès et des avancements des produits. Approchant les 50 millions de beignes conçus, la compagnie est en opération depuis quinze ans avec près de 75 employés dans le réseau. « On espère faire fois dix à notre chiffre d’affaires au courant des deux prochaines années », fait part M. Harnois.

D’ici trois à cinq ans, Steve Harnois aimerait s’implanter dans le marché aux États-Unis et dans les autres provinces du Canada. « C’est un fleuron québécois. On est fier d’amener ce beigne-là aux patates et au sirop d’étable à plusieurs endroits qui n’en ont pas comme dans des provinces canadiennes. D’ici cinq à dix ans, je suis convaincu qu’on est pas mal partout en Amérique du Nord », exprime le franchisé. Au-delà de la réussite financière, Sylvain Paquette se dit heureux de pouvoir élargir les horizons et de faire rayonner le Québec par ses produits.  

Pour consulter le site officiel, rendez-vous au https://www.delicesdantan.com/. 

Kiosque à Mirabel

©Photo gracieuseté - Sylvain Payette - L'Action

Sylvain Payette a ouvert un kiosque où se situent les outlets à Mirabel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média