Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 Septembre 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Parlez-nous de vos engagements pour la circonscription

Comté de Bertrand

Parlez-nous de vos engagements pour la circonscription

©archives - L'Action

ÉLECTIONS. À l’occasion des élections, l’équipe de L’Action a interpellé chaque semaine les candidats des différents partis sur un enjeu qui touche la région. Cette semaine, les candidats de Bertrand ont parlé de leurs priorités pour leur circonscription.

Gilbert Lafrenière, Parti Québécois

« J’ai pris connaissance de la revendication de maires de Lanaudière concernant le prolongement de l’autoroute 25 vers Rawdon et c’est un engagement que je prends. Je m’engage à étudier la faisabilité de compléter ce tronçon de façon conjointe avec le candidat du Parti québécois dans Rousseau, Nicolas Marceau. Selon moi, le prolongement de l’autoroute 25 est une mesure qui pourrait favoriser l’accès à la région. Je crois que ce serait intéressant sur le plan touristique, mais aussi pour attirer des travailleurs. Des travailleurs de la couronne nord pourraient venir facilement travailler à Rawdon ou à Chertsey. Le projet permettrait aussi d’améliorer et de faciliter l’exportation des entreprises de la région. Aussi, je m’engage à ouvrir un second bureau de circonscription à Rawdon. Le principal serait à Sainte-Agathe dans les Laurentides. Ce faisant, je pourrai avoir le pouls de la région de Rawdon et de Chertsey. Avoir un contact avec les gens, connaître leurs préoccupations, ça passe par un bureau : c’est une équité de service pour tout le monde. » (GG)

Gilbert Lafrenière

©Photo gracieuseté - L'Action

Gilbert Lafrenière.

Nadine Girault, Coalition avenir Québec

« Nous avons trois engagements prioritaires pour la circonscription. Tout d’abord, l’accès à internet haute vitesse est un enjeu majeur pour la grande majorité des citoyens que j’ai rencontrés. Je m’en fais parler par tout le monde. Ce n’est pas normal qu’en 2018 nous ayons encore des problèmes d’accès internet. De nos jours, c’est comme avoir accès à l’électricité. Ne pas avoir accès efficacement à internet, ça a un impact important au niveau de l’économie, de l’éducation et dans la vie des gens. Dans un autre ordre d’idée, il faut soutenir les municipalités dans la protection des lacs. C’est un enjeu important pour bien des municipalités et nous devons être là pour les accompagner et les soutenir et les aider à se doter de plans d’intervention efficaces afin d’assurer la protection des lacs et cours d’eau.  En terminant, je réitère mon engagement en matière de santé, c’est-à-dire, assurer un meilleur accès à un médecin de famille. Nous avons un modèle qui fonctionne à Saint-Donat, où il y a un décloisonnement de la profession médical. Je crois que nous devons nous inspirer de ce modèle. » (CBG)

Nadine Girault

©Photo gracieuseté - L'Action

Nadine Girault.

Mylène Jaccoud,  Québec solidaire

« Une priorité pour la région et à l’échelle provinciale, c’est notre plan de transition économique. Nous voulons transiter vers une économie verte par plusieurs moyens. Le transport est une voie importante et nous avons un plan d’électrification des transports avec une date butoir qui est 2030. C’est un chantier important. On veut aussi améliorer le transport collectif, qui est un enjeu pour la région. On parle souvent de l’axe nord-sud et on oublie l’axe est-ouest qui doit être renforcé avec une meilleure offre et un tarif réduit. Il faut relier toutes les municipalités. On veut aussi que chaque municipalité soit soutenue pour développer un réseau de pistes cyclables. Nous allons aussi appuyer sans réserve toutes les associations de protection des bassins versants et la mise en valeur des aires naturelles qui sont riches en biodiversité. Nous appuyons la sauvegarde de la Forêt Ouareau. Il faut soutenir les entreprises qui vont s’orienter vers une économie sociale et environnementale. Finalement, on souhaite réviser la fiscalité municipalité. Un des problèmes est que les municipalités sont trop dépendantes de la taxe foncière. On veut progressivement la remplacer par des points d’impôt selon la taille du territoire, du nombre de résidents et les besoins. Ça va permettre des développements moins uniformes, plus diversifiés et équitables. » (EB)

Mylène Jaccoud

©Photo gracieuseté - L'Action

Mylène Jaccoud.

La candidate libérale Diane de Passillé n’a pas répondu dans les délais.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média