Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 Août 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Un été de découvertes au Festival de Lanaudière

Un été de découvertes au Festival de Lanaudière

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le directeur général du Festival de Lanaudière, François Bédard et Marie-Annick Gariépy, d’Hydro-Québec, présentateur de l’événement depuis 23 ans.

CULTURE. Le directeur général du Festival de Lanaudière, François Bédard, vient de faire le bilan de la 41e édition de l’événement. Une saison qui a, selon lui, permis aux spectateurs de réaliser de belles découvertes.

La 41e édition, dont le thème était À l’amour comme à la guerre, s’est clôturée par une prestation de l’Orchestre Métropolitain, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, et de Marc-André Hamelin.

La saison, qui a offert 12 concerts à l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay en plus des concerts en église et du cinéma musical en plein air, a séduit quelque 50 000 mélomanes.

Parmi les orchestres et les grands chefs internationaux qui ont foulé la scène de l’Amphithéâtre cet été, mentionnons l’Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano, les chefs Roderick Cox, Stephen Layton, Susanna Mälkki et des solistes tels que Stéphane Tétreault, Alexandre Da Costa et Marc Hervieux. Le Festival a permis des incursions dans l’univers du jazz et du gospel avec l’Orchestre national de jazz de Montréal et le Jireh Gospel Choir. Un spectacle hommage à Céline Dion conçu par Gregory Charles venait compléter le tout.

Les différentes églises de la région ont accueilli la violoniste Rachel Barton Pine, le violoniste Boson Mo, le pianiste Tony Yike Tang, le Quatuor de guitares du Canada, le trio Gryphon, la violoniste Amy Hills, la pianiste Meagan Milatz, la soprano Ève Dessureault, le pianiste Romain Pollet, le tandem Anagnoson & Kinton, le chœur Voces Boreales 18 dirigé par Andrew Gray ainsi que le Quatuor Arod.

La 13e édition du cinéma musical a aussi obtenu du succès auprès des familles de la région avec les films La Belle et la Bête, Polina, danser sa vie, Coco et Le maître de la scène.

François Bédard a mentionné que le Festival, tout en restant fidèle à ses origines et à sa mission, avait laisser la liberté à Gregory Charles de proposer des œuvres contemporaines. « Les orchestres ont offert des pièces qu’ils ne font pas en saison régulière, il y avait de belles découvertes à faire. »

Le directeur général raconte que cette liberté de s’écarter des sentiers purement classiques demeurera et que Fernand Lindsay la prenait aussi, citant au passage un concert de la musique de Michel Cusson dans le film Un homme et son péché que le père avait proposé à l'époque.

À la recherche d’un nouveau directeur artistique

Gregory Charles, qui occupait depuis deux ans les fonctions de directeur artistique, a récemment donné sa démission. François Bédard souligne que l’artiste et producteur voulait se concentrer sur ses projets personnels. Le Festival de Lanaudière est donc en période de recrutement. « On se remet à la tâche, la réflexion est déjà entamée. »

Vers un 42e rendez-vous

Le 42e Festival de Lanaudière aura lieu du 6 juillet au 4 août. François Bédard a tenu à remercier les principaux partenaires, dont Hydro-Québec depuis 23 ans, qui permettent au Festival de proposer des hauts standards de qualité année après année.

Information : www.lanaudiere.org

Bilan Festival Lanaudiere

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le directeur général du Festival de Lanaudière, François Bédard.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média