Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 Août 2018

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

La cible de 85% est encore loin d’être atteinte dans le Nord de Lanaudière

Accès à un médecin de famille

©(Photo L'Action - archives) - L'Action

La cible de 85% n’est pas encore atteinte dans le Nord de Lanaudière.

SANTÉ. L’accès à un médecin de famille est toujours problématique dans le Nord de Lanaudière. Selon des données de mai 2018, plus de 14 000 personnes sont toujours en attente. Pour atteindre la cible de 85% fixé par le ministre Barette en 2015, il faudrait attribuer un médecin a plus de 8 000 d’entre-eux.  

En juillet dernier, le Devoir a dressé un bilan concernant l’accès à un médecin de famille. Selon les données présentées, plusieurs régions ont atteint la cible de 85% de la population ayant un médecin de famille, ou s’en approchent, cependant, d’autres régions, dont le Nord de Lanaudière, sont encore loin. Selon les données présentées, 14 948 personnes sont sur la liste pour obtenir un médecin de famille. Le temps moyen pour obtenir un médecin est quant à lui de 297 jours.  

Inscriptions en hausse 

Joint par L’Action, le CISSS Lanaudière ne conteste pas les chiffres, mais soutient que les inscriptions à un médecin de famille sont en hausse depuis deux ans. Le taux d’inscription serait passé de 65% à 81% au cours des deux dernières années. L’organisme gouvernemental explique cette hausse par l’arrivée de nouveaux médecins et la participation de l’ensemble des médecins à la prise en charge des patients de première ligne. Mise à part le départ à la retraite de plusieurs médecins, le CISSS ne fournit pas d’explications précises à savoir pourquoi la région est encore loin de la cible de 85%. 

Face à la présente situation, le CISSS dit poursuivre sa stratégie qui est le recrutement médical, l'inscription et le développement des groupes de médecine familiale. Le CISSS poursuit également le développement du rôle des infirmières praticiennes spécialisées afin d'améliorer l'offre de service en première ligne.  

Temps d’attente : dans la moyenne provinciale 

Selon le CISSS Lanaudière, le temps d’attente moyen pour obtenir un médecin de famille dans la région est de 297 jours. La moyenne provinciale est de 329 jours. Le CISSS soutient cependant qu’il est impossible de donner un temps d’attente précis à un patient. «Les délais d'attente pour accéder à un médecin de famille dans la région de Lanaudière varient en fonction du secteur, du nombre de médecins en pratique, du nombre de médecins qui prennent leur retraite et de la vulnérabilité du patient. Ainsi, en raison de ces facteurs, il n'est pas possible de préciser les délais d’attente » souligne Solie Masse, agente d’information au CISSS Lanaudière. 

Le temps d’attente peut varier également selon la classification du patient. Selon le CISSS Lanaudière, cinq cotes de priorité peuvent être attribuées. Après examen du patient, un professionnel de la santé peut décider d’attribuer une cote de priorité A ou B selon le diagnostic. Les enfants de moins de deux ans, les personnes âgées de plus de 70 ans et les personnes ayant déjà eu une cote de vulnérabilité par le passé, sont considérés comme vulnérables et se voient accorder automatiquement la cote C. Finalement, les cotes D et E sont attribuées selon les informations fournies par la personne lors de son inscription dans un GAMF ou par téléphone.  

Situation de vulnérabilité : le temps d’attente peut rester élevé 

Yves Poitras, résident de Saint-Félix-de-Valois, déplore devoir subir de longs temps d’attente avant d’avoir accès à un médecin de famille alors que lui et sa femme sont en situation de vulnérabilité. Ils se sont inscrits sur la liste en 2016 alors qu’ils vivaient dans les Laurentides. Ayant par la suite déménagé dans Lanaudière et bien qu’ils aient signalé leur nouvelle adresse à la RAMQ, ils se sont finalement vu attribuer un médecin de famille en 2017, mais à Saint-Jérôme. Ayant des limitations, M. Poitras a demandé à recevoir un médecin dans la région. Âgé de 71 ans, il s’est vu attribuer un temps d’attente moyen de 247 jours pour obtenir un médecin dans le Nord de Lanaudière. Son épouse, ayant subi un AVC et atteinte d’un cancer, s’est vu attribuer quant à elle un temps moyen de 191 jours. 

Dans les explications fournies par le CISSS concernant les cotes de priorité, on précise qu’une cote de vulnérabilité ne garantit pas nécessairement d’avoir accès à un médecin de famille plus rapidement. De nombreux facteurs, tel que les médecins disponibles entrent tout de même en ligne de compte souligne-t-on.  

Consterné par la situation, M. Poitras juge les délais inacceptables vu sa situation et celle de sa femme et soutient que son dossier n’a pas été traité adéquatement par la RAMQ. Ce dernier a d’ailleurs entrepris des démarches auprès du commissaire aux plaintes.  

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par