Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

24 Août 2018

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Un père et un fils pourraient avoir fait d’autres victimes

Ils font tous les deux face à plusieurs accusations en lien avec de la pornographie juvénile

Un père et un fils pourraient avoir fait d’autres victimes

©Gracieuseté - Depositphotos.com/Olegkalina

JUSTICE. Un père et un fils de Saint-Charles-Borromée faisant déjà face à plusieurs accusations pour avoir, entre autres, eu en leur possession de la pornographie infantile, pourraient avoir fait d’autres victimes, indique la Sûreté du Québec.

C’est ce que tendrait à démontrer l’enquête de la police sur Alain Guèvremont,  67 ans, et son fils, Jean Guèvremont-Morin, 34 ans.

Les deux hommes ont été arrêtés le 25 juillet par des enquêteurs de la Sûreté du Québec spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet.

Ils ont comparu le jour même au palais de justice de Joliette.

Plusieurs accusations

Le fils fait face à six accusations pour avoir accédé, avoir eu en sa possession et distribué de la pornographie juvénile. Ces crimes auraient été commis pendant plusieurs années. L’an dernier, Jean Guèvremont-Morin aurait aussi fait une victime âgée de 14 ans en communiquant avec elle via Internet dans un but sexuel.

Le père fait quant à lui face à trois accusations pour avoir accédé à de la pornographie juvénile et en avoir eu sa possession. Les accusations concernent les années 2013, 2016 et 2018.

Le jour de leur arrestation, la police a saisi du matériel informatique à leur domicile. Ce matériel est en analyse.

Des bénévoles

Les deux accusés ont déjà été des bénévoles pour Les Sportifs de Joliette, une équipe de hockey senior. Dès le lendemain de leur arrestation, la formation sportive s’est totalement dissociée d’eux dans un message publié sur sa page Facebook.

« Devant les faits allégués, nous désirons vous mentionner que l’organisation des Sportifs a mis immédiatement un terme à leur bénévolat et que nous nous dissocions de ces deux personnes et des faits qui leur sont reprochés », a-t-elle écrit.

Jean Guèvremont-Morin et Alain Guèvremont doivent revenir devant le tribunal à la fin du mois de septembre pour la suite des procédures judiciaires intentées contre eux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média