Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 Août 2018

Francis Trudeau - infolanaudiere@lexismedia.ca

Une délégation internationale réunie à Joliette

Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie

©(Photo Francis Trudeau)

Quelque 75 religieuses et laïcs participent à l’assemblée générale internationale de la Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie à Joliette.

RELIGION.  Quelque 75 religieuses et laïcs de partout à travers le monde sont rassemblés à Joliette depuis le 20 juillet dernier, afin de prendre part à l’assemblée générale internationale de la Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie.

De ce nombre, on retrouve 20 délégués de l’Afrique (de la Côte d’Ivoire et du Bénin), 5 délégués de la France et 40 délégués du Québec et de l’Acadie. L’assemblée générale internationale est normalement tenue tous les six ans à Saint-Malo, en France, soit le siège social de la Congrégation.

Cette année fait exception à la règle et l’assemblée a lieu au Château Joliette, au grand bonheur de la délégation québécoise. « C’était beaucoup de travail pour organiser l’événement, mais ça en valait la peine. Nous sommes tous très fiers d’accueillir les délégués de l’Afrique et de l’Europe ici et de pouvoir leur faire découvrir notre culture et notre communauté », affirme d’entrée de jeu la Supérieure générale de la Congrégation, Sœur Nicole Riberdy.

Depuis le 20 juillet, les religieuses et les laïcs prennent part à différentes activités ou ateliers, afin de déterminer les grandes orientations de la Congrégation pour les prochaines années. Cela permet aux religieuses originaires d’Afrique et de l’Europe de découvrir le Québec.

« J’adore mon séjour jusqu’à présent, explique Sœur Claire Yabi, originaire de la Côte d’Ivoire. C’est mon premier voyage au Canada et je dois dire que nous avons été merveilleusement bien accueillies. C’est sûr que la température est très différente de notre pays, mais on s’y habitue tranquillement. J’adore particulièrement la paix et le calme qu’on y retrouve, ça m’apaise grandement. »

Même son de cloche du côté de la Sœur Marij Meijs, la responsable de la région France de la Congrégation. « L’accueil a été chaleureux. Nous sommes très heureuses de découvrir la culture québécoise et canadienne, bien qu’actuellement, nos journées soient très occupées, en raison de l’assemblée », souligne-t-elle.

Des défis à venir

Comme plusieurs autres communautés religieuses du Québec et d’ailleurs dans le monde, la Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie doit faire face à un ralentissement majeur en ce qui concerne le recrutement. « C’est une réalité qui n’est pas nouvelle pour nous. Nous sommes conscientes que notre communauté est vieillissante et que nous n’avons plus nécessairement de la relève. Nous sommes en période de transition. Notre mission perdura à travers le temps, et ce, même si elle est reprise par des laïcs. C’est justement pour ça que nous nous réunissons, afin de préparer l’avenir », soutien Sr. Riberdy.

En Afrique, la réalité est un peu différente. « Oui, c’est vrai que le recrutement a diminué. Toutefois, la situation est moins importante en Afrique, qu’au Canada et en Europe, alors que nous accueillons environ deux nouvelles religieuses par année. Malgré tout, nous devons concentrer nos efforts sur l’avenir de la Congrégation, en regardant les différents enjeux auxquels nous faisons face, en tant que grande famille », explique Sr. Yabi.

En Europe, la situation est très semblable à celle du Québec. « Vous savez, nous avons eu pendant longtemps une communauté aux Pays-Bas, mon pays d’origine. Maintenant, je suis rendue en France, où le siège social est situé, car la situation a beaucoup changé en Europe au cours des dernières années. Cependant, je suis très heureuse de me retrouver avec les membres de la Congrégation en France et de pouvoir continuer la mission avec elles », affirme Sr. Meijs.

Après l’assemblée générale internationale, les religieuses iront visiter Montréal, Trois-Rivières et Québec, en plus d’aller sur une réserve autochtone d’ici la fin de leur séjour le 7 août prochain.

©(Photo Francis Trudeau)

Sœur Nicole Riberdy est la responsable de l’assemblée générale internationale qui a lieu à Joliette jusqu’au 7 août.

©(Photo Francis Trudeau)

Quelque 75 religieuses et laïcs participent à l’assemblée générale internationale de la Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie à Joliette.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par