Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

10 août 2018

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Un jeune criminel fait encore face à la justice

La police de Manawan a mené une perquisition le 3 août 2018 à Manawan.

©Photo - Police de Manwan

MANAWAN. Un jeune bandit de 27 ans de Manawan fait une fois de plus face à la justice. Celui qui possède un long passé criminel a été arrêté le 3 août dernier avec trois autres personnes se trouvant dans deux maisons de la communauté autochtone qui était utilisées à des fins de trafic de drogue.

Michel Junior Echaquan a aussitôt été mis en état d’arrestation, puis sous les verrous, par les policiers de Manawan. Trois jours plus tard, il a comparu au palais de justice de Joliette. Il a formellement été accusé de possession de drogue en vue d’en faire le trafic, de possession d’une arme à feu prohibée, d’usage négligent de cette arme, puis de l’avoir eu en possession alors que le tribunal lui avait précédemment interdit. Il fait aussi face à des accusations pour avoir omis de conformer à des conditions de probation.

Le 8 août, Michel Junior Echaquan a demandé d’être remis en liberté pendant les procédures judiciaires intentées contre lui, mais cela lui a été refusé. Celui qui possède un passé criminel depuis 2009 doit revenir en cour le 13 août.

Les trois autres individus, deux hommes et une femme ont quant à eux été remis en liberté après leur arrestation, sous le coup d’une promesse de comparaître prochainement devant le tribunal.

En plus d’avoir arrêté ces quatre individus, les policiers ont découvert et saisi plus de 260 comprimés de méthamphétamines et 75 grammes de cannabis dans les résidences perquisitionnées. La drogue, destinée à la vente, était accompagnée d’argent comptant, ainsi que d’une arme de chasse avec des munitions.

Les policiers ont aussi saisi une voiture qui servait aux transactions de drogue.

Dans un communiqué envoyé aux médias à la suite de cette opération, Régis Flamand, le directeur de la police de Manawan a indiqué que les mesures prises par les policiers pour lutter contre le trafic de drogue s’intensifiaient.

« Notre équipe accorde beaucoup d'attention à la lutte contre le trafic de substances illégales qui proviennent de l'extérieur de notre communauté. La population de Manawan tient à vivre dans un milieu sain et sécuritaire, exempt de drogues, et nos policiers cherchent sans relâche les auteurs de crimes qui s'exposent à de sérieuses peines d'emprisonnement », a-t-il mentionné.

Le chef de police a ajouté que « le succès de cette opération policière repose, entre autres, sur les précieuses informations confidentielles transmises par diverses personnes du public ».

Selon lui, cette collaboration est essentielle et permet de contribuer à améliorer le bien-être collectif de la communauté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média