Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

09 juillet 2018

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Un terrain synthétique qui répond aux besoins des sportifs

Les élèves ont procédé à la coupe du ruban avec Alain Beaudry, Pierre-Luc Bellerose et Michel Forget.

INAUGURATION. Depuis l’automne dernier, le terrain synthétique à l’école secondaire Barthélemy-Joliette permet à plusieurs élèves de pratiquer leur sport préféré, qu’il s’agisse du soccer ou du football, sur une plus longue période. Les grands acteurs du projet se sont rassemblés, le 19 juin, afin d’inaugurer cette installation qui profite également à tous les citoyens du grand Joliette. 

« Ce genre d’équipement était encore inexistant sur le territoire du grand Joliette. Le nouveau terrain viendra donc répondre aux besoins scolaires, mais aussi aux besoins civils des jeunes et moins jeunes sportifs de la région. Nous le voyons comme un ajout nécessaire et porteur pour le développement du sport à Joliette », a commenté le maire de Joliette, Alain Beaudry. 

Le montant de cette réalisation s’élève à 1 478 366,41$. Le gouvernement a assumé la moitié de ce montant, tandis que la Commission scolaire et la Ville de Joliette ont assumé l’autre partie de façon égale. 

Ce projet consistait à installer un système de drainage et à reconstruire l’aire de jeu. Le terrain peut recevoir des équipes de soccer pour 7, 9 ou 11 joueurs. Il possède également les lignes nécessaires à la pratique du football et est entouré d’une clôture rehaussée aux endroits stratégiques afin que les ballons ne sortent pas du terrain. 

Il y a six buts de soccer, deux buts de football, huit drapeaux de coin, un coffre de rangement, quatre tribunes, dont deux nouvelles pouvant accueillir un total de 160 personnes dans les gradins ainsi que deux bancs pour les joueurs et un banc pour les arbitres. Le système d’éclairage est composé de six lampadaires et un tableau de pointage sera ajouté.  

« Nous sommes l’une des rares régions du Québec à connaître une importante augmentation de la population et c’est pourquoi nous veillons à ce que nos élèves aient accès à des écoles pour apprendre, à des parc-écoles pour s’amuser et à des endroits pour pratiquer leurs sports préférés », a terminé le président de la commission scolaire des Samares, Michel Forget.     

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média