Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

06 Juillet 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Alexis Chartrand en résidence cet été à Joliette

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Mélissandre Tremblay-Bourassa et Alexis Chartrand.

CULTURE. Le violoneux montréalais Alexis Chartrand séjournera tout le mois de juillet à Joliette dans le cadre du programme d’artiste en résidence de la Ville. Il est jumelé à l’artiste lanaudoise Mélissandre Tremblay-Bourassa, gigueuse, chorégraphe et interprète.

Le programme d’artiste en résidence se déroule en partenariat avec Lanaudière : Mémoire et Racines.

Plusieurs activités de médiation culturelle avec les enfants du camp de jour de la Ville et du Musée d’art de Joliette sont prévues au cours des prochaines semaines.

Les deux artistes sont aussi en exploration et en pleine création en vue de leur prestation du 25 juillet, à 18 h, à L’Âtre, dans le cadre du préfestival Mémoire et Racines.

« J’ai beaucoup travaillé avec des gens de Lanaudière par le passé, dont Colin Savoie-Levac », raconte Alexis Chartrand. Quand il a su que sa candidature était retenue pour la résidence, il savait déjà avec qui il voulait être jumelé, Mélissandre, qu’il avait connue sur d’autres projets, dont Rapetipetam.

« Dans Lanaudière, il y a une grande vitalité autour de la musique traditionnelle, il se fait beaucoup de choses inspirantes. »

Alexis souligne qu’il a été formé en musique traditionnelle par la danse, alors qu’il accompagnait des reels, des quadrilles, des sets carrés, des valses, etc.

« J’ai eu à étudier plusieurs styles de musique alors que j’accompagnais des danseurs. »

L’artiste résidant confie qu’il trouve vraiment intéressant le travail de Mélissandre, qui allie danse traditionnelle et mouvements contemporains.

S’ils se sont croisés sur différentes collaborations, ce sera la première fois qu’ils pourront se concentrer sur un projet commun. « J’ai rarement le temps de passer autant de temps sur un projet », se réjouit-il.

« J’étais honorée qu’il fasse appel à moi, enchaîne Mélissandre, on s’était déjà vus et on avait bien connecté dans ce qu’on faisait. »

Le prochain mois leur donnera le temps et l’espace pour jeter les bases d’une belle collaboration qui pourra ensuite se poursuivre dans le temps. « C’est une amorce, mais qui pourra se développer sur plusieurs années et déborder largement de la résidence », précise Alexis Chartrand.

Personnellement, Mélissandre Temblay-Bourassa est bien heureuse d’avoir ce contrat de plus longue durée dans Lanaudière, elle qui oeuvrait surtout à Montréal depuis deux ans. « Ça va me permettre de m’ancrer à Joliette. »

Le duo d’artistes travaille donc à la conception d’un spectacle d’une heure en duo. « À partir de mélodies traditionnelles, on explore et on voit ce qu’on peut faire. On mélange les langages. »

Alexis Chartrand se dit inspiré par les mélodies de chansons traditionnelles. « J’apprécie sa recherche de nuances et de subtilité, raconte Mélissandre, jouer avec les tempos permet de créer une texture et quelque chose de plus riche. »

Il sera possible d’entendre Alexis Chartrand en duo avec Nicolas Babineau lors du Festival Mémoire et Racines le dimanche 29 juillet à 12 h 15 sur la scène Cornet acoustique. Spectacle lors duquel Mélissandre Tremblay-Bourassa pourrait bien faire une apparition. Cette dernière sera aussi des improvisations giguées, le samedi 28 juillet, à 14 h 30.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par