Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 Juillet 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Un univers minutieux et fantastique à Maison et jardins Antoine-Lacombe

©Photo gracieuseté - L'Action

L’inauguration de l’exposition Le Petit Monde.

CULTURE. À la demande générale et après le succès retentissant de l’an dernier, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée annonce le retour de l’exposition Le Petit Monde dans l’enceinte de Maison et jardins Antoine-Lacombe.

Après avoir levé le voile sur l’univers et le quotidien des fées, les œuvres de l’artiste Juli Aubin pourront être vues, cette fois, sous un nouvel angle. Celui des dragons et autres créatures ailées.

L’exposition estivale présentée dans les jardins anglais de Maison et jardins Antoine-Lacombe se révèle comme « une promenade dans l’imaginaire », laquelle est offerte par la Municipalité de Saint-Charles-Borromée. Ainsi, jusqu’au 4 septembre, « Le Petit Monde et ses dragons » proposera plusieurs installations de villages miniatures qui montreront des scènes de vie à la fois vraies et féériques. Comme l’an passé, il faudra ouvrir l’œil, puisque les scènes seront évolutives pendant tout l’été, et ce, sous l’impulsion et l’inspiration de l’artiste Juli Aubin.

« C’est une installation éphémère et évolutive, comme la vie et les songes. Le mythe du dragon, figure de force vitale parfois même destructrice procure une autre dimension à l’exposition. En effet, cette invitation dans l’univers du Petit Monde apporte bien des interrogations, car il y a deux imaginaires qui tentent de cohabiter, l'invisible du monde réel et la réalité d'un mythe. Le premier, comme le vrai, exige une attention constante et une recherche. Le second, comme l'artificiel, veut séduire et attirer le regard à tout prix », explique Juli Aubin, artiste interdisciplinaire.

Le monde des dragons, dévoilé en pleine nature à Saint-Charles-Borromée, intéressera l’œil avisé des « enfants » de 0 à 99 ans. En effet, pour visiter cette exposition, il faut être à l’affût des écailles, des traces de pattes griffues, des nids, des œufs, des entrées d’antres, des serpents flottants et des dragonnes (illusion 3D)! Comme quoi la deuxième édition promet de plonger les visiteurs dans un volet inédit des liens entretenus entre les habitants du Petit Monde et ses créatures fabuleuses et mythologiques. Tous les artefacts sont conçus dans un rapport de respect, d’attention et même d’hommage à la nature.

« Nous sommes très fiers de pouvoir présenter un autre volet du Petit Monde aux Charlois et aux touristes de notre belle région. Dans un monde où règnent la magie, le feu et la beauté, les familles vont être au rendez-vous! Une fois de plus, nous savons que les enfants vont vivre chez nous une expérience culturelle mémorable », a déclaré le maire de Saint-Charles-Borromée, Robert Bibeau.

Encore

Afin de satisfaire même le plus curieux des visiteurs, un second projet d’exposition voit le jour à l’intérieur de la Maison. Intitulé Le Petit Monde Encore, celui-ci révèle les installations de petits êtres imaginaires, les « Gnoukis ».

Encore inconnus du public, les « Gnoukis » sont des êtres minuscules qui peuplent le Petit Monde. Semblables aux humains, ils possèdent des passe-temps similaires aux métiers de ces derniers. Leurs méthodes de fabrication sont médiévales et artisanales, respectueuses de la nature et sans intérêts pécuniers.

Cette exposition dévoile avec une grande minutie l’intérieur de leurs univers. Le public pourra y trouver plusieurs boutiques miniaturisées, dont un restaurant, une boulangerie, une salle des machines, une bijouterie, une forge, un atelier de sculpture de pierres et bien plus.

Cet univers est l’œuvre de Juli Aubin conceptrice et de ses alliés, Michel Bisson et Claire Aubin.

Cette dernière exposition est exclusivement présentée pour la période du 4 au 29 juillet. Le vernissage aura lieu le dimanche 8 juillet de 13 h à 17 h. À cette occasion, les familles sont invitées à venir déguisées sur la thématique médiévale. Bienvenue à tous, l'entrée est gratuite.

 

©Photo gracieuseté - L'Action

Pour visiter cette exposition, il faut être à l’affût!

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par