Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

04 Juillet 2018

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Une lutte serrée s’annonce entre la CAQ et le PQ dans Joliette, selon un sondage

Une lutte serrée s’annonce entre la CAQ et le PQ dans Joliette, selon un sondage

©Photo tirée de Facebook et L'Action - Archives - L'Action

ÉLECTIONS PROVINCIALES. La lutte entre la vice-cheffe du Pari québécois, Véronique Hivon, élue depuis 10 ans comme députée de Joliette, et le candidat de la Coalition avenir Québec, François St-Louis, s’annonce serrée dans la circonscription, alors que leurs partis politiques sont presque au coude-à-coude dans les intentions de votes des électeurs.

C’est ce que révèle un sondage Mainstreet, préparé le 23 juin et publié ce matin, pour le compte de Qc125.com, un site internet de projections électorales.

À la question « Si une élection provinciale avait lieu aujourd’hui, pour quel parti voteriez-vous ? », 26% des répondants ont affirmé qu’ils voteraient pour la Coalition avenir Québec (CAQ). Les appuis au Parti québécois (PQ) se chiffrent à 24%, deux points au-dessous.

En outre, 27% des répondants ont mentionné être indécis et ne pas savoir pour quel parti ils voteraient, ce qui laisse présager une lutte serrée entre la députée sortante, Véronique Hivon, et le candidat caquiste, François St-Louis, lors de la campagne électorale en vue des élections provinciales d’octobre.

Or, en ne pondérant que les répondants décidés et enclins dans son calcul statistique, Mainstreet établi que l’appui à la CAQ grimperait à 40%, tandis que celui du PQ se chiffrerait dix points plus bas, à 30%.

Le Parti libéral du Québec et Québec solidaire récoltent respectivement 9% et 8% des intentions de vote dans ce sondage mené auprès de 628 électeurs de la circonscription de Joliette.

Ce sondage a été réalisé par téléphone.

« Au moins deux tentatives d’entrevue ont été faites à chaque numéro de téléphone de l’échantillon », indique Mainstreet dans son analyse.

La marge d’erreur du sondage est de plus ou moins 3,9%, 19 fois sur 20, pour l’ensemble de l’échantillon.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média