Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

23 juillet 2018

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Le championnat échappe aux Braves

©(Photo Guillaume Morin)

Les Braves n’ont pas été en mesure de battre leur grand rival et de conserver leur titre de champions de la LFSPQ.

FOOTBALL. Les estrades du Stade municipal de Joliette étaient bondées le 21 juillet dernier pour la finale de la ligue de football semi-professionnelle du Québec (LFSPQ) opposant les Braves de Lanaudière aux Bulldogs de Laval. La première demie a été chaudement disputée, mais au troisième quart les Bulldogs ont pris une bonne avance et le championnat a filé entre les mains des Braves.   

« Nous n’avons pas été en mesure de les arrêter au sol et notre offensive n’a pas été capable de se mettre en marche et de marquer des points. De plus, nous avons eu plusieurs revirements et pénalités qui nous ont fait très mal. Il faut l’avouer, les Bulldogs ont mieux joué», a commenté avec déception le dirigeant des Braves, Steeve Perron.

Les Braves ont entamé la partie avec le ballon et ont avancé graduellement grâce à quelques courses de Manu Crisi-Lauzon et à plusieurs passes captées par les receveurs. L’équipe locale a toutefois été arrêtée en zone adverse, mais le botteur Dominic Beaudoin a réussi un placement pour faire du pointage 3 à 0.

Au cours des jeux suivants, l’offensive de chacune des équipes a été arrêtée par la défensive adverse. Les formations bataillaient afin d’avoir un meilleur positionnement sur le terrain lors des unités spéciales. Le botteur de dégagement, Sebastian Crisi-Lauzon, a d’ailleurs réussi les meilleurs bottés de dégagement de sa saison lors de cette finale. 

Laval a ensuite progressé sur le terrain grâce à plusieurs courses en puissance. Quelques jeux plus tard, le quart arrière, Miles Gibbon, a rejoint son ailier rapproché pour un premier touché. Après un converti réussi, les Bulldogs ont pris l’avance 7 à 3.

Il restait environ 2min 30s aux Braves pour répliquer avant la fin de la première demie. L’équipe lanaudoise a réussi à se rendre en zone adverse et après une réception de passe et une course de Mike Pierrecin, les Braves étaient à six verges de la zone des buts. Lors du dernier jeu, les Braves ont réussi un touché, mais une pénalité a été appelée contre eux. N’ayant plus de temps au cadran, le botteur de précision Dominic Beaudoin a réalisé un placement de trois points. La marque était donc de 7 à 6 en faveur de Laval.

©(Photo Guillaume Morin)

Les spectateurs ont eu droit à une démonstration d'hommes forts à la mi-temps.

Les choses se corsent

Les Bulldogs ont débuté le troisième quart avec la possession du ballon et ils ont continué à effectuer beaucoup de courses tout en ayant plusieurs joueurs pour bloquer. Les Braves ont réussi à les arrêter, mais les Bulldogs ont tout de même marqué un placement de trois points.

Lors de sa série offensive, Lanaudière a été arrêtée et a dû dégager. Laval a ensuite subi le même sort et a renvoyé l’équipe locale à l’intérieur de sa zone de dix verges grâce à un botté de dégagement. Le quart Léandre Éthier a lancé une bombe à Guillaume Dagenais qui a transporté le ballon jusque dans le territoire de Laval. Une passe des Braves a toutefois été interceptée à la toute fin du troisième quart.

La série offensive des Bulldogs s’est mise en marche et a été facilitée par des punitions aux Braves. Après quelques courses, Laval s’est retrouvée à la porte des buts et Gibbon a passé à Jamal Henry pour le touché. Avec le converti réussi, la marque était de 17 à 6. 

Les Braves ont ensuite réussi à se rendre en milieu de terrain, mais l’une de leurs passes a encore une fois été interceptée. De leur côté, les Bulldogs se sont rendus jusqu’en zone adverse, mais les Braves ont réussi à arrêter la menace. Laval a dégagé et comme les Lanaudois n’ont pas été en mesure d’attraper le botté, les Bulldogs ont repris le ballon.

L’offensive de Gibbon s’est retrouvée à la ligne de 25 et PA Beauchemin des Braves a effectué tout un plongeon afin de rabattre le ballon et d’éviter aux Bulldogs de marquer. Après une tentative de placement échouée, le ballon est revenu en possession des Braves.   

Sebastian Cris-Lauzon a retourné ce botté raté jusqu’à la ligne de 35 des siens. Le quart arrière s’est ensuite fait rabattre au sol et les quelques passes tentées ont échoué. Les Bulldogs ont quant à eux continué d’avancer au sol et y sont allés d’un placement de trois points pour faire de la marque 20 à 6.  

Il s’agissait d’une dernière chance pour les Braves de changer le pointage. Éthier a réussi à compléter quelques passes à ses receveurs Crisi-Lauzon et Pierrecin. Ce dernier a d’ailleurs effectué toute une réception grâce à un plongeon spectaculaire. Finalement, une passe n’a pu être contrôlée par les Braves et les Bulldogs ont intercepté le ballon. Ce quatrième revirement venait de sceller l’issue du match.

©(Photo Guillaume Morin)

Le quart des Braves, Léandre Éthier.

De retour l’an prochain

Près de 500 spectateurs ont assisté à cette finale de la LFSPQ. Le rappeur KGoon, qui devait être sur place, n’a malheureusement pas pu se présenter, mais Jeffrey Tabah et ses hommes forts ont animé la foule pendant la mi-temps. Les spectateurs, qui ont répondu à l’appel tout au long de la saison, ont semblé bien apprécier le spectacle. D’ailleurs, malgré la décevante défaite, le dirigeant des Braves, Steeve Perron s’est dit plus que satisfait de cette première saison à Joliette et de la réponse du public. « C’est sûr que nous revenons à Joliette l’an prochain! Cette collaboration avec les Pirates de Joliette, qui s’occupent de l’organisation de nos matchs, est parfaite et ça permet de remettre le stade municipal de Joliette sur la map!»

©(Photo Guillaume Morin)

Les Bulldogs de Laval sont les champions de la LFSPQ.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média