Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

04 Juin 2018

duquette-anne-marie-4306

Défi têtes rasées : 22 000$ de solidarité

©(Photo L'Action – Anne-Marie Duquette)

COMMUNAUTÉ. La 3e édition du Défi têtes rasées Leucan, présenté par PROXIM, s’est tenue aux Galeries Joliette le 3 juin. Cette année, près d’une quarantaine de Lanaudois sont passées sous le rasoir, en appui aux enfants atteints de cancer. Leur généreux don a permis la récolte de 22 000$.

Le Défi têtes rasées Leucan est une activité de financement majeure qui mobilise la communauté dans un élan de solidarité afin d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer. C’est aussi un geste de soutien envers les enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une modification de leur image corporelle par la perte des cheveux.

Si certains, à l’instar de Marie-Aline Beaudoin «remerciant» le fait qu’elle-même, ainsi que toute sa famille soient en bonne santé, ont fait don de leurs cheveux dans un élan de générosité, plusieurs personnes qui ont souffert d’un cancer et ont bénéficié du soutien de Leucan s’impliquent désormais pour la cause. C’est le cas du président d’honneur, Marc Laporte, copropriétaire du bureau Fréchette Avocats à Joliette, qui s’est joint à Leucan Laurentides-Lanaudière pour une 2e année. Désormais père d’une petite fille de cinq mois, raison supplémentaire de son engagement, M. Laporte a octroyé la somme de 5000$, en plus de passer sous le rasoir. Il persiste avec ferveur à promouvoir les retombées positives de Leucan, ayant lui-même passé à travers deux années de traitements de chimiothérapie et de radiothérapie à l’adolescence. De fait, en 1998, on lui diagnostique la maladie de Hodgkin. Il a alors 15 ans. «Après un an de chimiothérapie, j’ai subi une rechute, avant une auto greffe de la moelle qui a fonctionné. Durant les cinq années suivantes, mon état était stable, mais le stress est constant», a-t-il confié, ajoutant : «J’ai bénéficié des services de Leucan. Cette aide précieuse pour mes parents a sans hésitation contribué au succès de mes traitements. Mon objectif était d’amener la population de Lanaudière à participer en grand nombre afin de faire réaliser à quel point la santé c’est la vie! »

Idem pour Annie Gendron, maman de la jeune Ariane Blanchard qui célébrait son 12e anniversaire ce 3 juin. Les symptômes d’Ariane se sont déclarés la journée de ses dix ans, soit en 2016, et le 13 juillet suivant, le diagnostic tombait : ganglio neuroblastome intermixte. Tout au long du processus de traitements, l’équipe de Leucan s’est avérée d’un soutien indéniable pour la fratrie : «On nous appelait aux deux semaines pour nous offrir de l’aide et de l’information, en plus d’être sur place pour le premier traitement de chimiothérapie d’Ariane à Sainte-Justine. Nous avons grandement bénéficié des services de Leucan, tant par l’offre de répit pour toute la famille, comme des week-end de ressourcement, des séances de massothérapie, d’accès à du soutien psychologique et même financier car certains proches aidants se voient forcer à un arrêt de travail afin de prendre soin de la personne atteinte», raconte M. Gendron, ajoutant : «Leucan s’est présenté dans la classe d’Ariane et de celle de son frère pour bien expliquer à leurs camarades de classes l’état d’Ariane et les conséquences des traitements, comme sa perte de cheveux et l’importance de tousser dans son coude en fonction de son système immunitaire affaibli. Donc, le retour à l’école pour ma fille s’en est trouvé grandement facilité pour elle, aujourd’hui en rémission.» Cette famille demeure cependant toujours en contact avec l’organisme et s’implique désormais activement en tant que bénévoles.

De plus, la famille Rivest, porte-parole de Leucan, était sur place, en soutien au petit Arno, âgé de trois ans, en rémission à la suite d’un diagnostic de leucémie aigüe non-lymphoblastique (myéloblastique). « Arno va bien, il aime jouer et il est souriant! », a déclaré Geneviève, sa maman, tout en offrant des tatouages temporaires de coccinelles aux passants.

Pour de plus amples informations : www.leucan.qc.ca/fr

©(Photo gracieuseté)

La 3e édition régionale du Défi a permis la récolte de 22 000$.

©(Photo L'Action – Anne-Marie Duquette)

Maëlly Paquin a fait don de 245$.

©(Photo L'Action – Anne-Marie Duquette)

Zackary Martel et «sa bonté en récidive».

©(Photo L'Action – Anne-Marie Duquette)

Annie Gendron et sa fille Ariane Blanchard, qui fêtait son 12e anniversaire en ce 3 juin.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par