Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 Mars 2018

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Le viaduc du boulevard Sainte-Anne sera reconstruit à l'été 2018

Le ministre des Transports du Québec en a fait l'annonce sous la structure en fin de vie

©Photo L'Action - Geneviève Geoffroy

TRAVAUX. Reporté année après année depuis quatre ans, le projet de reconstruction complète du viaduc du boulevard Sainte-Anne enjambant la voie ferrée à Joliette doit se concrétiser à l'été 2018, a affirmé le ministre des Transports, André Fortin, le 6 mars, sous la structure en fin de vie. 

Le ministre a fait état de la réalisation prochaine de ce projet en marge de son annonce des investissements routiers 2018-2020 pour la région de Lanaudière totalisant 132 M$.

Il a mentionné que le gouvernement devait lancer un appel d'offres pour l'octroi du contrat de construction du pont du boulevard Sainte-Anne dès le lendemain de son annonce, le 7 mars.

Cette reconstruction, évaluée entre 5 M$ et 10 M$, constitue l'un des huit projets « majeurs » dans la région de Lanaudière pour l'année 2018.

Attendu

Le ministre André Fortin reconnait que ce projet est fortement attendu à Joliette et dans les environs.

« Absolument. C'est pour cela que nous faisons des annonces de cette teneur, a-t-il rétorqué. C'est pour améliorer le déplacement des citoyens vers le travail et leurs loisirs. »

Reporté  

La reconstruction du pont Sainte-Anne est prévu dans les investissements routiers du gouvernement du Québec depuis 2014, mais elle a n'a cessé d'être reconduite jusqu'au moment de l'annonce du ministre André Fortin.

L'été dernier, le ministère des Transports du Québec avait notamment justifié le report du chantier pour diverses raisons, dont le processus d'acquisition de terrains et de servitudes de travail non terminé.

Lors de sa venue à Joliette, le ministre André Fortin s'est toutefois montré rassurant quant aux étapes précédant l'octroi du contrat de construction.

« Toutes les étapes qui avaient besoin d'être complétées, que ce soit les différentes études ou le processus d'expropriation par exemple, l'entièreté des besoins préliminaires a été réalisée, a-t-il dit. Maintenant, tout ce qui reste, c'est l'octroi du contrat, la démolition et la construction. »

« Je crois qu'une fois que le projet sera terminé, vous allez voir une grande différence dans la capacité du pont », a-t-il ajouté, tout en soulignant qu'il espérait que le pont soit rouvert à la circulation pour le temps des Fêtes 2018-2019.

En fin de vie  

Construit en mars 1957, le pont Sainte-Anne n'a jamais subi de travaux majeurs et il est maintenant rendu au bout de sa vie utile.

D'ailleurs, en 2009, le Journal L'Action mentionnait qu'après 52 ans d'utilisation, le pont devait être remplacé « d'ici 2014 », mais que le ministère des Transports du Québec devait « évaluer les différents scénarios et les coûts associés ».

Des travaux de consolidation ont ensuite en lieu en 2011. Un banc en acier temporaire a été ajouté sous l'appui de la structure. Puis, en décembre 2014, la partie centrale du tablier du pont a été fermée.

Cette zone, délimitée par des bollards orange, a  été restreinte à la circulation à la suite d'une évaluation de la capacité portante de la structure.  À ce moment, cette mesure était qualifiée de « préventive », alors qu'un projet de reconstruction complète du pont était alors « en voie de préparation ».

L'an dernier, deux appels d'offres pour l'octroi du contrat de construction n'ont pas été menés à terme.

Rassurés

La mairesse suppléante de la Ville de Joliette, Claudia Bertinotti, a réagi positivement à cette annonce du ministre des Transports du Québec.

« Ça fait un moment déjà que nous attendons le début de ces travaux, a-t-elle commenté. Ils ont été reportés plus d’une fois. Nous sommes donc reconnaissants et rassurés d’apprendre que la réfection du viaduc fait partie des priorités régionales. Par ailleurs, même si ces travaux ne sont pas de la responsabilité de la Ville, je tiens à rassurer la population que nous collaborerons au maximum et que nous ferons tout ce que nous pourrons pour minimiser les impacts durant ce chantier majeur annoncé pour l’été qui vient. »

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par