Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rétrospective

Retour

31 décembre 2018

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Décembre : Joliette, 11e patinoire communautaire du programme Bleu Blanc Bouge

Patinoire

©(Photo gracieuseté - Fondation des Canadiens pour l'enfance)

Elle sera située sur la rue Lépine.

REVUE. Dernier mois de l’année, décembre a apporté son lot de nouvelles. Joliette a d’ailleurs célébré les Fêtes en avance avec une annonce qu’elle gardait secrète depuis deux ans.

En effet, le 4 décembre, durant le duel entre les Canadiens de Montréal et les Sénateurs d’Ottawa, le maire Alain Beaudry divulguait aux téléspectateurs que la Ville devenait la 11e destination d’une patinoire communautaire du programme Bleu Blanc Bouge de la Fondation des Canadiens pour l’enfance. Réfrigérée et multisports, elle sera construite sur la rue Lépine, sur le vaste espace vert en face du terrain synthétique de l’école Barthélémy-Joliette.  

Étant donné que la Ville prévoyait ériger une installation du genre, elle bonifiera l’offre de 1,4M$ de la Fondation. Le magistrat a laissé entendre qu’un toit permanent sera érigé ainsi qu’un chalet pour chausser les patins, ainsi qu’un stationnement. Son ouverture est prévue pour l’hiver 2019. 

Neuf ans et demi de prison pour Jacques Taillefer

Dossier très médiatisé, Jacques Taillefer a reçu une sentence de neuf et demi de pénitencier, le 6 décembre, par le juge Jean Roy. L’ancien professeur de musique a été reconnu coupable de 14 des 21 chefs d’accusation de nature sexuelle pesants contre lui. Ses actes seraient sur une période de près de quatre décennies.  

Plusieurs victimes étaient sur place pour entendre le verdict. Certaines avaient au préalable témoigner une dernière fois lors des délibérations sur la peine, plusieurs de vive voix, d’autres par écrit. Rappelons que M. Taillefer avait été reconnu coupable le 25 octobre dernier. Il était incarcéré depuis ce temps jusqu’au moment d’entendre sa sentence.

Jacques Taillefer

©Photo L'Action - Geneviève Geoffroy - L'Action

Jacques Taillefer a écopé d'une peine de 9 ans et demi.

Une agricultrice de Sainte-Mélanie met sa terre en fiducie afin de la protéger

Dans son édition du 5 décembre, le journal L’Action s’est entretenu avec Céline Poissant, une agricultrice de Sainte-Mélanie voulant protéger sa terre à vocation biologique et écologique. Affaiblie par la maladie, des métastases au cerveau, elle a accéléré le processus au printemps. Elle a cédé sa terre à une Fiducie d’utilité sociale agricole (FUSA), qui protège à perpétuité le fonds de terre ainsi que les écosystèmes. 

Sept fiduciaires en auront la charge, dont deux de ses enfants, Camille et Ludovic. Il reste toutefois de nombreuses étapes à compléter. Après un effort colossal de léguer gratuitement sa terre à la Fiducie, elle devra supporter les frais juridiques et légaux pour assurer sa transition. Une campagne de sociofinancement a permis d’amasser 28 000 $ afin de l’épauler dans ses démarches.

Fiducie

©(Photo L'Action - Christian Rouleau)

Sept fiduciaire en auront la charge, dont deux de ses enfants.

Un centre d’escalade attendu à Joliette

Les amateurs d’escalade ont été réjouis d’apprendre qu’un centre dédié à ce sport, Le Spot, s’établira à Joliette, une initiative de Martin Ménard, Yann Gauthier et Ariane Dumontier. Premier complexe du genre dans Lanaudière, il est situé sur la rue Champlain. D’ailleurs, les propriétaires ont assuré que les installations seront pour tous les âges et styles, du néophyte à l’expert.  

Le Spot comprend également une zone bistro ainsi qu’une aire d’entraînement. D’une superficie de 9000 pieds carrés, il n’a, aux dires des associés, rien à envier aux autres gymnases des grands centres. Déjà, l’engouement est palpable, puisque des écoles secondaires et des sports-études se sont montrés intéressés à tenter l’expérience. 

Le Spot

©(Photo L'Action - Mélissa Blouin)

Le Spot a ouvert ses portes sur la rue Champlain.

Le département des Loisirs et de la culture déménage

Afin de libérer de l’espace sous le toit de l’Hôtel de Ville, Joliette s’est portée acquéreuse du Pavillon de la rivière au coût de 1,2 M$ pour y transférer le département des Loisirs et de la culture au retour du congé des Fêtes en janvier 2019.  

Cette acquisition permettra de bonifier les heures de service de l’établissement lors d’événements tels le Festi-Glace et les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste. Le maire Alain Beaudry estime également que le parc Louis-Querbes est le point central de leurs activités et qu’il s’agissait d’un choix logique. Les anciens propriétaires de la bâtisse, la Corporation d’aménagement de la rivière L’Assomption, conservera ses bureaux pour encore deux ans. 

Loisirs

©(Photo L'Action - Steven Lafortune)

Le département se retrouvera en janvier au Pavillon de la rivière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média