Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rétrospective

Retour

29 décembre 2018

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Juillet: Les Braves de Lanaudière se rendent en finale

Rétrospective

©(Photo L'Action – archives)

Les Braves se sont rendus en finale lors de leur première saison à Joliette.

REVUE. Cet été, les Braves de Lanaudière, de la Ligue de football semi-professionnelle du Québec (LFSPQ), se sont installés au stade municipal de Joliette. Ils ont connu une saison de rêve et ont trôné au sommet du classement jusqu’à la finale. 

Les estrades étaient bondées lors de celle-ci, le 21 juillet, où les Braves affrontaient les Bulldogs de Laval. La première demie a été chaudement disputée, mais au troisième quart les Bulldogs ont pris une bonne avance et le championnat a filé entre les mains des Braves. Malgré tout, cette première saison à Joliette a été une vive réussite. Le propriétaire de l'équipe, Steeve Perron a amené l’équipe à Joliette avec la collaboration de la présidente des Pirates, Anick Martineau. Ils souhaitaient promouvoir le football et mettre en valeur la région et le stade municipal de Joliette.  

Rawdon devient un précurseur dans la MRC 

La Municipalité de Rawdon a lancé son projet « Dans ma rue, on joue » sur la 20e avenue. Ce dernier vise à favoriser la pratique du jeu libre, dans la rue, en toute sécurité. La réglementation municipale a été modifiée afin de permettre le jeu libre. Il s’agit de la première rue de la municipalité, mais aussi de la MRC de Matawinie, à recevoir une telle autorisation. « La 20e avenue était déjà une rue hyper organisée, c’est une rue typique pour le jeu libre, pas trop passante », avait affirmé la conseillère Stéphanie Labelle. La rue compte une vingtaine d’enfants et la bonne entente entre voisins y est omniprésente. 

©(Photo L'Action – archives)

Le projet « Dans ma rue, on joue » a été lancé à Rawdon.

Un Lanaudois réalise l’impensable  

Le 21 juillet, Claude Davignon a terminé l’une des épreuves sportives les plus difficiles au monde, la Traversée du lac Saint-Jean à la nage. Ce qui rend l’exploit encore plus extraordinaire, c’est qu’il y a six ans, M. Davignon était incapable de marcher en raison de son arthrose. Plutôt que de se laisser décourager, il s’est entraîné et a subi plusieurs opérations, le laissant avec des prothèses aux genoux, afin de retrouver sa forme physique. Le Joliettain de 58 ans a nagé sans relâche pendant 12h 14m et 11s afin de réaliser cette traversée de 32km. Au total, ils étaient quatre nageurs, provenant de partout à travers le monde, qui participaient à cette épreuve reliant Péribonka à Roberval. Seulement deux d’entre eux, soit M. Davignon et le français Grégory Lécrevisse, ont réussi à terminer l’épreuve. 

©(Photo L'Action – archives)

Claude Davignon a réalisé la Traversée du lac Saint-Jean à la nage.

Gregory Charles quitte le Festival de Lanaudière 

Du côté culturel, Gregory Charles a annoncé qu’il quittait la direction artistique du Festival de Lanaudière. Après des événements vécus dans sa vie privée, dont la perte de son père Lennox dans un accident tragique l’hiver dernier, Gregory Charles souhaitait se consacrer à des projets de vie personnels. Lors de sa nomination en tant que directeur artistique du Festival de Lanaudière, il y avait un peu plus d'un an, Gregory Charles avait parlé de ses aspirations pour l'événement qui étaient de convertir tout le monde à la musique classique et de faire de Lanaudière un incontournable pour tous les artistes. 

©(Photo L'Action – archives)

Gregory Charles.

Neuf mois de prison pour l’ex-comptable de Crabtree 

L’ex-comptable de Crabtree Sébastien Beauséjour a pris le chemin de la prison le 19 juillet après que le juge ait ordonné son incarcération pour neuf mois. Rappelons que pendant deux ans, soit en 2015 et en 2016, ce dernier a soutiré l’importante somme d’argent à la municipalité, notamment en volant des paiements faits en argent comptant par des citoyens qui se présentaient à l’hôtel de ville pour payer leurs taxes municipales et leurs loisirs. Il faisait aussi des virements à partir de comptes bancaires de la municipalité vers ses propres comptes bancaires. Il prétendait payer les fournisseurs, puis il changeait le folio de leurs comptes bancaires pour le sien. Il manipulait ensuite les écritures comptables afin de dissimuler ses vols. Près de 86 000$ ont été volés en 29 virements. 

©(Photo L'Action – archives)

Sébastien Beauséjour a écopé de neuf mois de prison.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média