Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 Novembre 2018

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Une fin de semaine forte en émotions pour les Sportifs

Une fin de semaine forte en émotions pour les Sportifs

©(Photo Hugo Cotnoir)

La rivalité est toujours aussi intense entre les Sportifs et le Condor.

HOCKEY. Les Sportifs Pétrole Bélanger de Joliette ont connu une fin de semaine intense et haute en émotions. Ils sont tout d’abord revenus de l’arrière à Windsor vendredi soir pour remporter la partie en prolongation. Puis, ils ont disputé un match robuste au Centre Marcel-Bonin contre le Condor de Nicolet. Un match qui s’est conclu par la marque de 6 à 3 pour l’équipe adverse. 

Ce pointage reflète plus ou moins l’allure du match qui a été chaudement disputé jusqu’à la fin et dans lequel les Sportifs ont dominé au chapitre des tirs au but. « Il faut donner le crédit au gardien du Condor, Émilien Boily, c’est le joueur qui a fait la différence, on aurait pu prendre une grosse avance en première période si ça n’avait pas été de lui», a commenté le défenseur Dany Roch.    

Les seuls qui ont réussi à le déjouer sont Joel, David et Dany Roch. « Quand le pointage était de 3 à 2 en notre faveur, c’était un scénario parfait que, les trois, nous ayons marqué contre notre ancienne équipe! Je crois qu’on avait un petit quelque chose de plus à donner contre eux», a ajouté Dany. Ce dernier a connu une excellente soirée et a été, sans aucun doute, l’étoile du match du côté des Sportifs.   

L’équipe de Joliette a entamé la partie avec une présence soutenue en zone adverse. Puis une série de pénalités ont été décernées au Condor et les Sportifs ont eu l’opportunité d’évoluer en 4 contre 3. Dany Roch a ouvert la marque à l’aide de Nicolas Larocque-Marcoux et de Jordan Éthier.  

Ce but a donné le rythme à l’équipe locale qui a continué sur sa lancée et a connu de très belles chances. Michael Dupuis a assené d’importantes mises en échec tout au long de la soirée. Après 14 minutes de jeu, le Condor a égalisé la marque en déjouant Nick Majeau.  

Antoine Bordeleau a jeté les gants contre Clint Butler et Guillaume Coudé-Tremblay contre Luc Leclair. Joel Roch et Olivier Beaudoin ont aussi jeté les gants puis les bancs se sont vidés des deux côtés pour laisser place à une bataille générale. Au cœur de celle-ci Joel Roch s’en est notamment pris à Louis-Philippe Charbonneau.  

Les Sportifs ont évolué en double désavantage numérique pendant quelques secondes en fin de période, mais les unités spéciales de Joliette ont fait un bon travail tout au long de la soirée, empêchant ainsi le Condor de marquer. 

Tôt en deuxième période, Nicolet a brisé l’égalité avec un but d’Alexandre Gauthier. Ce qui a augmenté la combativité de l’équipe adverse. Nick Majeau a réalisé de bons arrêts et les Sportifs ont connu une série de belles chances qui ne se sont pas conclues. Finalement, Joel Roch a ramené les deux équipes à la case départ. Il a été assisté sur ce but de Nicholas Pelletier et de David Fortier.  

«Les gars ont fait des beaux tirs et j’ai juste eu à la pousser dedans! C’était une game émotive pour nous ce soir, mais nous sommes vraiment une bonne équipe et nous commençons à être habitués de jouer tous ensemble», a commenté Joel Roch.  

En troisième période David Roch a donné les devants aux siens en complétant un jeu de Julien Lepage et de David Poulin. Toutefois, le Condor a inscrit trois buts, dont deux de Charles-Alexandre Drolet. Puis, un sixième but a été marqué dans un filet désert.  

« Ce n’est vraiment pas une faute de travail, donc je ne peux pas en vouloir à personne, c’est juste décevant. Nous avons joué, frappé, fait tout ce que nous avions à faire, mais les revirements ont fait la différence», a terminé l’entraîneur-chef, André Lachance. 

©(Photo Hugo Cotnoir)

Une victoire in extremis 

La veille, les Sportifs étaient à Windsor pour leur second match consécutif contre le Desjardins Wild. L’équipe de Joliette a commencé en force en imposant son rythme. Après deux minutes de jeu, Jordan Éthier a ouvert le pointage avec l’aide de Michael Dupuis et de David Poulin.  

Le Wild a inscrit deux buts consécutifs, mais David Roch a créé l’égalité alors qu’il restait 58 secondes à la première période. En deuxième période, le Wild était plus menaçant et a marqué à deux reprises. Les Sportifs ont profité d’un avantage numérique en fin de période et Nicolas Larocque-Marcoux a marqué son cinquième but de la saison, mais le Wild a aussitôt répliqué. Le pointage était de 5 à 3 après 40 minutes de jeu.  

En troisième période, Nick Majeau est venu devant le filet des Sportifs en remplacement de Frederic Piché. La troisième période a été dominée par Joliette qui a lancé 23 fois au filet contre six fois seulement pour Windsor. Après cinq minutes de jeu, Joliette a évolué en avantage numérique et a bien saisi l’opportunité. Jean-Philippe Caron a réduit l’écart avec l’aide de Nicolas Larocque-Marcoux et de David Poulin.  

Trois minutes plus tard, David Poulin a aussi trouvé le fond du filet afin de créer l’égalité. Notons que tout au long du match les Sportifs ont effectué un excellent travail en désavantage numérique, dont en fin de match, où plusieurs plongeons de Julien Lepage et de bons arrêts de Majeau ont permis aux Sportifs de se rendre en prolongation.  

« On a travaillé, on a récupéré la rondelle, on les a abusés solide! C’était vraiment une troisième période à mon goût», a commenté André Lachance.     

Pour la prolongation, les entraîneurs ont choisi d’envoyer sur la glace Dany Roch, Rock Régimbald et David Fortier. Cela a tout de suite fonctionné. À peine 45 secondes après son commencement, Fortier a donné la victoire à Joliette avec l’aide de Roch.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média