Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

27 novembre 2018

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Communiquer autrement pour une meilleure mobilisation

Farès Chmait

©Photo gracieuseté - Jean Chevrette - L'Action

AFFAIRES. C’est Farès Chmait qui était conférencier aux dernières Matinées lanaudoises. Le thème de sa conférence était « Mobiliser l’individu dans l’équipe et l’équipe dans l’organisation ».

Lors de sa conférence, il a notamment abordé les comportements fonctionnels versus les comportements dysfonctionnels, le développement d’un langage et d’un objectif commun, la mise en place d’outils afin de favoriser la mobilisation et l’engagement et le développement d’un sentiment d’appartenance.

Selon Farès Chmait, pour mobiliser les employés, il faut donner un sens à ce que l’on fait et que les objectifs soient clairs. « Responsabiliser les gens ne veut pas dire les blâmer, mais quand on donne un mandat à quelqu’un, c’est pour qu’il livre quelque chose. S’il ne le livre pas, il doit y avoir un feed back d’amélioration. Il faut aussi souligner les comportements appréciables. »

Pour le conférencier, il est important d’avoir une maturité émotionnelle et un langage commun, c’est-à-dire d’être capable de se dire les choses sans s’attaquer.

Il a insisté sur l’importance de communiquer autrement (assertivité), soit d’exprimer ses idées et ses opinions dans le respect des autres et d’exprimer ses désaccords sans que cela ne devienne une querelle.

M. Chmait affirme qu’il est inquiétant de voir les milieux de travail comme étant des lieux de conflits générationnels ou de jeux de pouvoir.

« Êtes-vous un catalyseur d’actions? Pourquoi les gens devraient vous suivre? »

Le conférencier a abordé les différents types de leadership (laisser-faire, autocratique, démocratique, partagé).

« Faites de bonnes réunions avec des gens préparés qui ressortent avec un plan d’action. »

Farès Chmait a souligné que les employés devaient avoir les bonnes informations pour bien faire leur travail. « Pourquoi sommes-nous surpris de savoir que nous avons été totalement incompris? Il faut parler le langage des gens. »

Le conférencier a expliqué qu’une requête implique une demande et une confirmation de la part du receveur. Il a ajouté qu’il faut aussi s’assurer de la compétence qui est nécessaire à la réalisation de la tâche.

Selon lui, c’est la répétition espacée d’une tâche qui mène à l’apprentissage.

« L’amélioration continue est sans fin. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média