Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

05 Octobre 2018

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Manifestation des syndiqués de l’APTS devant le siège social du CISSS Lanaudière à Joliette

Manifestation des syndiqués de l’APTS devant le siège social du CISSS Lanaudière à Joliette

©(Photo L'Action - Christian Belhumeur-Gross) - L'Action

Des employés regroupés sous le syndicat de l’APTS manifestent devant le siège social du CISSS Lanaudière à Joliette.

ACTUALITÉ. Le syndicat de l’APTS Joliette a tenu une manifestation le 5 octobre dernier pour dénoncer le retrait du CISSS Lanaudière de la table de négociation. Plus d’une cinquantaine de travailleurs ont participé à cette action.

Organisée la veille, cette manifestation se veut une réaction au retrait, le 2 octobre, du CISSS de la table de négociation. Le syndicat se dit très surpris de cette volte-face de la part de l’employeur, alors que ce dernier avait assuré vouloir en arriver à une entente rapidement.  « Une négociation, ça se fait à deux. Qu’est-il advenu de la bonne foi de l’employeur, qui disait avoir à cœur de négocier il y a encore quelques jours à peine? Était-ce de l’hypocrisie? Son retrait de la table des négociations est contre-productif » a souligné, par voie de communiqué, Véronic Lapalme, représentante nationale de l’APTS dans Lanaudière. 

Pour Stéphane Gagnon, conseiller au sein de l’APTS Lanaudière, qui se dit surpris par l’attitude du CISSS Lanaudière, c’est une preuve de la mauvaise foi de l’employeur qui tente simplement de retarder le bon déroulement des négociations et d’aller vers l’arbitrage. « Ce qu’on voit aujourd’hui, ce sont des employés outrés de voir que la négociation va peut-être se terminer en arbitrage et qu’on va probablement se faire imposer une convention collective. Cette indignation est partagée dans l’ensemble des points de service de la région » a-t-il indiqué. Si les négociations ne reprennent pas, le syndicat n’exclut pas d’autres actions du genre dans les prochaines semaines. 

Parmi ses revendications dans le cadre de la présente négociation, le syndicat demande entre autres de mettre fin à la mobilité des employés et de leur attitrer un secteur géographique de travail précis dans la région 

L'Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux (APTS) regroupe et représente quelque 55 000 membres au Québec qui œuvrent dans le réseau de la santé, dont 2 400 dans Lanaudière. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média