Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 mars 2017

Les chiens sont des proies parfaites

Augmentation des tiques dans la région

©(Photo TC Media- Mélissa Blouin)

SANTÉ. « Il y a une nette augmentation du nombre de tiques. Chaque année, on en retire de plus en plus sur des chiens et il y a un plus grand pourcentage d'entre elles qui sont porteuses de la maladie de Lyme», a commenté la vétérinaire de l'Hôpital Des Prairies, Nathalie Suys.

Elle a ensuite précisé qu'il y a plusieurs sortes de tiques, mais que c'est l’Ixodes scapularis, ou tique du chevreuil, qui peut transmettre cette maladie.  « Avant, les tiques arrivaient des États-Unis, mais maintenant elles sont bien installées au Québec, et ce, à l'année longue car il ne fait plus assez froid assez longtemps et elles survivent à l'hiver. Elles gagnent 46 km vers le nord chaque année», a ajouté Mme Suys. 

Pendant la période la plus forte, du printemps à l'automne, l'hôpital vétérinaire de Notre-Dame-des-Prairies reçoit un minimum d'environ quatre chiens par semaines qui ont été mordus par une tique.

«Ça fait huit ans que je travaille dans la région et maintenant, je ne suis plus surprise de voir des tiques en décembre. Il y a eu une augmentation de 15% pendant les mois tardifs», a corroboré la vétérinaire de l'hôpital de la Laurentie, située à Saint-Charles-Borromée, Jacinthe Messier.

Les tiques se retrouvent généralement dans les herbes hautes et les boisés et elles s'accrochent aux poils de l'animal pour le mordre et boire son sang. Au départ, la tique ne fait que quelques millimètres, mais elle grossit au fur et à mesure qu'elle se nourrit.

«Cela peut durer de deux à trois jours et elle peut prendre jusqu'à dix fois sa taille et faire presque 1 cm de long, c'est souvent à ce moment que les gens la détectent», a continué Mme Messier. Mme Suys a ensuite expliqué qu'après son repas, la tique se décroche, pond des œufs et meure. Les produits préventifs pour les animaux, qui tuent les tiques avant qu'elles ne pondent des œufs, sont donc également bénéfiques pour les humains puisqu'ils évitent la propagation des tiques dans l'environnement.

D'autant plus que l'homme est beaucoup plus susceptible de développer des symptômes s'il est infecté par la maladie de Lyme que le chien. Les chats sont, de leur côté, très résistants à cette maladie. 

Le traitement

Lorsqu'une tique est détectée sur un chien, son maître peut la retirer lui-même, mais il est important de le faire avec des outils adéquats puisque si des pièces buccales restent prises dans le chien la maladie continue de se transmettre en raison de la salive. 

Une fois retirée, les gens peuvent faire analyser la tique pour savoir si elle est porteuse de la maladie. Il faut savoir que si le résultat est positif seulement 5 à 10 % des chiens développeront des signes cliniques dans une période allant de 2 à 6 mois postinfection.

«À l'hôpital Vétérinaire de Rawdon, près de 88 tiques sont retirées chaque année et sur celles qui sont analysées, la moitié sont testées positives à la maladie de Lyme», a exprimé à son tour la vétérinaire Marjolaine Perron.

Au cours de l'année dernière, 44 tiques ont été analysées à cette clinique (12 de Rawdon, 7 de Sainte-Julienne,  5 de Saint-Calixte, 3 de Saint-Jacques, 4 de Sainte-Marcelline, 3 de Chertsey, 6 de Saint-Alphonse 1 de Saint-Esprit et 2 de Repentigny).

Les premiers signes de l'infection chez le chien sont la fièvre, la léthargie, la rougeur de la peau, la baisse d'appétit et la boiterie. La maladie se soigne généralement bien avec des antibiotiques, il s'agit d'un traitement de quatre semaines et la conséquence la plus crainte de la maladie de Lyme est une néphrite, une maladie rénale aigüe, mais elle est très rare. 

Prévention

Examiner le museau, la tête et les pattes des chiens après la fréquentation d'environnement à risque.

Garder la pelouse courte et sans tapis de feuilles.

Utiliser des traitements préventifs comme des comprimés oraux, un liquide à appliquer sur la peau ou un collier.

Un vaccin contre la maladie de Lyme existe aussi pour les chiens. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média