Sections

Les producteurs de grains trouvent les impacts minimes

Politique bioalimentaire

Publié le 17 mai 2018

Les producteurs de grains réagissent.

©(Photo L'Action-archives)

AGRICULTURE. Les producteurs de grains de Lanaudière ont réagi à la suite du dépôt de la politique bioalimentaire du gouvernement du Québec. Ils mentionnent que cette dernière aura peu d'impacts pour la production dans la région. 

« Les principes retenus dans la politique vont dans la bonne direction. Toutefois, ses objectifs sont beaucoup plus ambitieux que le cadre financier très limité annoncé lors du dernier budget. Le gouvernement va devoir prendre des engagements financiers beaucoup plus sérieux s’il souhaite motiver les producteurs à investir et avoir un impact important», a déclaré le président des Producteurs de grains de Lanaudière, Gilles Brisson.

Les producteurs donnent en exemple que l’impact négatif sur la productivité résultant de la nouvelle réglementation des pesticides est évalué à plus de 20 millions de dollars par année, alors que le dernier budget ne fait mention que d’un soutien de 2,5 millions de dollars par année pour la santé des sols.

Ils ajoutent que le dernier budget prévoit une somme de 100 millions sur cinq ans pour le Plan de soutien aux investissements en matière de bien-être animal et d’efficacité énergétique et que le secteur de la production végétale n’en recevra que 13 %.

« Tout en étant conscient de l’impact de certaines annonces pour d’autres productions, force est de constater que la politique bioalimentaire considère peu que la production de grains représente un élément de solution pour favoriser le développement du secteur bioalimentaire québécois et qu'elle aura peu d’impact pour la 2e production en importance au Québec », a conclu M. Brisson.

Dans Lanaudière

La région englobe environ 695 producteurs de grains et le chiffre d’affaires des producteurs de grains est de 140 millions de dollars.