Sections

Moins de décès, mais plus de blessés


Publié le 11 mai 2018

Contrairement à la moyenne québécoise, il y a eu moins de décès sur les routes de Lanaudière en 2017 qu'en 2016, selon le bilan routier publié le 8 mai 2018.

©Photo L'Action - Archives

LANAUDIÈRE. Contrairement à la moyenne québécoise, il y a eu moins de décès sur les routes de Lanaudière en 2017 qu'en 2016, selon le plus récent bilan routier rendu public le 8 mai.

Au Québec, 2017 a été une année plus difficile que dans Lanaudière quant aux décès survenus sur les routes.

La population des 15 ans à 24 ans est parmi les plus touchées, alors que le nombre de décès a augmenté de 46  en 2016 à 75 en 2017. Le nombre de blessés graves est de son côté passé de 353 à 372 pour la même période pour les usagers de la route de cette tranche d'âge. Les décès chez les piétons sont aussi en hausse de 11,3 %.

Dans Lanaudière, le bilan des décès est plus positif. En 2016, 21 décès avaient été enregistrés sur les routes, contrairement à 18 pour l'année 2017. Il s'agit non seulement d'une amélioration annuelle, mais également quinquennale. En effet, le nombre de décès sur les routes lanaudoises a chuté du tiers en cinq ans.

Comme c'est le cas dans la province, le nombre de blessés graves est aussi à la hausse dans Lanaudière selon ce récent bilan publié conjointement par le ministère des Transports du Québec et la Société d'assurance automobile du Québec.

En 2017, on en dénombrait 14 de plus qu'en 2016. Malgré cette augmentation, le bilan régional quinquennal est tout de même positif puisqu'il a connu une amélioration de 2,7 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

Les blessés légers ne font pas exception et ils se retrouvent eux aussi en hausse par rapport à 2016. En 2017, on en dénombrait 2 456, soit 5,4 % de plus que l'année précédente.

Par ailleurs, la hausse des blessés légers et graves dans la région de Lanaudière fait grimper le nombre de victimes ayant subi des dommages corporels dans un accident de la route en 2017, soit 5,6 % de plus qu'en 2016. La moyenne des cinq dernières années est toutefois en baisse de 1 %.

Contrairement à Lanaudière, au Québec, le nombre d'accidentés a diminué par rapport à l'année dernière.